5 minutes pour tout comprendre à… MaPrimeAdapt’

Cynthia Dubray 15 déc 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Notre façon d’habiter doit s’adapter aux changements climatiques mais également à notre démographie. Aujourd’hui, les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 15 millions de Français. En 2030, elles seront 20 millions*. Afin que les seniors (mais pas que) puissent vivre le plus longtemps possible en toute autonomie, le gouvernement met en place une aide financière afin de les aider à adapter leur logement. Ça s’appelle MaPrimeAdapt’ et elle sera effective à partir du 1er janvier 2024.

Image
Femme assise au bord de la fenêtre de son salon
MaPrimeAdapt' devrait concerner 680 000 logements d'ici 2032.
Sommaire

Une aide financière pour rénover les logements des personnes en perte d’autonomie

Le 17 novembre dernier, Aurore Berger, Ministre des Solidarités et des Familles, a présenté la stratégie interministérielle consacrée au Bien Vieillir. Et dans le dossier, l’aide MaPrimeAdapt’ a été défini. Parce que 9 Français sur 10 souhaitent vieillir chez eux, il est essentiel d’adapter le foncier existant. Par ailleurs, selon une étude de Santé Publique France de 2020, les chutes touchent 450 000 personnes de plus de 65 ans et 1 personne sur 2 de plus de 85 ans. Calquée sur le modèle de MaPrimeRenov’, cette nouvelle aide remplace la subvention Habiter Facile mise en place par l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat). Ce nouveau dispositif est géré par le même opérateur et a pour but d’aider tous les Français à jouir pleinement de leur logement le plus longtemps possible.

Les grands axes du projet Bien Vieillir

Afin de renforcer les liens intergénérationnels, le gouvernement a présenté les quatres axes majeurs de leur stratégie : 

  • Prendre en compte de nouveaux besoins et reconnaître la place des seniors.
  • Donner le choix de vieillir où l’on souhaite.
  • Accompagner les solidarités entre générations.
  • Garantir les droits et la participation des citoyens âgés.

Les critères d’éligibilité MaPrimeAdapt’

À partir du 1er janvier 2024, les personnes âgées et handicapées pourront faire une demande sur le site de France-Renov. 

Douche de plain-pied, monte-escalier électrique, élargissement des portes, pose de mains-courantes, d’une rampe… Avec MaPrimeAdapt’ il sera possible de financer entre 50 à 70 % des travaux selon le barème des revenus établi par l’Anah. À noter que le plafond d’aide est fixé à 15 000 euros

Les critères d’éligibilité sont  : 

  • Les personnes en situation de handicap avec un taux d’incapacité supérieur à 50 % ou les bénéficiaires de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH).
  • Les personnes âgées de 70 ans ou plus. Ou les personnes de 60 à 69 ans en situation de perte d’autonomie sous condition de GIR 1 à 6 (groupe iso-ressource). 
  • Un revenu modeste ou très modeste. Le plafond des revenus annuels est fixé à 25 000 euros. Le nombre de personnes à charge est également pris en compte.
  • Résider en France (métropole et Outre-Mer). 
  • Être propriétaire de son logement. Les locataires dans le parc privé peuvent également faire une demande auprès de leur bailleur

Bon à savoir : il est possible de cumuler MaPrimeAdapt’ avec les aides locales et les aides de rénovation énergétique.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de MaPrimeAdapt’ ?

Il suffit de faire appel à un conseiller France Rénov’ qui vous aidera à mettre noir sur blanc votre projet. Ce dernier vous mettra en relation avec un assistant à maîtrise d'ouvrage (AMO) qui établira un diagnostic de votre logement. Avec lui, vous élaborerez votre projet (type d’aménagement) et votre plan de financement. 

Une fois le diagnostic finalisé, vous devrez faire une demande de subvention sur le site France Rénov’ puis faire appel à un artisan pour réaliser les travaux. Enfin, vous recevez le versement de votre subvention. N’hésitez pas à regarder l’annuaire des diagnostiqueurs certifiés et artisans référencés sur le site officiel du gouvernement. 

Pour financer ce plan « anti-chute », le gouvernement a prévu une enveloppe budgétaire de 1,5 milliard d’euros et devrait concerner 680 000 logements. De quoi, on espère, permettre aux seniors et aux personnes fragiles d’habiter leur logement sereinement pour longtemps. 

*Insee
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Plan thermostat
Aides financières
À l'heure où les prix du gaz et de l'électricité explosent et où il devient de plus en plus urgent de réduire son impact écologique, le gouvernement a mis en place le « Plan thermostat ». Objectif...