Pourquoi rénover sa maison et améliorer ses performances énergétiques ?

Blandine Rochelle 02 juil 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La rénovation énergétique des maisons devient de plus en plus nécessaire, si l’on tient compte des prix de l’énergie en augmentation, des passoires énergétiques qui doivent sortir du marché, de la protection de l’environnement mais également des aides mises en place pour épauler les propriétaires souhaitant engager des travaux.

Image
isolation combles rénovation énergétique © brizmaker
Réaliser des travaux de rénovation énergétique dans son logement permet de faire des économies importantes sur le long terme. © brizmaker
Sommaire

Faire baisser ses factures d’énergie

En tout premier lieu, eu égard au contexte actuel, la rénovation d’un logement permet de réduire considérablement les factures d’énergie, à commencer par les factures de chauffage. Les maisons en particulier ont tendance à entraîner des factures plus importantes à cause de leur surface et de leur agencement (parfois sur deux étages), qui les rendent plus énergivores.

En envisageant des rénovations, vous allez renforcer l’isolation de votre maison et réduire ainsi les déperditions de chaleur qui entraînent des factures si élevées.

Obtenir un logement plus confortable

Ce n’est un secret pour personne : un logement rénové et surtout mieux isolé, apporte un confort accru à ceux qui y habitent, notamment parce que le logement est plus hermétique, les déperditions de chaleur ou de climatisation sont donc réduites, mais également parce que l’air intérieur est ainsi plus sec.

De nombreuses personnes souffrent du froid durant l'hiver dans des logements anciens mal isolés. La rénovation et l’isolation de la maison permettent de mieux maîtriser la température intérieure ainsi que le taux d’humidité qui impacte beaucoup le ressenti dans votre intérieur. A température égale, la température ressentie est très différente lorsque l’air est sec ou humide.

Les passoires énergétiques de plus en plus sanctionnées

Outre les considérations de confort et d’économies, il est important de connaître le calendrier mis en place par le gouvernement afin dinterdire progressivement la location des passoires énergétiques. Depuis le 1er janvier 2023, les logements consommant plus de 450 kWh/m²/an en énergie finale sont déjà interdits à la location, mais le calendrier ne s’arrête pas là et va se poursuivre comme tel :

  • Les logements classés G seront interdits à la location dès le 1er janvier 2025.
  • Les logements classés F seront interdits à la location dès le 1er janvier 2028.
  • Les logements classés E seront interdits à la location dès le 1er janvier 2034.

En faisant passer une maison classée F ou G au DPE à une classe A, il est possible de revendre une maison deux fois plus cher.

Valoriser le logement en cas de revente

Actuellement, le DPE d’un logement fait partie des critères principaux étudiés de près par les acquéreurs. Cela signifie qu’un logement affichant un mauvais DPE sera dévalué, à l’inverse d’un logement affichant un DPE performant et qui sera valorisé sur le marché. Vendre un logement rénové, c'est le vendre plus cher en moyenne.

Il est important de prendre en compte ce paramètre, même en l’absence de projet de revente. En effet, si vous devez être amené à mettre en vente votre logement précipitamment pour une raison ou pour une autre, sans avoir rénové votre logement, vous n’aurez alors peut-être pas l’opportunité d'effectuer des travaux de rénovation énergétique avant de vendre.

Profitez donc d’une période d’accalmie pour planifier des travaux de rénovation qui augmenteront la valeur de votre bien sur le marché.

Rénover pour protéger l’environnement

Si des mesures incitant les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation sont mises en place, c’est bel et bien dans l’optique de réduire l’impact du parc immobilier sur l’environnement. Le secteur de l’immobilier est ainsi responsable de 27 % des émissions de CO2 et de 45 % de la consommation d’énergie en France, ce qui est considérable. La bonne nouvelle, c’est que si l’immobilier a autant d’impact sur l’environnement, cela signifie également que la marge de manœuvre est colossale pour agir sur les émissions de CO2 et obtenir une réduction massive.

La rénovation de votre logement contribue donc fortement à l’effort de réduction des consommations énergétiques et vous permet d’agir directement et concrètement en faveur de la protection de l'environnement.

Profiter des aides à la rénovation

La rénovation énergétique du parc immobilier étant devenue l’un des grands combats actuels, le gouvernement a mis en place plusieurs aides afin d’encourager la mise en place de travaux. Parmi les aides qui courent actuellement, on retrouve :

  • MaPrimeRénov’ qui propose jusqu’à 20 000 € d’aides sur 5 ans pour tous les propriétaires (occupants comme bailleurs) et les copropriétés.
  • La prime CEE (Certificats d’Economie d’Energie) s'adresse aux propriétaires comme aux locataires, pour un montant maximal de 20 000 € sur 5 ans.
  • La prime énergie Coup de Pouce qui est valable pour l’installation d’une chaudière à bois, d'une pompe à chaleur ou dans le cadre d’une rénovation énergétique globale.
  • L’éco-PTZ (éco Prêt à Taux Zéro) qui permet d’emprunter jusqu’à 50 000 € sans intérêt.
  • Les aides de la caisse de retraite.
  • Les aides locales, octroyées, notamment, par les collectivités (département, région…) et les associations locales.

MaPrimeRénov’ et la prime CEE sont les aides les plus importantes disponibles actuellement.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Plan thermostat
Aides financières
À l'heure où les prix du gaz et de l'électricité explosent et où il devient de plus en plus urgent de réduire son impact écologique, le gouvernement a mis en place le « Plan thermostat ». Objectif...
Image
Femme assise au bord de la fenêtre de son salon
Aides financières
Notre façon d’habiter doit s’adapter aux changements climatiques mais également à notre démographie. Aujourd’hui, les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 15 millions de Français. En 2030...