Propriétaire : comment obtenir des aides pour vos travaux de rénovation énergétique ?

Avant d'entamer les travaux de rénovation, vérifier si vous pouvez bénéficier d'aides. © Leandervasse
partage(s)

Vous êtes propriétaire de votre logement et vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation énergétique ? De nombreuses aides existent et peuvent financer vos travaux.

Travaux de rénovation : de nombreuses aides pour la transition énergétique

Si votre logement est ancien, veillez à ne pas négliger son entretien et sa rénovation afin qu'il soit aux normes. Même si certaines d'entre elles sont méconnues, de nombreuses aides sont pourtant offertes aux propriétaire pour soutenir le financement des petits et gros travaux.

  1. Le crédit d'impôt pour la transition énergétique.
  2. L'éco-prêt à taux zéro.
  3. Les aides délivrées par l'Anah.
  4. La Prime énergie.
  5. Le pacte énergie solidarité.

1. Le crédit d'impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique profite à tous les propriétaires souhaitant faire réaliser des travaux de rénovation énergétique qui respectent certaines conditions. Ainsi, vous devez faire réaliser des travaux éligibles, comme des travaux de chauffage, des travaux d’isolation ou des travaux de production d’énergie. De même, vous devez faire appel à un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Vous obtiendrez alors un crédit d’impôt au taux unique de 30 %, ce qui signifie que vous pourrez déduire 30 % des dépenses effectuées pour vos travaux. Cependant, notez que le taux de crédit d’impôt est de 30 % des dépenses, mais qu’il est également plafonné. Ce plafond est de 16 000 € pour un couple et de 8 000 € pour une personne seule, auxquels vous ajoutez 400 € par enfant à charge. Notez que le crédit d’impôt ne nécessite pas de démarches administratives, puisque vous n’avez qu’à reporter le montant de vos dépenses sur votre déclaration fiscale pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt.

Bon à savoir

Certaines aides ne sont pas cumulables, renseignez-vous donc bien avant d’effectuer les démarches nécessaires pour obtenir une aide en particulier.

2. L’éco-prêt à taux zéro pour vos travaux de rénovation

L’éco-prêt à taux zéro consiste en un prêt accordé par une banque ayant conclu une convention avec l’Etat et pour lequel vous n’aurez pas d’intérêts à rembourser. Pour bénéficier de cet éco-prêt, vous n’êtes pas soumis à des conditions de revenus, en revanche vous devez réaliser des travaux éligibles et faire appel à un professionnel labellisé RGE. Pour faire une demande d’éco-prêt, vous devez vous adresser directement à un organisme financier ayant conclu une convention avec l’Etat, et vous entamerez les démarches avec son appui. Ainsi, vous allez devoir, notamment, fournir un formulaire officiel de demande d’éco-prêt ainsi que le devis concernant les travaux que vous allez entreprendre.

3. Les aides délivrées par l’Anah

L’Anah (Agence Nationale pour l’amélioration de l’habitat) délivre des aides qui consistent en un financement d’une partie des travaux que vous allez réaliser. Ces travaux doivent répondre à certains critères pour pouvoir être financés en partie. Il doit donc s’agir notamment de travaux de rénovation permettant d’améliorer les conditions de vie des occupants ou d’économies d’énergie réalisées grâce à des travaux d’isolation ou d’installation de système de production d’énergie moderne. Pour obtenir des aides de l’Anah, vous devez répondre à certaines conditions de ressources, et notez que vous pouvez bénéficier de la Prime Habiter Mieux à condition que vos travaux de rénovation entraînent une baisse d’au moins 25 % de la consommation énergétique.

Bon à savoir

N’oubliez pas de toujours faire votre demande d’aide avant le commencement des travaux, sous peine de ne pas pouvoir en bénéficier.

4. La Prime Energie

Les producteurs d’énergie ont mis en place une mesure suite à leurs engagements visant à favoriser la transition énergétique. Ils ont donc instauré la Prime Energie, qui se présente sous forme d’un chèque de banque encaissable et dont l’argent peut être utilisé comme vous l’entendez. Pour en bénéficier, vous devez commencer par adhérer au programme CertiNergy en validant une simulation mise en place par les partenaires. La demande s’effectue en ligne et vous devrez ensuite remplir certains documents et les retourner accompagnés de la signature du professionnel en charge de la réalisation des travaux. Notez également que votre logement doit être construit depuis plus de 2 ans et vous devez faire appel à un professionnel labellisé RGE.

5. Le Pacte énergie solidarité

Le Pacte Energie Solidarité consiste en une aide pour le financement de vos travaux, délivrée par les fournisseurs d’énergie et de carburant. Avec cette aide, vous pouvez financer des travaux d’isolation de combles perdus pour 1 €, mais notez que cette aide est réservée aux ménages les plus modestes, vous devez donc respecter un plafond de revenus maximum pour en bénéficier.