1 maison secondaire sur 3 est achetée uniquement pour être louée !

En quête de rentabilité, deux tiers des propriétaires de maisons secondaires louent leur bien une partie de l’année, contre 20 % dans les années 2000. Désormais, 30 % d'entre elles sont même achetées uniquement pour être louées.

Maison de vacances : 2 propriétaires sur 3 louent une partie de l’année

Selon une étude menée par Savills, société de conseil en immobilier d'entreprise, en collaboration avec HomeAway, plate-forme de locations de meublés touristiques, le marché international des résidences secondaires a fortement évolué au cours des dernières années. Alors que dans les années 2000, 8 propriétaires sur 10 n’avaient jamais mis en location saisonnière leur propriété (contre 9 sur 10 dans les années 70), aujourd’hui, plus des deux tiers d’entre eux louent leur résidence secondaire au moins une partie de l’année, notamment pour couvrir les coûts engendrés. Par ailleurs, le nombre de propriétaires qui possèdent un bien uniquement pour le mettre en location a augmenté significativement ces dernières années : plus d’un tiers de toutes les résidences secondaires sont désormais achetées uniquement pour être louées, contre seulement 14 % au début des années 2000.

Les acheteurs d’une résidence secondaire (...) recherchent de plus en plus, non seulement à couvrir les coûts, mais aussi à réaliser des bénéfices ».

Paul Tostevin, directeur associé et responsable des études de Savills.

Les plates-formes de meublés touristiques transforment le marché

Depuis quelques années, les acheteurs sont davantage conscients des revenus qu’ils peuvent tirer de leur maison secondaire. De plus, le profil de la demande a également évolué. Les plates-formes de location saisonnière ont facilité la mise en location des maisons secondaires. « Au cours des 10 dernières années, l’industrie du voyage en ligne s’est métamorphosée. Séjourner dans une maison de vacances n’est plus une solution d’hébergement alternative, mais est devenu un type de séjour privilégié », commente Timothée de Roux, Directeur Général d’Abritel-HomeAway. « Les locations de vacances attirent non seulement plus de vacanciers, mais surtout un nouveau type de voyageurs de la génération Y ou millenials. Ces vacanciers sont prêts à investir dans leurs voyages, même si le prix reste un facteur important lors du choix de leur hébergement de vacances, en particulier parce qu’ils voyagent plus souvent. », ajoute-t-il.

Bon à savoir

France : le prix moyen d’une résidence secondaire atteint 294 000 €

Dans le monde, le prix d'achat moyen d’une résidence secondaire s’élevait à 242 000 € en 2017 (294 000 € en France), soit 37 % de moins qu’une décennie plus tôt (9 % de moins en France). 34 % des biens achetés étaient des appartements contre un quart auparavant, reflétant l’évolution du marché de la location de résidences secondaires. Le marché français se distingue des autres marchés européens, avec l’achat de propriétés plus grandes qu’ailleurs, le plus souvent des maisons ou villas avec trois chambres, contre des appartements de deux chambres dans les autres pays. Notons qu’en Europe, un tiers des propriétaires parvient à couvrir les coûts engendrés par leur résidence secondaire grâce à des revenus locatifs et un autre tiers réalise même des bénéfices. Les propriétaires français ne sont en revanche que 23 % à tirer un bénéfice de leurs propriétés et 42 % ne font qu’en couvrir partiellement les coûts.

Résidences secondaires : les Français se tournent vers l’Hexagone

Une majorité de Français (86 %) privilégie l’Hexagone pour leurs résidences secondaires, alors que seulement 24 % des Britanniques achètent au Royaume-Uni, contre 19 % en France et 16 % en Espagne.