Rechercher un article

78 % des futurs acquéreurs estiment que c’est le bon moment pour acheter

78 % des futurs acquéreurs estiment que c’est le bon moment pour acheter

Le moral des futurs acheteurs est au beau fixe, et ce dynamisme devrait se ressentir sur le nombre de ventes de cette année. Le million de transactions va être franchi pour la première fois en France.

Les futurs acheteurs de bien immobilier ont le moral

Une étude menée par l’Observatoire Immobilier Logic-Immo nous apprend que les acheteurs ont le moral au beau fixe. 78 % d’entre eux affirment que c’est le bon moment pour se lancer dans l’achat d’un bien immobilier, ce qui correspond à une hausse de 5 points par rapport à l’année dernière au même moment. 85 % des français ayant le projet d’acheter un logement estiment que les taux d’intérêt actuels sont attractifs. Séverine Amate, porte-parole du portail d’annonces immobilières Logic-Immo, Groupe SeLoger, indique que, « dotés d’un pouvoir d’achat immobilier musclé par les taux très attractifs et convaincus d’une certaine stabilité des prix dans les prochains mois, près de 8 futurs acheteurs sur 10 pensent que c’est le moment de se lancer dans un achat immobilier ».

3,5 millions d’acheteurs VS 2,2 millions de vendeurs !

Le marché immobilier français actuel compte pas moins de 3,5 millions d’acheteurs. Cela correspond à une hausse de 400 000, soit 13 % du nombre de porteurs de projet immobilier si l’on se réfère aux chiffres du début de l’année 2019. Face à ces acheteurs, on dénombre 2,2 millions de vendeurs, soit une augmentation de 100 000 vendeurs depuis janvier 2019. Ce ratio s’améliore donc au fil des mois, puisqu’il s’établit à 8 % pour les vendeurs.

Chiffres Clés

63 % des futurs acquéreurs interrogés estiment que le niveau de vie des Français va rester stationnaire dans l’ensemble.​

50 % des candidats à l’achat misent sur la stabilité des prix

Autre information qui confirme le moral des porteurs de projets : un candidat à l’achat sur deux pense que les prix vont rester stables durant les 6 prochains mois. Certains sont même plus optimistes, puisque 10 % des personnes interrogées misent même sur une baisse des prix dans ce laps de temps. En revanche, 40% des futurs candidats pensent que les prix vont augmenter dans les mois qui viennent. Ces chiffres tendent à démontrer que les acheteurs sont majoritairement optimistes et pensent que le marché immobilier leur est favorable.