Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Cet été, la montagne pourrait tirer son épingle du jeu face à la plage !

Cet été, la montagne pourrait tirer son épingle du jeu face à la plage !

Chaque été, le duel qui oppose les aficionados de la plage aux inconditionnels de la montagne prend des airs de Clasico ! Cette année, profitant de tarifs de location avantageux et des restrictions sanitaires imposées à de nombreuses plages, la montagne pourrait voir son attractivité rehaussée... et siphonner les stations balnéaires de leurs vacanciers !

En cours de chargement...

Sommaire

À la mer, une semaine de location coûte, en moyenne, 1 091 €

Comme le chantait le regretté Éric Charden, « l’été s’ra chaud, l'été s'ra chaud, dans les T-shirts, dans les maillots, d’la Côte d’Azur à Saint-Malo ». Eh oui, chaque année, les plages de France font le plein de vacanciers avides de baignade, de bronzette et de farniente. Pour autant, la crise sanitaire que nous venons de traverser pourrait changer la donne... En effet, sur certaines plages dites « dynamiques » , seules les activités nautiques seront tolérées. En clair, les vacanciers auront l’interdiction d’y poser leurs serviettes pour lézarder au soleil... D’autre part, force est de reconnaître que l’apparition du Covid-19 et le confinement qui s’est ensuivi n’ont pas été sans impacter le pouvoir d’achat des Français… Or, il ressort de l’étude des données du site Amivac qu’en termes de tarifs de location, une semaine de vacances sur le littoral coûte, en moyenne, 1 091 €.

Département Juillet / semaine Août / semaine
Charente-Maritime 891€ 864 €
Dordogne 1 102 € 1  021€
Finistère 1 034 € 960 €
Gironde 1 190 € 1  204€
Hérault 878 € 849 €
Landes 1 005 € 1 049 €
Morbihan 912 € 902 €
Var 1 275 € 1 215 €

Pour des vacances à la montagne, comptez 561 € par semaine

« La montagne, ça vous gagne », le célèbre slogan imaginé par le ministère du Tourisme dans les années 90 est on ne peut plus d’actualité ! En effet, cet été plus que jamais, les Français pourraient être nombreux à faire des infidélités aux plages du littoral, à troquer leurs tongs contre des chaussures de randonnée et à mettre le cap sur les alpages (dans les Alpes) ou les estives (dans les Pyrénées et le Massif Central). En arpentant les chemins montagneux, les juilletistes pourront non seulement faire le plein d’air pur et de grands espaces mais aussi réaliser des économies ! Les chiffres de SeLoger Vacances nous apprennent ainsi qu’en moyenne, une semaine de location à la montagne ne coûte que 561 €, soit presque deux fois moins qu’une semaine à la mer !

Département Juillet / semaine Août / semaine
Alpes-Maritimes 1 380 € 1 445 €
Pyrénées-Orientales 718 € 7 22 €
Vaucluse 1 580 € 1 491 €
Vosges 649 € 652 €

Les vacanciers plébiscitent les maisons !

Ces derniers temps, les recherches comportant le mot clé « maison » ont explosé ! Or, ce regain d’intérêt dont font l’objet les maisons, devenues la proie des convoitises de Français - assignés à résidence durant plus de deux mois - pourrait bien rebattre les cartes du marché de la location estivale. Entre les mois de mai 2019 et de mai 2020, l’analyse de la data de SeLoger Vacances indique qu’en l’espace d’un an, les recherches de maisons progressent de 17 % alors que, dans le même temps, les requêtes portant sur des appartements reculent de 19 %, quant aux gîtes, la consultation de leurs annonces augmentent de 2 %.

Les régions les plus consultées sur Amivac

Depuis de début du confinement, date à laquelle les français étaient déjà en quête du lieu idéal pour profiter de leurs vacances d’été, le Var reste en tête et représente à lui seul 25 % des recherches de nos internautes. Le classement change entre les 3 périodes, notamment entre l'avant et l'après confinement, avec une deuxième place pour la Corse sur la période d'après confinement alors que cette destination était en troisième position avant le confinement. Un changement de place et un intérêt retrouvé en phase avec la phase 2 du déconfinement et surtout les conditions pour se rendre sur l’Île qui sont aujourd’hui possibles par voie maritime comme aérienne. Interrogé par Corse Matin, le préfet de l’île, Frank Robine, a déclaré : « Tout est mis en œuvre pour que la saison touristique ouvre le 23 juin ». La troisième place est, quant à elle, décrochée par les bien situés dans l’Hérault, avec plus de 16 % des annonces vues, alors que cette région était à la quatrième place du classement avant le confinement. A l'inverse, on note la dégringolade du Finistère (29) qui passe de la deuxième place avant confinement à la dixième place après confinement.

Plus de conseils :