Crédit immobilier : les taux toujours aussi attractifs !

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Bonne nouvelle pour les candidats à l’accession, les taux de crédit immobilier sont toujours aussi bas, atteignant 1,05 % en moyenne. De son côté, la durée moyenne des emprunts continue de s’accroître : sur les 9 derniers mois, elle a augmenté de 5 mois.

Image
Crédit immobilier : les taux toujours aussi attractifs !
Les taux de crédit immobilier sont toujours aussi bas.© archigram
Sommaire

Les taux de crédit à leur plus bas niveau en septembre

Au troisième trimestre 2021, le taux de crédit moyen s’est stabilisé à son plus bas niveau jamais constaté jusqu’alors, soit 1,05 %, alors qu’il atteignait 1,15 % en décembre 2020. Dans le détail, le taux moyen atteint 0,87 % sur 15 ans, 0,99 % sur 20 ans et 1,16 % sur 25 ans. Malgré la reprise de l’inflation et la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les banques maintiennent donc les conditions des crédits octroyés à des niveaux très favorables pour soutenir la demande de crédits des particuliers. Nous pouvons également constater que les emprunteurs les plus aisés peuvent obtenir un taux moyen inférieur à 1 %, alors que le rythme de l’inflation s’est établi à 1,25 % en septembre. Aujourd’hui, 80 % des emprunteurs bénéficient des crédits à des taux inférieurs à l’inflation. De leur côté, les emprunteurs qui ne présentent pas les meilleurs profils (revenus bas, peu d’apport personnel…) ont bénéficié d’une baisse de taux bien plus rapide que les autres emprunteurs, sur les durées les plus longues.

Les taux de prêt immobilier en septembre 2021

Durée d'emprunt Taux moyen
15 ans 0,87 %
20 ans 0,99 %
25 ans 1,16 %

Près de 60 % des emprunts sont souscrits sur plus de 20 ans

La durée des prêts immobiliers accordés par les établissements bancaires continue de s’allonger. Au 3e trimestre 2021, la durée moyenne était de 233 mois, contre 230 mois au 2e trimestre 2021. Depuis décembre dernier, la durée moyenne s’est accrue de 5 mois. Cette augmentation de la durée d’emprunt, constatée depuis le début de l’été 2020, permet d’absorber les conséquences de la hausse des prix des biens immobiliers qui s’accentue au fil des mois. Elle permet également de contenir les taux d’effort sous le seuil des 35 %. Dans le détail, 58,5 % des emprunts sont accordées sur une durée comprise entre 20 ans et 25 ans. En revanche, la part de la production à plus de 25 ans s’établit au niveau le plus bas constaté jusqu’alors (0,1 % en septembre 2021). Enfin, 25,6 % des emprunts sont souscrits sur une durée comprise entre 15 et 20 ans et 11,2 % sur une durée comprise entre 10 et 15 ans.

Les emprunts sur moins de 10 ans constituent seulement 4,2 % de la production en septembre 2021.

L’indicateur de solvabilité se maintient à haut niveau

Si la hausse du coût des opérations réalisées par les ménages ralentit lentement depuis le début de l’année, elle reste rapide. Elle a augmenté de 3,6 % sur les 9 premiers mois de 2021, contre 4,3 % en 2020. Néanmoins, les revenus des ménages, qui accèdent à la propriété, augmentent près de quatre fois moins vite qu’en 2020. Ils se sont accrus de 0,7 % sur les 9 premiers mois de 2021, contre une hausse de 2,7 % en 2020. De son côté, le coût relatif progresse encore au 3e trimestre 2021 pour s’établir à son niveau le plus élevé constaté jusqu'à présent, soit 4,6 années de revenus contre 4,3 années de revenus un an plus tôt. Enfin, l’indicateur de solvabilité de la demande se maintient à haut niveau grâce aux conditions de crédit excellentes. Il rejoint progressivement les niveaux élevés constatés au milieu des années 2010, notamment grâce à la hausse de l’apport personnel et à un recours au crédit immobilier moins intense que par le passé.

Après plusieurs mois de progression rapide, le rythme d’évolution de la production de crédit ralentit avec une baisse de 7,3 % sur un an.

Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Rouen est la grande ville française où les logements se vendent le plus vite. © Ekaterina Belova - Adobe Stock
France
Depuis 1 an, avec la hausse des taux et des prix qui restent élevés, les délais de vente se sont globalement allongés… mais pas partout. À Rouen, il faut 25 jours de moins pour vendre un logement...
Image
Les jardins ouvriers permettent aux citadins de créer leur propre havre de verdure. © luzulee - Adobe Stock
France
Les jardins ouvriers ont été créés il y a plus d’un siècle pour permettre aux familles d’ouvriers de subvenir à leurs besoins en nourriture grâce aux potagers. Aujourd’hui, on relève un regain d...
Image
C'est à Toulouse que le délai de vente s'est le plus raccourci au 1er mai 2024, passant de 86 à 83 jours. © FredP - Adobe Stock
France
Alors que les taux immobiliers affichent une tendance baissière et que les conditions d’octroi de crédits ont été assouplies, il semble que le marché immobilier soit encore poussif. Malgré la saison...