10 priorités, 65 idées... Retrouvez le Manifeste pour le logement et l'immobilier avec SeLoger.

Faire de la politique globale du logement une réalité

02 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

S’il est difficile d’harmoniser les intérêts de chacun, il reste néanmoins essentiel de tenter d’unifier la politique du logement et d’adopter une approche globale tout en s’efforçant de l’adapter aux spécificités locales.

Image
Projet d'un ensemble immobilier
Il faut former les élus locaux aux problématiques de la transition écologique © nolan issa

Sommaire

Français et professionnels constatent un manque de clarté, de cohérence et de suivi dans la mise en œuvre de la politique du logement. Ils regrettent, notamment, que les décisions soient prises au niveau national ou au niveau ultra-local, sans réelle coordination entre les deux et sans prise en compte suffisante des écosystèmes et des bassins de vie. Quant aux maires, ils sont perçus aujourd’hui comme étant dans une impasse, freinant la construction sous la pression de leurs administrés.

6 idées pour faire une réalité de la politique globale du logement

Unanimes Largement consensuelles Rupturistes
Créer un ministère de plein exercice en charge du Logement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire. Former plus et mieux les élus locaux aux problématiques du logement, de la transition écologique et de l’aménagement du territoire. Renforcer des modes de gouvernance partagés localement pour mettre autour de la table les acteurs publics et privés du logement, sur le modèle de la Grande Opération d'Urbanisme (GOU) issue de la loi ELAN.
Préparer un projet de loi de programmation permettant de concilier le temps long nécessaire à une vraie politique du logement et le temps court des mandats électifs.    
Faire du mal logement et du sans-abrisme une grande cause nationale, en mobilisant les moyens de l’Etat, des collectivités et de la solidarité privée, (à travers un dispositif de déductibilité majorée des dons privés, par exemple).   Au-delà du mal logement, adresser la question du “logement vivable mais passable” au bénéfice de toutes celles et ceux qui pourraient être mieux logés

Pour une harmonisation de la politique du logement

La véritable égalité implique non seulement de traiter de façon égale les personnes qui se trouvent dans la même situation mais aussi de traiter différemment les personnes qui se trouvent dans des situations différentes. Pour autant, le manque de coordination entre certaines décisions ayant trait au logement tend à perturber les particuliers mais aussi les professionnels de l’immobilier. Pour une meilleure lisibilité, les experts qui composent le Collège des Penseurs préconisent donc que la politique du logement soit conduite de façon plus globale.

12,5 % des personnes consultées ont plaidé pour une meilleure coordination entre l’État et les acteurs locaux en matière de politique du logement. D’ailleurs, l’élu est perçu comme un acteur clé en matière d’immobilier et de logement. Un tiers des citoyens et des professionnels a spontanément évoqué le rôle majeur de l’élu, « qui doit prendre ses responsabilités ».

Un manifeste pour l’immobilier de demain

Chaque problème a sa solution. Encore faut-il avoir identifié précisément le problème en question… Pour déterminer quelles sont les attentes des Français en termes de logement et tenter d’y apporter des réponses concrètes, SeLoger - leader spécialiste des portails immobiliers en France - a interrogé les principaux concernés en lançant une vaste consultation nationale. Les résultats de cette étude ont permis à un groupe de 50 experts de l’immobilier, le Collège des Penseurs d’élaborer un plan d’action. En effet, ce think tank a pu formuler des propositions (10 priorités et 65 idées), lesquelles ont été communiquées au gouvernement lors de la tenue des Assises du Logement.

« Toutes expertes de leur sujet, ces 50 personnalités ont des parcours et des aspirations différentes. De leurs réflexions sont nées d’autres idées, souvent plus techniques, éclairées par l’expérience du terrain et la lucidité de la situation relative au logement de demain. Si nos penseurs ne sont pas toujours d’accord sur les solutions à mettre en œuvre face à la crise du logement, ils défendent une même cause et ils s'alignent sur une même idée : il est temps d’agir et de jouer collectif ! » explique Caroline Evans de Gantès, Directrice générale du groupe SeLoger, Managing Director AVIV France.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !