Propriétaires : la taxe foncière a augmenté de 14 % en 5 ans

Propriétaires : la taxe foncière a augmenté de 14 % en 5 ans

Entre 2011 et 2016, la taxe foncière sur les propriétés bâties a augmenté de 14 %, en moyenne, pour les propriétaires français. Une hausse qui atteint des sommets dans certaines métropoles, comme Lille et Nantes.

Taxe foncière : un taux supérieur à 30 % dans 4 départements

Selon l’Observatoire des taxes foncières de l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI), en 2016, 4 départements prélèvent un taux de taxe foncière supérieur à 30 % :  le Gers (33,85 %), la Guyane (32,92 %), l’Aisne (31,72 %), et l’Aude (30,69 %). A contrario, 2 départements appliquent un taux inférieur à 10 % : Paris (5,13 %) et les Hauts-de-Seine (7,08 %). Ils sont suivis du Rhône et de la Savoie (11,03 % dans les 2 cas). Des augmentations spectaculaires de part communale de taxe foncière sont constatées à Saint-Aunix-Lengros, dans le Gers (la taxe foncière y est multipliée par 29), ou à Julos, dans les Hautes-Pyrénées (+1 110 %). Cependant, ces hausses sont peu parlantes car ces communes appliquaient, en 2011, des taux particulièrement faibles. A l’inverse, la taxe foncière diminue de plus de 60 % à Villers-le-Château, dans la Marne (-70,60 %), à Tranqueville-Graux, dans les Vosges (-63,53 %), ou à Thibie, dans la Marne (-62,90 %).

Taux Taxe Foncière France 2017

Amiens : le taux le plus élevé de France

Parmi les 50 communes les plus peuplées de France, c’est à Amiens que les taux cumulés de taxe foncière (département + bloc communal) sont les plus forts en 2016 (55,87 %). La métropole picarde est suivie par Nîmes (55,70 %), Angers (55,45 %), Le Havre (54,36 %,) et Grenoble (53,92 %). Treize grandes villes ont ainsi des taux supérieurs à 50 %. En bas de tableau, ce sont quatre villes franciliennes qui concentrent les taux les moins élevés : Paris (13,50 %), Boulogne-Billancourt (15,09 %), Asnières-sur-Seine (18,80 %) et Nanterre (19,67 %). Néanmoins, les taux d’imposition sont assis sur les valeurs locatives des immeubles. Or, celles-ci sont en moyenne plus élevées en Île-de-France qu’ailleurs. En dehors des communes du Grand Paris, Villeurbanne (28,06 %) et Lyon (29,87 %) sont les seules grandes villes où les taux cumulés ne dépassent pas les 30 %.

Taxe Foncière Grandes Villes

A Lille, la taxe foncière augmente de 32 % 

Entre octobre 2011 et octobre 2016, la taxe foncière a explosé à Lille (+32,24 %) en raison de la forte hausse du taux communal et de la progression notable du taux départemental. La ville nordiste est suivie d’Argenteuil (+23,30 %), Nantes (+20,75 %), Créteil (+20,43 %) et Saint-Denis (+20,37 %). A l’inverse, une vingtaine de grandes villes ont reconduit ou baissé leur taux. Cependant, les propriétaires ne profitent de cette modération que si le département n’a pas rehaussé son taux, comme c’est le cas à Saint-Etienne, Nice ou Grenoble. Ainsi, Orléans a reconduit son taux mais les propriétaires subissent la forte hausse du taux du Loiret (7e plus forte progression de taux départemental). Si on prend en compte la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, des baisses sensibles de taux, comme à Reims, Avignon et Nîmes, ralentissent la hausse de la taxe foncière.

Augmentation Taxe Foncière France 2011 2016

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés