Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Ces 5 communes de l’Ain, près de Lyon, qui séduisent de plus en plus !

Miribel, Montluel, La Valbonne, La Boisse, Beynost, dans ces cinq communes au Sud du département de l’Ain, tout près de Lyon, le prix de l’immobilier a flambé en un an, selon les statistiques établies par SeLoger. 

Ces 5 communes de l’Ain, près de Lyon, qui séduisent de plus en plus !

Sommaire

Grâce à sa proximité et son accessibilité vers la métropole de Lyon, le secteur Sud du département de l’Ain, communément appelé « La Côtière », offre un cadre de vie idéal, entre ville et campagne. Après le premier confinement au printemps 2020, la demande pour les communes de ce territoire s’est accélérée, notamment de la part de Lyonnais en quête de maison, d’espace et de jardin. A cause de la hausse des prix immobiliers, on observe un phénomène de marchés de report de Lyon vers l’Ain : les acquéreurs intéressés par Caluire-et-Cuire se déportent vers Miribel, ceux de Miribel vers Montluel et ainsi de suite. 

Le marché de Miribel est de plus en plus coté grâce à ses maisons

Selon les statistiques établies par SeLoger, le prix du mètre carré à Miribel, tous types de biens confondus a augmenté, en un an, de... 19,1% ! « Cela fait quinze ans que je travaille sur le secteur et je n’ai jamais vu ça ! », s’exclame Nathalie Bertolino, directrice de l’agence Orpi Miribel. « Les acheteurs sont bien plus nombreux depuis un an et font des offres au prix. » Une telle augmentation ne l’étonne donc pas. 

Miribel séduit pour son cadre de vie. Elle donne en effet directement sur le Grand Parc Miribel-Jonage et ses 2 200 hectares de verdure. Autre atout : son accessibilité. Grâce à sa gare TER, la commune de 9 500 habitants ne se situe qu’à dix minutes de la Part-Dieu, en plein cœur du 3e arrondissement de Lyon et possède un accès gratuit à l’autoroute.

« Cette proximité de Lyon a tendu le marché depuis longtemps mais les Lyonnais sont encore plus nombreux à porter leur regard sur cette commune, fuyant par choix ou par dépit, les prix immobiliers élevés de la métropole de Lyon. » Bien sûr, l’offre en maison individuelle attire les acquéreurs. « Les recherches portent sur des maisons de 120 m², avec 4 chambres et 500 m² de terrain. Ce type de bien nécessite un budget de 500 000 € et ils sont de plus en plus rares », affirme Nathalie Bertolino

Les prix immobiliers à Miribel

  • Maison : 3 313 €/m²
  • Appartement : 3 044 €/m²

A Montluel, les prix immobiliers grimpent mais restent encore attractifs

Avec les hausses de prix constatés à Miribel, dont le marché est dopé par les Lyonnais, certains acquéreurs n’ont d’autres choix que de se déporter vers Montluel. Résultats : SeLoger établit une hausse des prix sur un an de 14,2 %. « Montluel reste proche de Lyon, à 20 minutes par le train, mais l’accès à l’autoroute vers Lyon est payant, ce qui explique des prix un peu en-dessous de ceux de Miribel », explique Nathalie Bertolino. Ecoles, transports, commerces, la qualité de vie y est agréable. Seul bémol, l’Est de Montluel se situe dans le couloir aérien de l’aéroport Saint-Exupéry et la décote de ce secteur est en conséquence. 

« Les demandes sont sensiblement similaires à celles sur Miribel. A savoir des maisons de 120 m² avec 500 m² de terrain, mais le budget est un peu plus accessible. Il faut compter entre 350 000 et 400 000 € pour ce type de bien », estime l’agent immobilier. Du côté des appartements, Montluel possède aussi un choix intéressant en termes de T3 et de T4, pour lesquels le budget d’entrée se situe respectivement à 130 000 et 160 000 €.

Les prix au m² à Montluel

  • Maison : 2 487 €/m²
  • Appartement : 2 415 €/m²

La Valbonne devient un marché de report grâce à ses prix

« La commune de la Valbonne est un peu moins glamour que d’autres communes de la Côtière de l’Ain », admet Nathalie Bertolino. En réalité, la Valbonne est un village partagé entre les communes de Béligneux et de Balan, principalement connu pour la présence d’un camp militaire sur son territoire. Pour autant, le prix du mètre carré a augmenté en un an de 12,8 % et atteint désormais 2 366 €.  « Cela reste un prix au mètre carré intéressant pour la région lyonnaise élargie », précise Nathalie Bertolino. « Dans cette zone, on peut encore trouver de grands terrains de 1 000 m² pour faire construire ou encore des pavillons, en lotissement, de 120 m² des années 90 pour 350 000 €. »

La Valbonne est d’ailleurs une petite commune d’à peine 700 habitants dans laquelle on ne trouvera quasi exclusivement que des maisons à la vente. « Les acquéreurs sont des familles installées depuis longtemps sur la Côtière de l’Ain qui viennent chercher ici une maison plus grande. » 

Les prix des logements à La Valbonne

  • Maison : 2 129 €/m²
  • Appartement : non représentatif 

Entre Beynost et Montluel, La Boisse constitue un peu un choix par défaut

La commune de la Boisse se situe au carrefour de l’A432 et de l’A42, à défaut de posséder une gare TER qui la relierait à Lyon (il faut pour cela regagner Montluel ou Beynost). Le développement de la commune 3 000 habitants s’est effectué le long de la D1084, n’offrant pas un charme fou, mais la Boisse a tout de même des atouts qui justifient la hausse de 12,6 % du prix du mètre carré en un an ! 

D’une part, la commune possède un accès direct et gratuit à l’autoroute vers Lyon. D’autre part, elle possède un marché de maisons dans les prix de Montluel. « On trouve des pavillons en lotissement, avec des terrains de 600 m² et des maisons des années 90 sur 120 m², pour un budget de 350 000 €. La Boisse attire donc des acquéreurs qui visaient Beynost sans en avoir les moyens et qui refusent d’aller à Montluel, la jugeant trop éloignée. C’est un peu la commune par défaut ».

Les prix immobiliers à La Boisse

  • Maison : 2 819 €/m²
  • Appartement : 1 869 €/m²

A Beynost, on ne compte plus les Lyonnais qui s’y installent

Située juste après Miribel, Beynost séduit depuis longtemps les acquéreurs lyonnais. La commune de 4 500 habitants ne se situe, en effet, qu’à une quinzaine de kilomètres du centre de Lyon. Elle est d’ailleurs très bien desservie par l’autoroute A42, la départementale D1084 et une ligne TER vers Lyon Part-Dieu. Des atouts conjugués à un parc immobilier très pavillonnaire et très demandé. 

Cela explique une hausse du prix immobilier à Benost de 11,3 % sur un an. Le prix moyen au m² atteint ainsi 3 318 €, ce qui en fait avec Miribel, l’une des communes les plus chères de la Côtière. « Pour bien comprendre le marché de Beynost, il faut distinguer les maisons côté colline et celles entre la nationale et la voie ferrée. Les premières sont bien plus chères car elles possèdent une meilleure vue et sont plus au calme. Comptez sur un ticket d’entrée à 500 000 €. Pour les secondes, sur le plat et plus exposées aux nuisances, le budget d’entrée tombe à 350 000 € », détaille Nathalie Bertolino. 

Les prix au mètre carré à Beynost

  • Maison : 3 192 €/m²
  • Appartement : 3 478 €/m²

Source : tous les prix sont issus de SeLoger

Plus de conseils :