Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Bretagne : le marché immobilier de la location montre des signes de surchauffe !

C'est désormais une « celtitude », le marché immobilier breton de la location connaît un boom sans précédent ! Avec une hausse annuelle de 4,3 % des loyers des locations vides et une envolée (plus de 20 % sur 1 an) des loyers des meublés, la région celtique affiche la plus forte croissance de l'hexagone. 

Bretagne : le marché immobilier de la location montre des signes de surchauffe !

Sommaire

+ 4,3 % de hausse sur 1 an des loyers des locations vides

Région très prisée du littoral hexagonal, la Bretagne, sa nature sauvage et préservée ainsi que sa douceur de vivre n'ont jamais autant attiré les Français que depuis la survenance de la crise sanitaire. Cette explosion de l'attractivité bretonne n'est toutefois pas sans impacter les loyers. Jugez plutôt, selon les données que nous avons rassemblées, en termes de loyers de locations vides (par opposition aux logements dits meublés, ndlr), cette région affiche ainsi la deuxième (juste derrière l'Alsace) plus forte hausse nationale (charges comprises) avec une progression de 4,3 % sur 1 an. En moyenne, comptez 578 € par mois pour louer un logement vide en Bretagne.

Il est également intéressant de constater qu'en Bretagne, les loyers ne sont pas les seuls à augmenter. Sur le marché locatif celte, le volume des biens enregistre, lui aussi, une forte expansion, avec une hausse de 3,4 % sur 1 an. En revanche, les biens restent de moins en moins longtemps sur nos pages d'annonce, avec une moyenne de 26 jours. La tendance baissière marquée (- 43,2 % sur l’année) qui caractérise le marché de la location en Bretagne témoigne, s'il en était encore besoin, de la forte attractivité de Breizh. 

Bon à savoir

Pour une location vide, le prix du loyer en Bretagne est, en moyenne, de 578 € par mois, charges comprises.

C'est dans le Finistère que les loyers progressent le plus vite

Selon les chiffres que nous avons agrégés, il ressort que c'est dans la pointe bretonne que les prix des loyers affichent la plus forte augmentation ! En effet, dans le Finistère, les loyers font un bond de 6,4 % sur 1 an, alors que ceux des Côtes-d’Armor accusent, quant à eux, une légère baisse. Il s'agit toutefois là d'un département qui est lui aussi très recherché par les candidats à la location. Jugez plutôt, les délais moyens de disponibilité des annonces locatives sur notre site y ont été raccourcis de moitié, tout comme dans le Morbihan. Ce délai a également baissé d’un tiers dans le Finistère. Pour autant, le volume d’annonces locatives tend à augmenter.

Bon à savoir

Pour une location vide, le prix du loyer à Brest avoisine 528 € par mois. (Source : SeLoger)

Rennes et Brest prisées des candidats à la location

Parmi les grandes villes bretonnes, Rennes et Brest se détachent! Dans ces deux villes de plus de 100 000 habitants, on observe une hausse de l'ordre de 10 % du volume d'annonces en location vide. Pourtant, les délais de disponibilité y accusent une forte baisse : - 8,7 % sur 1 an à Brest et - 22 % à Rennes sur la même période !

Il est toutefois à noter qu'en Bretagne, les villes moyennes ne sont pas en reste. À Quimper, Lorient ou encore Vannes, le volume des biens augmente, lui aussi, d’environ 10 %. Quant aux délais de disponibilité, ils plongent. C'est notamment le cas à Lorient où les loyers baissent de moitié ! 

Bon à savoir

Le prix du loyer à Rennes est de 634 €, charges comprises (Source : SeLoger)

Location meublée : les loyers bretons en hausse de 20 % !

Sur le marché de la location meublée, la Bretagne occupe la première place de notre classement. En effet, le prix des loyers des meublés (charges comprises) y augmente, en moyenne, de 20 % sur 1 an, pour s’établir  à 622 € par mois. Là encore, le délai, durant lequel une annonce locative, pour un bien situé en Bretagne, demeure sur notre site, se raccourcit fortement. Comptez 24 jours en moyenne, soit une baisse de 25 % en un an. 

Cette hausse des loyers des meublés est particulièrement marquée dans le département des Côtes-d’Armor où elle a plus que doublé (+ 55 % sur 1 an), mais aussi dans le Morbihan (+ 32 %) et en Ille-et-Vilaine (+ 32 %).

Un attrait pour la Bretagne renforcé depuis le Covid

L'explosion de l'attractivité du marché immobilier breton, tant à l'achat qu'à la location, est en partie liée à la crise sanitaire.  « La Bretagne est l'un des nouveaux eldorados depuis la crise du Covid, avec notamment l'arrivée de familles franciliennes qui cherchent à s'installer sur le territoire. Ainsi sur SeLoger, on observe, sur ces 12 derniers mois, que le nombre de Franciliens qui recherchent un bien à l'achat, en Bretagne, a augmenté de 9 %. D'ailleurs, nous constatons aussi que les demandes de mise en relation pour des biens à l'achat effectuées par des porteurs de projets franciliens sont en hausse de 15 % en Bretagne » note Séverine Amate, porte-parole du groupe SeLoger.

Le taux des meublés s’effrite en Bretagne

À la lecture des données que nous avons rassemblées, il apparaît qu'en Bretagne, le taux de meublés est à la baisse ( - 3,4 % sur 1 an). Actuellement, 30 % des appartements en location sont des meublés en Bretagne. Dans les pages d'annonces de notre site, le volume d’annonces de meublés sur SeLoger affiche, lui aussi, une tendance baissière avec un recul de 1,6 % sur 1 an. 

Toutefois, cette tendance ne se retrouve pas dans toutes les villes bretonnes Ainsi, si le taux de meublés à Rennes chute de 38 % pour les 3 pièces et même de 3/4 pour les 4 pièces et plus, Brest connaît une hausse globale de 43 % de son taux de meublés et le délai de disponibilité n’y dépasse pas 23 jours. Le marché locatif brestois se trouve par conséquent inondé de nouvelles annonces de meublés. Ces derniers trouvent néanmoins rapidement preneurs car les annonces sont retirées, en moyenne, au bout de  3 semaines.

Bon à savoir

Les loyers des meublés à Brest sont, en moyenne, de 584 € par mois, charges comprises.

Sources : SeLoger & Baromètre des Loyers SeLoger

Plus de conseils :