Bayonne : « Les maisons avec petit terrain sont les biens les plus demandés »

25 aoû 2020
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Bayonne et sa périphérie bénéficient d’une forte attractivité en raison de la proximité avec l’océan et de logements à vendre moins cher qu’à Biarritz. Les acheteurs extérieurs à la région sont ainsi de plus en plus nombreux. Martin Hirigoyen, gérant de l’agence Donzacq Immo à Bayonne, nous éclaire sur les prix immobiliers et les logements les plus recherchés dans son secteur.

Image
Bayonne : « Les maisons avec petit terrain sont les biens les plus demandés »
Bayonne attire de plus en plus d’acheteurs extérieurs au département des Landes. © saiko3p

Quels types de biens vendez-vous le plus à Bayonne et dans sa périphérie ?

Nos clients recherchent en priorité des maisons avec un petit terrain. Ce type de logement tend d’ailleurs à se raréfier sur le secteur. Les propriétés avec des extérieurs de superficie importante attirent de moins en moins, car cela demande beaucoup d’entretien. Nos clients retraités, en particulier, préfèrent disposer d’un jardin pas trop grand, plus facile à entretenir.

Quel est l’écart moyen entre le prix d’une maison à rafraîchir et celui d’une maison plus moderne disposant d’un jardin ?

De manière générale, je dirais que l’écart est d’environ 100 000 €. Cela cache toutefois de fortes disparités. En effet, le prix peut être multiplié par deux, voire plus ! Pour une même surface, il est possible de vendre une maison nécessitant des travaux aux alentours de 150 000 € et une maison en parfait état disposant d’un extérieur à 500 000 €. Les acheteurs sont prêts à débourser un peu plus pour pouvoir acquérir un bien habitable immédiatement. Une vente « clés en main » et l’effet coup de cœur permettent de vendre un bien au-dessus du prix du marché.

« La demande est bien plus importante pour les maisons que pour les appartements »

Martin Hirigoyen, gérant de l’agence Donzacq Immo à Bayonne

Qu’en est-il des appartements : est-ce un bien demandé ?

Dans le secteur où nous sommes présents – Bayonne, Anglet, Saint-Pierre-d’Irube et Mouguerre en particulier –, les acheteurs privilégient la recherche d’une maison. La demande est donc relativement faible pour les appartements.

Quels sont les secteurs les plus prisés par les investisseurs locatifs ?

Pour de l’investissement locatif, les acheteurs centrent leurs recherches sur la zone que les locaux appellent « BAB », c’est-à-dire le secteur regroupant Biarritz, Anglet et Bayonne. Ils étendent également leurs recherches en périphérie de ce secteur. Les prix sont toutefois très différents d’une ville à l’autre. Ainsi, pour une maison, le prix au m² est compris entre 2 957 € et 4 271 € à Bayonne, et entre 4 453 € et 6 500 € à Biarritz.   

Le prix au m² à Bayonne est de 3 300 € environ. 

Quelle est votre analyse du marché immobilier sur le secteur de Bayonne et sa périphérie ?

Les prix immobiliers ne cessent de monter !  Notre secteur est très prisé, car il cumule les atouts : proximité de la mer, bon réseau de transports publics et sécurité. Bayonne et sa périphérie attirent de plus en plus d’acheteurs venant de l’extérieur des Landes. Nous constatons également que, depuis la fin du confinement, les demandes affluent ! Les logements tendent toutefois à manquer. La conséquence est la tendance à la surestimation des biens. Autrement dit, certaines propriétés se vendent à des prix supérieurs au marché.

Quelles sont les perspectives de ventes alors que les taux de crédit immobilier ont tendance à légèrement monter ? 

Bayonne et sa périphérie constituent un micro-marché extrêmement actif. Le secteur sera toujours recherché, soit pour de l’investissement soit pour l’achat d’une résidence secondaire. Les particuliers s’intéressant à ce secteur ont une capacité d’emprunt considérable. Je ne suis donc pas inquiet !

Selon vous, le développement du télétravail peut-il avoir des conséquences sur le marché immobilier local ?

Je ne suis pas certain que le télétravail se développe suffisamment pour avoir un réel impact sur notre marché. Toutefois, ce phénomène attire malgré tout quelques acheteurs en provenance d’autres régions. La qualité de vie qu’offre le secteur des Landes est un facteur d’attractivité. J’ai par exemple vendu un bien à des Parisiens à Ustaritz, à une vingtaine de minutes en voiture au sud de Bayonne.

Image portrait
Image
Martin Hirigoyen, Gérant de l’agence Donzacq Immo
Agence Donzacq Immo, 28 Chemin de Sabalce bâtiment 1, 64100 Bayonne
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !