Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Clermont-Ferrand : « Les logements à la vente sont de moins en moins nombreux »

Clermont-Ferrand : « Les logements à la vente sont de moins en moins nombreux »

Dans la préfecture du Puy-de-Dôme, où la demande en logements est soutenue, de nombreux quartiers ont les faveurs des acquéreurs. Le nord-ouest, les secteurs proches du centre, mais aussi l’est de la ville sont ainsi recherchés. Nicolas Jovin, responsable de l’agence HMV Immobilier à Clermont-Ferrand, fait le point sur l’état du marché immobilier dans la capitale auvergnate.

Clermont-Ferrand : « Les logements à la vente sont de moins en moins nombreux »

Dans quel secteur géographique l’agence HMV Immobilier intervient-elle ?

Nous intervenons à Clermont-Ferrand, plus spécifiquement dans la zone est de la ville et autour de la gare. Nous réalisons également des transactions dans des communes situées aux alentours de la préfecture du Puy-de-Dôme, où le marché immobilier est dynamique, avec à la fois une forte demande et une offre de biens importante.

Quels sont les facteurs d’attractivité du quartier gare et de l’est de Clermont-Ferrand ?

Les axes routiers qui traversent le secteur sont reliés à l’entrée et à la sortie de la ville. C’est un atout important, de même que la proximité avec l’autoroute. De plus, cette partie de la ville est très bien desservie en transports en commun. Les acheteurs apprécient également de n’être qu’à quelques minutes à pied des universités. Enfin, le quartier de la gare bénéficie d’une véritable vie de quartier. Il est très agréable d’y vivre.

Quels types de logements intéressent en priorité les acquéreurs ?

Nous vendons surtout des appartements, en général des petites et moyennes surfaces, mais les maisons restent présentes sur le secteur, par exemple dans le quartier La Pradelle. Ce type de logements se trouve en général dans des petits lotissements, au calme, avec bien souvent des vues dégagées.

Bon à savoir

Le prix immobilier à Clermont-Ferrand est de 1 907 €/m².

Quels sont les quartiers les plus demandés à Clermont-Ferrand, que ce soit pour l’achat d’un appartement ou d’une maison ?

La Glacière et Montjuzet, situés au nord-ouest de la ville, sont très prisés en ce moment. Les secteurs à proximité du centre sont également recherchés. Je pense par exemple aux quartiers Salins et Vallières.

Quels sont les secteurs les plus prisés pour les investisseurs ?

Pour de l’investissement locatif, Salins et Vallières sont très demandés. Le secteur, autour de la gare, attire également les investisseurs, car il n’est pas très éloigné du centre-ville et les prix immobiliers sont plus bas. La rentabilité est donc très intéressante.

Selon vous, l’immobilier constitue-t-il toujours une valeur refuge ?

Oui, plus que jamais ! Pendant le confinement, les particuliers ont pris le temps de réfléchir, de faire le point. Ils ont pris conscience de l’importance de se constituer un patrimoine immobilier pour préparer leur avenir. Nous en voyons aujourd’hui le résultat dans le volume des transactions immobilières que nous réalisons.

« À Clermont-Ferrand, les biens immobiliers partent extrêmement vite et les offres sont peu nombreuses »

Nicolas Jovin, responsable de l’agence HMV Immobilier à Clermont-Ferrand

Justement, quelle est votre analyse du marché immobilier sur votre secteur ?

Le marché est très dynamique en ce moment. L’activité du mois d’août, par exemple, a été forte, alors qu’il s’agit d’un mois calme d’habitude. Appartements et maisons continuent de partir très rapidement, si bien que nous entrevoyons une possible pénurie de logements. Notre portefeuille est en effet de plus en plus réduit, et c’est aussi le cas pour d’autres confrères installés à Clermont-Ferrand.

Pensez-vous que le développement du télétravail va attirer de nouveaux acquéreurs, qu’ils soient de la région ou extérieurs à l’Auvergne ?

Oui, je pense que ce sera le cas. Nous voyons déjà une hausse de la demande concernant les résidences secondaires, émanant d’acquéreurs venant d’autres régions. L’avantage du Puy-de-Dôme est d’être relativement bon marché. Les acheteurs apprécient également le cadre de vie, en pleine nature, ainsi que le calme. Ce sont deux critères de plus en plus recherchés depuis la fin du confinement.

Nicolas Jovin © SeLoger
Nicolas Jovin, Responsable de l’agence HMV Immobilier
Agence HMV Immobilier, 5 Bis rue Anatole France, 63000 Clermont-Ferrand