Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« La demande sur Nîmes est importante, surtout sur les logements avec extérieur »

L’immobilier nîmois séduit de plus en plus d’acquéreurs et les logements trouvent rapidement preneurs, et ce, malgré la crise sanitaire. Julien Lavigne, conseiller immobilier du cabinet Agir à Nîmes nous en dit plus sur le marché immobilier nîmois.

« La demande sur Nîmes est importante, surtout sur les logements avec extérieur »

Quel est le profil de votre clientèle sur Nîmes ?

Notre clientèle est assez diversifiée. Nous avons affaire à des primo-accédants comme à des jeunes retraités qui vendent une maison pour acheter un appartement dans le centre-ville nîmois. Nous recevons également de nombreux cadres, des professionnels du secteur libéral ou encore des travailleurs indépendants qui peuvent télétravailler. Ils apprécient le charme de la ville, son climat, la proximité avec la mer Méditerranée et ses prix encore accessibles pour le Sud-Est. 

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur l’activité immobilière ?

Lors du premier confinement, les acquéreurs ont, pour la plupart, mis à l’arrêt leur projet immobilier. Nos clients ont dû reporter leur projet de quelques semaines et cela a eu un impact immédiat sur l’activité de l’agence. Nous avons dû repenser nos pratiques et nos habitudes de travail, notamment en organisant des rendez-vous en visioconférence ou encore des visites virtuelles. L’activité a repris à un rythme soutenu dès le mois de mai 2020 et celle-ci se poursuit à un bon rythme depuis. Nous avons traversé le deuxième confinement avec plus de sérénité, car nous étions préparés et les clients aussi.

« L’immobilier reste plus que jamais une valeur refuge et cela nous laisse entrevoir une augmentation des transactions dans les prochains mois »

Julien Lavigne, conseiller immobilier du cabinet Agir à Nîmes

Actuellement, combien de temps faut-il pour qu’un bien trouve preneur sur Nîmes ?

Les délais de vente sont relativement courts et se sont d’ailleurs légèrement raccourcis. Un logement affiché au bon prix et qui répond aux attentes du client se vend en moins de 4 mois. À titre d’exemple, nous venons de vendre un appartement en très bon état, situé dans le secteur prisé des Jardins de la Fontaine en une journée seulement.

Pensez-vous que les prix de l’immobilier nîmois vont évoluer après la crise sanitaire ?

Il est encore trop tôt pour répondre à cette question. La demande immobilière est forte et pourrait avoir une conséquence sur les prix, mais ce n’est pas ce que nous observons pour le moment. Seuls les prix des biens les plus prestigieux sont en légère hausse.

Ndrl: Le prix au m² à Nîmes est de 2 180 €.

« Avec la crise sanitaire, certains acquéreurs ont reporté leur projet, mais ne l’ont pas abandonné »

Julien Lavigne, conseiller immobilier du cabinet Agir à Nîmes

Selon vous, comment va évoluer le marché immobilier nîmois dans les prochains mois ?

La tension immobilière sur les biens comportant un espace extérieur devrait s’accentuer dans les mois à venir. C’est la grande tendance que nous constatons déjà depuis la fin du premier confinement.

Quels conseils livreriez-vous aux particuliers qui souhaitent acheter un bien ?

Je leur conseille de se faire accompagner par un professionnel compétent ayant une connaissance parfaite des spécificités du marché immobilier nîmois. Cela leur permettra de mener à bien leur projet immobilier en toute sérénité et de trouver le bien répondant parfaitement à leurs souhaits.

Julien Lavigne © SeLoger
Julien Lavigne
Conseiller immobilier du cabinet Agir, 16 Rue de Verdun, 30900 Nîmes