Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Grand Nancy : «  de plus en plus de citadins souhaitent vivre à la campagne  »

Grand Nancy : «  de plus en plus de citadins souhaitent vivre à la campagne  »

La hausse des prix dans la capitale des ducs de Lorraine et le besoin d’espace extérieur conduisent de plus en plus de Nancéiens à quitter la ville pour vivre en périphérie. Il s’agit souvent de primo-accédants et de jeunes couples qui revendent leur appartement pour acheter plus grand. Gilles Gigout, gérant de l’agence G Immobilier à Damelevières, nous explique cette tendance. 

Grand Nancy : «  de plus en plus de citadins souhaitent vivre à la campagne  »

Quels sont les avantages de s’installer en périphérie de Nancy, par exemple à Lunéville, Saint-Nicolas-de-Port ou encore Laneuveville ?

Ce secteur, au sud de la Meurthe-et-Moselle, en lisière des départements de la Moselle et des Vosges, dispose de plusieurs facteurs d’attractivité. Le premier est la facilité d’accès à Nancy, que ce soit par la route grâce à la présence de l’autoroute A33 ou par le réseau ferroviaire, TGV et TER desservant ce secteur. Le trajet en train entre Lunéville et Nancy n’est ainsi que de 20 minutes. Le deuxième atout de ces communes est la possibilité d’y acquérir un bien pour un montant très raisonnable. Par exemple à Saint-Nicolas-de-Port, le prix au mètre carré est en moyenne de 1 183 €. Le troisième avantage est que les acheteurs ont accès à un plus large choix de biens. Ils peuvent trouver des pavillons, des terrains constructibles ou encore des types d’habitation plus rares comme des corps de ferme.

Ndrl : A titre de comparaison, le prix au m² à Nancy est de 2 000 €.

Bénéficier d’une meilleure qualité de vie est-il une motivation essentielle pour déménager à 30 minutes de Nancy ? 

La perspective de profiter d’un cadre de vie plus agréable joue un rôle important dans la décision de quitter la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Les acquéreurs souhaitent s’installer dans un environnement préservé car ils ont besoin de se rapprocher de la nature et recherchent de l’espace. Ce n’est toutefois pas le seul critère qui entre en jeu. Bien souvent, les candidats à l’acquisition souhaitent être à proximité de services. Ainsi, la présence d’écoles, d’un collège, de commerces de proximité et la possibilité de pratiquer des activités sportives et culturelles sont très importantes.

« Déménager dans le sud-est de la Meurthe-et-Moselle permet de s’offrir une maison ou d’acquérir un terrain constructible pour un budget raisonnable »

Gilles Gigout, gérant de l’agence G Immobilier à Damelevières

Selon vous, les prix immobiliers dans les communes situées à l’extérieur de l’aire urbaine nancéienne vont-ils augmenter ? 

Je pense que l’expérience du confinement va certainement avoir un impact sur l’évolution des prix immobiliers en périphérie. En effet, cette période a montré les limites des logements ne disposant pas d’espace extérieur. Pour beaucoup, l’objectif est désormais de passer d’un appartement à une maison avec jardin. La tendance va donc être de s’écarter des centres urbains pour s’installer dans les zones rurales, avec tout ce que cela comporte : un environnement calme, plus de volume habitable ou encore moins de proximité avec les voisins par exemple. Autrement dit, la demande de logements à la campagne va vraisemblablement augmenter, ce qui devrait conduire à une hausse des prix. 

Quelles villes autour de Nancy recommandez-vous pour l’achat d’une maison ?  

Chaque ville a ses atouts et ses qualités. Cela dépendra des priorités des clients. Par exemple, si le critère principal est le prix, il est judicieux de privilégier des petites villes ou villages éloignés de la métropole nancéienne. En effet, plus la distance augmente, plus le budget nécessaire à l’achat immobilier se réduit. 

Avec le développement du télétravail, pensez-vous que les Nancéiens vont s’excentrer ?

La facilité d’accès au lieu de travail constitue généralement un critère primordial dans le choix du domicile. Or, cette exigence disparaît si l’on exerce son activité professionnelle depuis chez soi. Les Nancéiens qui sont en télétravail, par choix ou par nécessité, ont donc l’opportunité de s’installer à la campagne. Le déploiement géographique de la fibre optique peut faciliter cette prise de décision. Lunéville et Saint-Nicolas-de-Port par exemple en sont déjà équipées. 

Gilles Gigot - Gérant de l’agence G Immobilier à Damelevières
Agence G Immobilier à Damelevières, 5 A Rue Sainte-Libaire, 54360 Damelevières