« Les biens immobiliers trouvent rapidement preneurs à Feurs »

08 mar 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’attractivité immobilière de Feurs croît avec la crise sanitaire. Sonia Recorbet, directrice de l’agence Le Tuc Immobilier, à Feurs, est témoin de ce fort attrait et nous fait découvrir ce marché prisé.

Image
« Les biens immobiliers trouvent rapidement preneurs à Feurs »
À 1 heure de Lyon et 40 minutes de Saint-Étienne, Feurs est une ville prisée du département de la Loire. ©Photographee.eu – Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier forézien dans ce contexte de crise sanitaire ?

Le marché immobilier forézien semble profiter de la crise sanitaire. Sur l’année 2020, nous avons enregistré une très forte demande immobilière venant principalement d’une clientèle extérieure à la région. Face à cette forte attractivité de la ville, les prix immobiliers ont flambé sur Feurs avant de se stabiliser depuis le début de l’année 2021. Parallèlement, nous observons que les vendeurs ont tendance, sur ces derniers mois, à retarder leur projet de vente. Certains acquéreurs, de leur côté, rencontrent davantage de difficultés à emprunter, notamment les primo-accédants. Les banques demandent désormais un apport couvrant a minima les frais de notaire.

Quel est le profil de cette nouvelle clientèle attirée par Feurs ?

Il s’agit principalement d’habitants des grandes métropoles françaises qui aspirent au calme et à disposer d’un logement spacieux et confortable. Ils bénéficient, pour la plupart, d’un budget plus important que notre clientèle locale, car ils ont, bien souvent, vendu un bien dans les régions parisienne, lyonnaise ou grenobloise. Certains sont originaires du secteur et reviennent y habiter, mais pas tous.

Le prix mmobilier à Feurs est de 1 650 €/m², environ.

Quels sont les biens immobiliers plébiscités par les acquéreurs sur Feurs ?

Le marché immobilier forézien est essentiellement un marché de maisons individuelles. Les acquéreurs sont nombreux à y rechercher une maison disposant d’un grand terrain, idéalement avec une piscine chauffée ou piscinable. Cette demande s’est accentuée depuis le début de la crise sanitaire.

Quel est le prix moyen pour l’achat d’une maison dans la ville ?

Les acquéreurs doivent prévoir un budget moyen de 1 600 €/m². À titre d’exemple, l’agence vient tout juste de vendre une maison sans travaux de 190 m² sur un terrain de 700 m² à un prix de 420 000 €. Elle s’est vendue avant même que nous ayons pu lancer la publicité.

Quelles sont les spécificités du marché locatif forézien ?

Depuis la crise sanitaire, la demande de maisons en location a explosé sur Feurs comme sur le marché de la transaction immobilière. La demande locative générale ne cesse de s’accroître sur la ville et l’offre est insuffisante pour y répondre, ce qui occasionne des délais d’attente importants.

« Un logement affiché à un juste prix trouve preneur en moins de trois mois »

Sonia Recorbet, directrice de l’agence Le Tuc Immobilier, à Feurs

Quel est le délai moyen de transaction sur Feurs ?

En règle générale, un logement affiché à un prix de vente cohérent avec le marché immobilier local trouve preneur en moins de trois mois. Il n’est pas rare dans la ville que certains biens se vendent sans que nous ayons eu le temps de réaliser une publicité.

Quels conseils délivreriez-vous à une personne qui souhaite acheter à Feurs ?

Les acquéreurs doivent faire preuve de réactivité pour se positionner sur un logement, car les délais de vente sont très courts dans la ville. Le mieux est de bien estimer son budget en amont et de se faire accompagner par un professionnel de l’immobilier pour ne pas passer à côté de belles affaires.

Quelles sont les perspectives d’évolution du marché immobilier forézien ?  

Nous sommes optimistes pour l’avenir du marché immobilier forézien, même si nous allons certainement connaître quelques mois difficiles. C’est un secteur porteur qui ne devrait pas perdre en attractivité.

Image portrait
Image
Sonia Recorbet, Directrice de l’agence Le Tuc
Agence Le tuc, 11 Rue Saunerie, 42110 Feurs
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !