Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Libourne : « le prix immobilier a beaucoup augmenté depuis l’arrivée de la LGV »

Libourne : « le prix immobilier a beaucoup augmenté depuis l’arrivée de la LGV »

En Gironde, Libourne enregistre une demande élevée en logements qui émane essentiellement d’acquéreurs en recherche d’une maison avec un terrain. Si les biens immobiliers restent encore relativement accessibles, ils tendent toutefois à se vendre de plus en plus cher. Thierry Hauguel, responsable de l’agence Guy Hoquet à Libourne, nous éclaire sur les ventes réalisées dans son secteur.

Libourne : « le prix immobilier a beaucoup augmenté depuis l’arrivée de la LGV »

Pourquoi les acquéreurs, en particulier bordelais, choisissent-ils de s’installer à Libourne ?

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance. En premier lieu, ce secteur est moins cher que Bordeaux. En second lieu, les acheteurs s’y sentent mieux que dans la métropole, car Libourne est une petite ville d’à peine 25 000 habitants. En outre, la circulation y est plus fluide. En conséquence, des lotissements ont été construits ces dix dernières années en périphérie de Libourne pour faire face à la demande de logements. C’est le cas, par exemple, à Galgon, Villegouge ou encore à Saint-Denis-de-Pile.

La présence des transports en commun est-elle considérée comme un atout par les acquéreurs ?

Oui, tout à fait. Parmi nos clients, nous comptons beaucoup de familles. Ces dernières apprécient que leurs enfants gagnent en autonomie en empruntant le bus, par exemple. Avec les transports publics, les jeunes peuvent se rendre facilement à l’école ou à la gare de Libourne pour prendre le train pour Bordeaux.

« Une maison de 100 m² avec un jardin coûte au minimum 235 000 € »

Thierry Hauguel, responsable de l’agence Guy Hoquet à Libourne

Selon vous, les prix immobiliers vont-ils augmenter ?

Sur notre territoire, les prix immobiliers ont déjà enregistré une hausse ces deux dernières années. Cette tendance fait suite à la mise en service de la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Bordeaux - Paris, qui dessert Libourne. Cette évolution conduit d’ailleurs notre secteur à être un peu surcoté.

Quels types de biens se vendent le plus à Libourne ?

Nous avons plus de maisons que d’appartements dans notre portefeuille. C’est vraiment la catégorie de logements que nos clients privilégient. Sur le marché de l’ancien, on remarque que les acquéreurs continuent à rechercher de la pierre. Toutefois, les maisons de ce type sont de plus en plus rares. Il est possible de trouver certains biens à rénover, mais parfois les acheteurs hésitent en raison du montant des travaux à réaliser. De nombreux particuliers se tournent vers des biens clés en main.

Disposer d’un extérieur est-il devenu un critère primordial ou l’était-il déjà avant l’expérience du confinement ?

Dans notre secteur, les acquéreurs ont toujours privilégié l’extérieur. Ils préfèrent acheter un logement un peu plus excentré pour pouvoir bénéficier d’un terrain. C’est notamment le cas des familles, même si s’offrir une maison avec un jardin devient un petit peu plus difficile aujourd’hui en raison de la hausse des prix des logements.

Bon à savoir

Le prix immobilier à Libourne est de 2 033 €/m².

Selon vous, l’immobilier reste-t-il une valeur refuge en temps de crise ? 

Oui, tout à fait. Les gens veulent se sentir bien et s’approprient les volumes rapidement, ces acheteurs sont en recherche de biens répondant à des critères très précis. Nous constatons en outre, depuis un an ou deux, une demande importante d’acquéreurs en provenance de la métropole bordelaise. Ces acheteurs sont en quête de logements au calme et veulent bénéficier de verdure, voire s’éloigner, en fonction du télétravail de plus en plus pratiqué de nos jours.

Quel est le prix moyen d’une maison de 100 m² avec jardin ?

Il faut compter entre 250 000 € et 270 000 €, voire plus en fonction de l’état des biens. Il y a quelques années, les valeurs se situaient plutôt autour de 220 000 € - 230 000 €. La hausse du prix au m² est donc assez nette.

Libourne fait-elle partie des secteurs autour de Bordeaux à favoriser pour de l’investissement locatif ?

Oui, bien sûr. Le locatif représente presque 50 % du marché immobilier à Libourne. Les particuliers sont donc nombreux à chercher un bien en location.

Thierry Hauguel © SeLoger
Thierry Hauguel, Responsable de l’agence Guy Hoquet
Agence Guy Hoquet, 147 Rue de la Marne, 33500 Libourne