Logements vacants : 1 logement sur 4 est inoccupé dans le centre de Paris

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Selon une étude récente, 26 % des logements des 4 arrondissements du centre de Paris sont actuellement vacants. La part des résidences principales y est également plus faible que dans le reste de la capitale.

Image
Logements vacants : 1 logement sur 4 est inoccupé dans le centre de Paris
Les petits appartements représentent 60 % des logements du centre de la capitale. © Delphotostock
Sommaire

À Paris, la part des logements inoccupés explose dans le 2e arrondissement

Selon l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), un quart (26 %) des logements des 4 arrondissements centraux de Paris (1er, 2e, 3e et 4e), soit près de 20 300 appartements, sont actuellement inoccupés. Une proportion sensiblement supérieure à la moyenne parisienne, qui s’élève à « seulement » 15 %. De plus, entre 2008 et 2013, la part des logement inoccupés a augmenté plus rapidement dans ces 4 arrondissements que dans le reste de la capitale (+ 1,3 point contre 0,6 point en moyenne). Dans le 2e arrondissement, elle a augmenté de 6 points, alors que dans les trois autres arrondissements centraux, les évolutions ne dépassent pas les +/‐ 1 point, précise cette étude. L’Apur ajoute que la « concentration d’activités économiques, touristiques et commerciales » dans les 4 arrondissements centraux parisiens induit « une forte pression sur l’espace public ».

Carte Paris Logements Vacants Les 4 arrondissements centraux représentent 4,5 % de la population pour 6,4 % de la superficie de Paris. © Apur

Dans le centre de la capitale, 6 personnes sur 10 vivent seules

Les quatre premiers arrondissements de Paris comptent, dans leur ensemble, 59 000 résidences principales, ce qui représente 74 % des logements. Cette proportion est inférieure à la moyenne parisienne qui s’élève à 85 %. Par ailleurs, dans les arrondissements centraux, 57 % des ménages (33 600 personnes) vivent seules dans leur logement, contre 51 % dans l'ensemble de la capitale. Considérés individuellement, la situation des 4 arrondissements du centre de Paris est homogène puisque la proportion varie de 56 % dans le 3e arrondissement à 58 % dans le 1er arrondissement. Cette surreprésentation des ménages d’une personne s’explique notamment par le fait que les arrondissements centraux sont majoritairement composés de petits logements d’une ou 2 pièces (60 %), en particulier le 2e arrondissement (66 %).

Bon à savoir

Par comparaison avec l’ensemble de Paris, les arrondissements centraux se caractérisent par une surreprésentation des jeunes adultes disposant de revenus plutôt élevés.

Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Cannes ne connaît pas la crise : ses prix immobiliers sont en augmentation et la ville abrite la 2e rue la plus chère de France, le Boulevard de la Croisette. © bwzenith - Getty images
Villes
Le Festival de Cannes se déroulera du mardi 14 mai au samedi 25 mai 2024. L’occasion de revenir sur le marché et les prix immobiliers de cette ville qui se pare chaque année d’une atmosphère pleine de...
Image
Les prix se stabilisent depuis le 1er mars 2024 à +0,1 % avec une baisse des prix de -3,2 % sur un an. © Kevin LEBRE - Getty images
Villes
Bien qu’ayant connu une baisse de prix immobiliers notoire mais maîtrisée depuis deux ans, Rennes semble afficher des signaux d’embellie. Avec des prix immobiliers qui stagnent désormais à +0,1 %, on...
Image
vue sur Rouen
Villes
Rouen est une ville dynamique de 110 171 habitants environ, dont 70 % opte pour la location de leur logement. Les jeunes de 20 à 24 ans représentent 14 % de cette même population. Pour réussir à faire...