« Le prix immobilier sur Canet-en-Roussillon devraient se maintenir »

06 juin 2020
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Au lendemain de la crise du Covid-19, comment a résisté l’immobilier canétois ? Appréciée pour sa qualité de vie et son ensoleillement généreux, cette station balnéaire semble conserver toute son attractivité. Nathalie Huc, directrice de l’agence Nathalie Huc à Canet-Plage, nous éclaire sur le marché immobilier post-confinement sur Canet-en-Roussillon et ses environs.

Image
« Le prix immobilier sur Canet-en-Roussillon devraient se maintenir »
Canet-en-Roussillon : une station balnéaire dynamique. © Goumi

Quel était le prix moyen d’un appartement et d’une maison sur Canet-en-Roussillon avant la crise du Covid-19 ?

Les appartements se vendaient en moyenne autour de 270 000 € et les maisons 350 000 €.

Pensez-vous que le prix des logements va se maintenir dans les mois à venir ou qu’une baisse de prix est prévisible ?

Je ne pense pas qu’il y ait de baisse des prix de l’immobilier sur Canet, car ils ne sont déjà pas très élevés.

Y a-t-il un profil type d’acquéreurs dans la ville ?

Notre clientèle est majoritairement composée de retraités qui achètent sans recourir à l’emprunt.

Quel est le budget moyen d’un acheteur sur Canet-en-Rousillon ?

Le budget moyen d’un acheteur sur le secteur oscille entre 350 000 € et 500 000 € pour l’achat d’une maison.

« Une baisse des prix sur Canet n’est pas envisageable »

Nathalie Huc, directrice de l’agence Nathalie Huc à Canet-Plage

Certains biens et quartiers sont-ils plus prisés que d’autres sur Canet et ses environs ?

Les maisons avec jardin et les appartements avec terrasse sont très demandés sur la ville. Les acquéreurs concentrent leurs recherches sur le front de mer, mais également dans le quartier résidentiel du Mas Llaro. Cabestany, à quelques kilomètres du Canet, est également une commune très prisée du secteur.

Certains quartiers sont-ils moins demandés sur votre secteur d’activité ?

Les quartiers nord de Perpignan bénéficient d’une plus faible attractivité aux yeux des acquéreurs. C’est le cas également des villes et villages de la Salanque situés au sud de Perpignan.

Le prix immobilier à Canet-en-Roussillon est de 2 700 €/m² en moyenne.

Quels sont les secteurs privilégiés par les investisseurs sur Canet et ses alentours ?

Les investisseurs achètent exclusivement sur le bord de mer pour louer à l’année ou à la saison. Le rendement locatif est intéressant.

Un exode urbain paraît-il envisageable dans les mois à venir ?

Cela est possible. De nombreuses personnes ont fui les grandes métropoles pour passer un meilleur confinement dans leur résidence secondaire. Cela va peut-être leur donner l’idée de s’y installer plus durablement.

Pouvez-vous, en quelques mots, nous dire pourquoi il fait bon vivre à Canet et dans ses environs ?

Habiter à Canet, c’est profiter d’un ensoleillement exceptionnel toute l’année et vivre entre mer et montagne à deux pas de l’Espagne. Voilà pourquoi notre région devrait rester attractive dans les mois à venir. Nous sommes présents sur le marché immobilier canétois depuis 40 ans, et celui-ci s’est toujours relevé malgré les crises que nous avons connues.

Image portrait
Image
Nathalie Huc - Directrice de l’agence Nathalie Huc
Nathalie Huc - Directrice de l’agence Nathalie Huc ,11 Promenade de la Côte Vermeille, 66140 Canet-en-Roussillon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !