Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Quimper : l'hyper-centre est très recherché !

Alors que de plus en plus de Parisiens, de Rennais ou encore de Nantais cherchent à s’installer sur les côtes bretonnes, Quimper constitue une destination de choix ! Mais l’attractivité dont bénéficie incontestablement la capitale de la Cornouaille fait s’y contracter l’offre. À l’image du marché immobilier dans le centre-ville quimpérois où les acheteurs sont largement plus nombreux que les propriétaires-vendeurs…

Quimper : l'hyper-centre est très recherché !

Sommaire

Un marché de l’immobilier quimpérois sous tension

S’il compte parmi les plus dynamiques de Bretagne, force est de reconnaître que, depuis la survenance de la crise sanitaire, le marché immobilier à Quimper est victime de son succès… Pour preuve, la contraction de l’offre de logements (- 27 % sur 1 an), qui touche la préfecture du Finistère et la pénurie de mises en vente qui en résulte, font se tendre le marché avec les conséquences que l’on sait sur les prix immobiliers. Selon nos données, la tension à la vente y progresse de 14 % sur 1 an, on y dénombre désormais 0,72 acquéreur potentiel par annonce immobilière et le prix au m² à Quimper bondit (+ 14 %) sur 1 an) pour s'établir à 1 954 €. De même, le prix moyen d’un logement dans le chef-lieu du pays de Cornouaille augmente (+ 12 % sur 1 an) pour atteindre 185 714 €

Quartier par quartier, les prix immobiliers à Quimper

Quartier Prix au m²
Centre-ville 1 740 €
Kerfeunteun 1 877 €
Penhars 1 595 €
Ergué-Armel 1 739 €

Source : SeLoger

Le centre-ville, Kerfeunteun et les bords du Steïr attirent les acquéreurs

À Quimper comme à Vannes, à Rennes ou encore à Saint-Brieuc, le déséquilibre entre des mises en vente qui se raréfient et des acheteurs toujours plus pressants fait que c’est la préfecture du Finistère, dans sa globalité, qui est prospectée. La ténuité, voire l’absence, des négociations - si le bien est proposé au prix du marché et ne présente pas de défauts - est une autre conséquence de la tension du marché de l’immobilier quimpérois. Tout comme la rapidité avec laquelle les acheteurs potentiels sont désormais obligés de se positionner s’ils veulent avoir une chance d’emporter le morceau ! Si, comme nous l’avons dit plus haut, le périmètre de recherche des candidats à l’achat immobilier à Quimper s’étend désormais à toute la ville, certains secteurs restent tout de même plus recherchés que d’autres. Il s’agit notamment des valeurs sûres que sont l’hyper-centre quimpérois, des rives du Stéïr ainsi que de la portion sud de Kerfeunteun. Très vert, ce secteur est particulièrement apprécié des familles. Le Cap Horn, Locmaria et Gare-Coteau du Frugy attirent également les acquéreurs venus de toute la Bretagne. Au sud de Quimper, le quartier Ergue-Armel offre l’avantage, quant à lui, de permettre de rallier rapidement quelques unes des plus belles plages du Finistère (du Coq, du Trez, de Letty, de Pen Morvan, Kerler, Kerambigorn, du Ster, de Pors Carn, de La Joie, de La Torche, de Tronoën…).

Les prix immobiliers dans le Finistère

Ville Prix au m²
Quimper 1 954 €
Brest 2 135 €
Concarneau 2 516 €
Morlaix 1 450 €
Douarnenez 1 733 €
Quimperlé 1 850 €
Landivisiau 1 916 €
Carhaix-Plouguer 1 129 €
Guipavas 2 492 €
Plougastel-Daoulas 2 432 €
Plouzane 2 243 €
Le Relecq-Kerhuon 2 864 €
Landernau 2 324 €

Source : SeLoger 

Bon à savoir
  • À Quimper, la proportion d’appartements atteint 52 % du parc immobilier.
  • Dans la capitale historique de la Cornouaille, on compte 34 % de T5 mais seulement 7 % de studios.

Source : SeLoger