Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Trouver un logement neuf à Annecy, c’est devenu une vraie galère !

L’offre de logements neufs est au plus bas à Annecy et dans les communes alentours. Cette situation va mécaniquement faire grimper les prix de ce marché déjà tendu où les prix s’envolent.

Trouver un logement neuf à Annecy, c’est devenu une vraie galère !

Sommaire

Des habitants toujours plus nombreux à Annecy

Annecy attire toujours autant d’acquéreurs, séduits par un cadre de vie idéal couplé à un bassin économique en forme et un beau marché de maisons autour du lac. La ville gagne d’ailleurs environ 1 000 nouveaux habitants chaque année, gonflant mathématiquement les rangs des candidats à l’accession. Malheureusement pour eux, l’offre est faible, les prix immobiliers sont déjà élevés et ne baisseront certainement pas cette année. Les chiffres de la construction neuve expliquent en grande partie ces hausses de prix à prévoir.

Des ventes dans l'immobilier neuf en chute libre

Le marché annécien a accusé en 2020 une baisse de 24 % des réservations par rapport à 2019 ! Selon la FPI des Alpes, moins de 800 logements ont été réservés alors que ce marché dépasse aisément en temps normal les 1 000 logements neufs par an. En cause, la crise sanitaire bien sûr qui a ralenti ou reporté les projets d’acquéreurs refroidis par le contexte économique ou par les incertitudes liées à leur emploi, en particulier en ce qui concerne les frontaliers travaillant en Suisse. Cette situation n’a cependant rien d’exceptionnel : la baisse du nombre de logements réservés en 2020 se constate partout dans la région Auvergne Rhône-Alpes. Quant aux prix des logements neufs en Haute-Savoie, ils se maintiennent à un niveau élevé.

Des permis de construire trop rares

L’autre paramètre qui ralentit la construction neuve dans le bassin annécien, c’est la délivrance de permis de construire. Selon la Fédération des promoteurs immobiliers des Alpes, « l’année 2020 a aussi subi les conséquences du fort ralentissement constaté depuis le début de l’année 2019 sur le développement et la délivrance de nouveaux permis de construire. » 

Cette situation ralentit ainsi les projets et se répercute immédiatement sur l’offre de logements neufs disponibles. La preuve par les chiffres : en ce début d’année, on trouve actuellement à Annecy, une ville de 126 000 habitants, seulement 46 logements neufs achevés, dont 35 sur seulement deux programmes !

Moins de logement neuf vendu, c’est moins de neuf construit

Quand les promoteurs immobiliers vendent moins de logements sur plan une année, ils construisent moins l’année suivante. Ainsi, l'année 2021 va être marquée par un nombre de mises en chantier de programmes neufs à Annecy en forte baisse. Il ne devrait logiquement pas y avoir plus de 800 logements mis en chantier cette année. Contraint entre le lac et les montagnes, le marché annécien, déjà très tendu, le sera encore plus ! 

Toujours très cotée, Annecy va voir ses prix augmenter

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, Annecy est la cinquième ville la plus chère de France derrière Paris, Boulogne-Billancourt, Montreuil et Lyon. Le prix du m² atteint en effet 5 243€, en hausse de 5,2 % sur un an. Le marché annécien est en effet très solide. La demande est très forte et est principalement portée par des acquéreurs de résidence principale qui représentent 70 % du marché. Malgré le report ou l’annulation de certains acheteurs, il ne fait nul doute que, si la crise sanitaire ne plombe pas toute l’économie nationale, la demande pour le marché annécien sera toujours aussi soutenue. 

Si les hausses de prix révélées par le baromètre LPI-SeLoger peuvent réjouir certains vendeurs, nombre de propriétaires hésitent de leur côté à vendre, ne sachant pas à quel prix ils vont pouvoir se reloger derrière. Résultat, le marché de l’ancien, lui aussi, manque de biens à la vente ! 

Conjugué à un nombre de logements neufs qui se raréfie, c’est l’ensemble du marché immobilier qui commence à être pénurique. N’en déplaise à ceux qui prédisent une baisse des prix de l’immobilier, le contexte du marché annécien affiche tous les signes d’une flambée des prix. 

Bon à savoir

Le prix immobilier à Annecy est de 5 000 €/m² pour un logement ancien.

Les marchés immobiliers de report autour d’Annecy

Depuis plusieurs années déjà, de nombreux marchés de report ont émergé autour d’Annecy intramuros. Dépités de ne pas trouver de biens dans leurs prix, nombre d’acquéreurs ont depuis longtemps déjà éludé le marché annécien pour des communes en première ou deuxième couronne, où l’offre est parfois plus étoffée et souvent moins chère. 

C’est le cas par exemple des communes de la Balme de Sillingy, Epagny, Metz-Tessy ou de Poisy, où de nombreux programmes neufs sortent de terre. Ces communes suscitent toujours plus l’intérêt d’acquéreurs attirés par un prix du m² en dessous des 5 000 €. 

Plus au sud, de l’autre côté du Semnoz, le secteur de l’Albanais a rarement été aussi dynamique que ces trois dernières années. L’attrait pour ce secteur où les biens immobiliers à moins de 4 000€/m² ne sont pas rares va se confirmer. 

Enfin, autour du lac, les programmes neufs restent difficiles à dénicher. Mais deux communes tirent leur épingle du jeu : Sevrier et Saint-Jorioz ont vu de nombreux logements neufs livrés ces derniers mois, bien placés aux abords de leur Hôtel de Ville respectif. D’autres sont dans les tuyaux mais, avec le lac d’un côté et la montagne de l’autre, ces communes ne pourront pas délivrer de permis de construire éternellement.