« A Maromme, les biens sans travaux se vendent très vite »

23 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’attractivité immobilière de Maromme est grandissante. Partons à la découverte du marché immobilier de cette ville en plein essor avec Thomas Guillaume, gérant de l’agence Bias immobilier.  

Image
maison-maromme-seloger
La vallée du Cailly est un territoire prisé pour l’achat d’une maison individuelle. © Marat Lala – Shutterstock

Quel est l’état actuel du marché immobilier marommais ?

Nous n’avons jamais eu affaire à un marché aussi dynamique. Nous réalisons, en moyenne, 50 ventes par an et la demande ne cesse de croître. Il devient difficile d’y répondre, car nous manquons de biens disponibles à la vente. Les vendeurs sont, en effet, dans une position attentiste. Lorsqu’un bien arrive sur le marché, il trouve actuellement très rapidement preneur. Malgré une légère tendance haussière, les prix de l’immobilier sur le secteur demeurent accessibles et attirent de nombreux acheteurs.

Quel est le profil des acquéreurs actuels ?

Notre clientèle est assez diversifiée. Nous recevons en agence des primo-accédants, des secundo-accédants comme des investisseurs. Depuis la crise sanitaire, nous avons également affaire à de nombreux habitants de la région parisienne en quête d’une maison avec jardin où ils peuvent télétravailler en toute sérénité.  

Quels sont les biens de prédilection des acquéreurs à Maromme ?

La demande est particulièrement importante sur les maisons individuelles ne nécessitant pas d’importants travaux de rénovation. Depuis la crise sanitaire, la présence d’un espace extérieur est aussi un critère de recherche incontournable. Une attention spéciale est portée par nos clients à la performance énergétique du logement.

Quelles sont les villes les plus recherchées autour de Maromme ?

Les acquéreurs privilégient Notre-Dame-de-Bondeville, Houppeville, La Vaupalière et Montigny. Elles ont l’avantage d’offrir un cadre de vie agréable et il est possible d’y devenir propriétaire d’une maison à des prix très compétitifs.

Le prix immobilier à Maromme est de 1 580 €/m².

Quel est le budget pour acheter une maison dans la ville ?

Pour l’achat d’une maison de ville, il faut prévoir entre 100 000 et 150 000 €. Les pavillons avec jardin se négocient, quant à eux, entre 220 000 et 300 000 €.

Quel délai faut-il prévoir pour vendre un logement actuellement ?

En signant un mandat de vente exclusif, un propriétaire peut espérer vendre dans un délai maximum d’un à deux mois. Pour les mandats simples, nous sommes plutôt autour de deux ou trois mois.

Comment se porte le marché locatif à Maromme et dans ses environs ?

Il est tout aussi dynamique que celui de la transaction, notamment concernant la location de maisons dont les loyers sont abordables. À titre d’exemple, il est possible de trouver des maisons de ville d’environ 80 m2 avec deux chambres autour de 750 € par mois.

Quelles sont vos prédictions concernant l’avenir du marché immobilier marommais ?

C’est difficile à dire, car nous ne mesurons pas encore les éventuels impacts de l’inflation, de la remontée des taux de crédit et du conflit en Ukraine. Nous sommes toutefois confiants, car la demande est importante tout en souhaitant disposer, dans les mois à venir, d’une offre plus abondante.

Image portrait
Image
Thomas Guillaume
Thomas Guillaume
Bias immobilier, 179 rue des Martyrs de la Résistance, 76150 Maromme
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !