« À L'Isle-en-Dodon, 2022 sera l’année de la baisse des ventes immobilières »

18 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Jean-Marc Miegeville, gérant de l’agence AB Immobilier, observe l’engouement pour les communes comme L'Isle-en-Dodon, situées dans la campagne du sud-ouest de Toulouse. Familles, primo-accédants et retraités, tous sont à la recherche de quiétude sans pour autant faire des concessions sur la qualité des infrastructures.

Image
maison-l-isle-en-dodon-seloger
L'Isle-en-Dodon, une commune au sud-ouest de Toulouse où les prix restent encore attractifs. © Pack-Shot – Shutterstock

Quel est le profil type des acquéreurs à L'Isle-en-Dodon ?

Nous rencontrons une grande diversité de profils : des primo-accédants, des familles avec ou sans enfants, des cadres supérieurs, des personnes mutées, des étrangers, mais également des retraités et des investisseurs. Ils ont tous des projets et des besoins bien différents et recherchent autant une résidence principale qu’une résidence secondaire dans le secteur sud-ouest de Toulouse.

Quels sont les secteurs qu’ils prisent le plus ?

Sans hésitation la campagne ! Beaucoup d'acquéreurs sont en recherche d’un bien situé dans la campagne, au cœur de la nature et au calme. Toutefois, il est très important pour eux de bénéficier d’une proximité immédiate avec les commerces et les infrastructures. Ils apprécient donc tout particulièrement les villes de taille moyenne, voire petite, ainsi que les villages de Haute-Garonne et du Gers. Après deux années de pandémie très difficiles, qui ont bouleversé notre quotidien, ils recherchent avant tout à tendre vers une belle qualité de vie... que peut offrir notre belle zone géographique !

Qu’en est-il, aujourd’hui, des délais de transaction ?

Si un bien arrive à la vente au prix du marché, les délais sont très réduits. Il faut compter entre une semaine à un mois grand maximum. Évidemment, les délais ont tendance à considérablement s’allonger si le prix n’est pas dans la réalité du marché. Les acquéreurs sont bien plus regardants et prudents qu’il y a quelques mois et ne sont plus prêts à acheter à n’importe quel prix. Vendeurs, ne vous montrez pas trop gourmands !

Le prix immobilier à L'Isle-en-Dodon est de 1 260 €/m2.

Quelles sont les spécificités du marché de la location sur L'Isle-en-Dodon et les villes aux alentours ?

Contrairement au marché de la transaction, celui de la location n’attire pas les particuliers travaillant à l’extérieur. Il s’agit d’un marché touchant presque exclusivement une population déjà installée localement.

Quelles sont les perspectives pour le marché immobilier ?

Au risque de me montrer peut-être un peu pessimiste, je crains que l’on ne soit très prochainement amené à observer un tassement du nombre des transactions. Nous sortons d’une année 2021 plutôt exceptionnelle pour le secteur de l’immobilier vis-à-vis de la conjoncture. Or, l’année 2022 est déjà marquée par la hausse des taux d’intérêt, la hausse du coût de la vie et une réduction de la capacité d’emprunt. Ces facteurs vont, obligatoirement, mener à un tassement des prix. Il me paraît donc logique de penser que 2022 pourrait connaître une baisse significative du nombre de ventes.

Quels conseils donner à un particulier qui veut acheter à L'Isle-en-Dodon ?

Tout d’abord, il faut pousser les portes d’une agence sérieuse pour s’assurer de bénéficier d’un accompagnement proposé par des experts du secteur, bien implantés localement. Il faut également vérifier la solidité de son financement, car la période actuelle est au durcissement des solutions d’emprunt. Enfin, il faut s’astreindre à budgétiser de manière formelle le prévisionnel.

Image portrait
Image
Jean-Marc Miegeville
Jean-Marc Miegeville
AB Immobilier, 5 bd des Martyrs de Meilhan, 31230 L'Isle-en-Dodon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !