Puis-je bénéficier de MaPrimeRénov’ en tant que locataire ?

21 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Si vous êtes locataire et souhaitez améliorer la performance énergétique de votre logement, vous pouvez demander à votre propriétaire d'effectuer ces travaux. Ils peuvent être en partie financés grâce à MaPrimeRénov’, un dispositif d'aide à la rénovation énergétique mis en place par le gouvernement.

Image
Le locataire peut demander MaPrimeRénov' avec l'accord de son propriétaire. © Arturs Budkevics - Shutterstock
Le locataire peut demander MaPrimeRénov' avec l'accord de son propriétaire. © Arturs Budkevics - Shutterstock

Sommaire

Qu'est-ce que MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ est une prime d’État destinée aux propriétaires et aux copropriétés souhaitant réaliser des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leurs logements. Elle permet ainsi de soutenir le financement de travaux comme l’isolation, le remplacement du système de chauffage, la ventilation ou encore la réalisation d’audits énergétiques. Elle peut largement faire baisser le montant d'un éventuel prêt travaux... Pour en bénéficier, le logement doit être construit depuis plus de 2 ans. Pour calculer le montant des aides accordées, 4 profils de ménages ont été définis en fonction de leur niveau de revenus :

  • Ma PrimeRénov’ Bleu pour les ménages très modestes.
  • Ma PrimeRénov’ Jaune pour les ménages modestes.
  • Ma PrimeRénov’ Violet pour les ménages intermédiaires.
  • Ma PrimeRénov’ Rose pour les ménages aisés.

Notez que si le montant accordé est connu dès le devis, les aides sont versées, quant à elles, après la réalisation de travaux. De plus, la prime forfaitaire est assortie d’aides supplémentaires dans certains cas, avec, par exemple, un bonus de sortie de passoires allant jusqu’à 1 500 € pour soutenir les travaux de rénovation dans les logements très énergivores (étiquetés F et G). Un bonus Bâtiment basse consommation (BBC) allant jusqu’à 1 500 € vise à encourager les démarches permettant d’atteindre une étiquette B ou A et un forfait Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) peut atteindre 7 000 € pour soutenir les travaux de rénovation globale.

Pour obtenir MaPrimeRénov’, il suffit de déposer un dossier en ligne sur le site dédié.

Quel est le montant de MaPrimeRénov’ ?

Le montant attribué dans le cadre de MaPrimeRénov’ dépend :

  • des revenus perçus par le propriétaire qui en fait la demande,
  • de la composition de sa famille,
  • de l’adresse du logement (à savoir en Ile-de-France ou en province).

Des barèmes ont ainsi été mis en place pour définir les plafonds de revenus qui déterminent les catégories de ménages.

Pour les ménages qui résident en France, hors IÎe-de-France :

Personnes composant le ménage  MaPrimeRénov' Bleu MaPrimeRénov' Jaune

MaPrimeRénov' Violet

MaPrimeRénov' Rose

1 15 262 €  19 565 €  29 148 € > 29 148 €
2 22 320 €  28 614 €  42 848 € > 42 848 €
3 26 844 € ⩽ 34 411 €  51 592 € > 51 592 €
4 31 359 €  40 201 €  60 336 € > 60 336 €
5  35 894 €  46 015 €  69 081 € > 69 081 €
Par personne supplémentaire 4 526 € 5 797 € 8 744 € 8 744 € 

Pour les ménages qui résident en Île-de-France :

Personnes composant le ménage MaPrimeRénov' Bleu MaPrimeRénov' Jaune MaPrimeRénov' Violet MaPrimeRénov' Rose
1 21 123 € 25 714 €  38 184 € > 38 184 €
2 31 003 € 37 739 €  56 130 € > 56 130 €
3 37 232 € 45 326 € 67 585 € > 67 585 €
4 43 472 € 52 925 € 79 041 € > 79 041 €
5 49 736 € 60 546 € 90 496 € > 90 496 €
Par personne supplémentaire 6 253 € 7 613 € 11 455 € 11 455 €

Si vous savez dans quelle catégorie de ménages vous vous situez, vous pouvez connaître le plafond de dépense éligible en fonction des travaux que vous avez prévus.

À titre d'exemple, pour l'installation d'une chaudière à granulés, le plafond de dépense est fixé comme suit :

  • Ménages Bleu : 11 000 €
  • Ménages Jaune :  9 000 €
  • Ménages Violet : 5 000 €
  • Ménages Rose : 0

Pour l'isolation extérieure de votre logement, prévoyez en moyenne :

  • Ménages Bleu : 75 €/m²
  • Ménages Jaune : 60 €/m²
  • Ménages Violet : 40 €/m²
  • Ménages Rose : 15 €/m²

Pour l'installation d'une VMC double-flux les plafonds sont :

  • Ménage Bleu : 4 000 €
  • Ménage Jaune : 3 000 €
  • Ménage Violet : 2 000 €
  • Ménage Rose : 0

Pour savoir quel est le plafond de dépense appliqué dans le cadre de MaPrimeRénov', vous pouvez réaliser une simulation en ligne avant de faire votre demande.

MaPrimeRénov’ : un dispositif réservé aux propriétaires ?

Actuellement, l’aide MaPrimeRénov’ est attribuée directement à tous les propriétaires, à savoir les propriétaires-occupants, les propriétaires bailleurs (donc non-occupants) et les copropriétés. En théorie, les locataires ne sont donc pas directement concernés, car ils ne peuvent réaliser une demande d’aide pour réaliser des travaux dans le logement et doivent impérativement passer par leur propriétaire qui sera le bénéficiaire de la prime.

Mais un locataire peut parfaitement discuter avec son propriétaire de la réalisation de travaux de rénovation et tenter de le convaincre, notamment en lui énonçant le montant des aides auxquels il peut prétendre. Notez qu’en cas de refus de réaliser ces travaux, le locataire peut décider de les financer lui-même, à condition qu’il obtienne l’accord du propriétaire. En revanche, en tant que locataire, il ne pourra pas obtenir d’aides dans le cadre de MaPrimeRénov’, de l’éco-prêt à taux zéro ou du programme Habiter Mieux Sérénité, mais pourra prétendre à d’autres aides.

Toutefois, qu'à partir de 2025, si le logement occupé par le locataire est classé G, celui-ci pourra alors légalement forcer son propriétaire à entreprendre des travaux pour améliorer le DPE de son bien, comme nous l'avait indiqué l'ancienne ministre du Logement Emmanuelle Wargon. Et cela sera même possible dès 2023 pour les locataires dont le logement est classé G et consomme plus de 450 kWh/m2/an ! Ainsi, l’interdiction de la location de ces passoires thermiques à compter de 2023 donne aux propriétaires toutes les raisons de réaliser des travaux de rénovation énergétique, s’ils souhaitent, à terme, pouvoir poursuivre la location de ces biens.

Locataires : quelles aides pour vos travaux de rénovation énergétique ?

Outre MaPrimeRénov’ dont le locataire peut bénéficier indirectement, on relève d’autres aides qui sont accessibles aux locataires souhaitant vivre dans un logement plus performant :

  • Les primes CEE (Certificats d’économie d’énergie), sont financées par les entreprises du secteur de l’énergie et de la grande distribution. Les locataires peuvent y prétendre sous forme de primes, de diagnostics gratuits ou de prêts bonifiés.
  • Les primes « Coup de Pouce » sont également accessibles aux locataires pour la réalisation de certains travaux comme le remplacement d’un système de chauffage au fioul, au gaz ou au charbon par un système utilisant les énergies renouvelables.
  • Le chèque énergie permet de financer des travaux de rénovation pour les foyers en grande précarité énergétique et aux revenus modestes.
  • D’autres aides peuvent être attribuées à des locataires, comme celles de la CAF, les aides des collectivités locales ou celles de la caisse de retraite. 

MaPrimeRénov’ est plafonnée à 20 000 € par logement sur une durée de 5 ans. Il est donc possible de demander l’aide à plusieurs reprises pour différents travaux, mais le montant total des subventions versées sur 5 ans ne peut toutefois pas excéder ce montant.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !