Rechercher un article

Le prêt à taux zéro : pour qui ? Pourquoi ?

Le prêt à taux zéro : pour qui ? Pourquoi ?

Lorsque vous souhaitez accéder à la propriété pour la première fois, vous pouvez bénéficier d’un coup de pouce significatif : le prêt à taux zéro. Décryptage de ce dispositif.

Le prêt à taux zéro : pour qui ? Pourquoi ?

Favoriser l’accession à la propriété

Lancé par le gouvernement afin de favoriser l’accession à la propriété en résidence principale, le PTZ ou prêt à taux zéro offre de nombreux avantages. En effet, lorsque vous souhaitez devenir propriétaire pour la première fois, vous pouvez, sous certaines conditions et en tant que primo accédant, avoir recours à ce prêt sans intérêt plafonné à 89 700 €.

Bon à savoir

Grâce au retour du PTZ dans l’ancien, le gouvernement entend doubler le nombre de PTZ octroyé en 2015, soit 80 000 prêts à taux zéro en 2015 contre seulement 44 000 en 2013, lorsque ce dernier n’était plus accessible dans l’ancien.

Les conditions d’accès au PTZ

Le prêt à taux zéro est, comme son nom l’indique, un prêt accordé sans intérêt d’emprunt aux acquéreurs primo accédant uniquement. Cependant, il n’est pas ouvert à tous et dans les tous les cas.

  • Les critères de revenus

Une grille de plafonds de ressources, définie en fonction de la localisation géographique du projet immobilier, permet de déterminer l’éligibilité au dispositif. A ce titre, 4 zones géographiques ont été déterminées en fonction de l’état du marché (ratio entre l’offre et la demande) et des prix de l’immobilier : les zones A, B1, B2 et C. Les plafonds varient donc en fonction de la localité et du nombre de personnes destinées à vivre au sein du foyer, au titre de leur résidence principale. Aussi, afin d’en bénéficier vous devez rentrer dans les critères de revenus définis par le gouvernement. 

A noter : ce sont les revenus de l’avant dernière année précédant l’émission de l’offre de prêt par la banque qui seront retenus pour l’étude du dossier

Chiffres clés

Une personne célibataire vivant à Lille (en zone A) pourra bénéficier du prêt à taux zéro si ses revenus n’excèdent pas 36 000 € par an (revenu fiscal de référence) ou bien, s’il s’agit d’un couple avec un enfant, 61 200 € par an, pour le ménage. 

  • Les logements éligibles

Initialement, le prêt à taux zéro était éligible à l’acquisition de tous types de logements. Puis, après avoir été temporairement accordé pour les seules acquisitions dans le neuf, il est, depuis janvier 2015, de nouveau accessible pour l’acquisition de logements anciens, dans certaines zones, sous condition de travaux de rénovation.  Ainsi, concernant l’acquisition de logements neufs, il est possible de financer grâce au prêt à taux zéro :

  • la construction de sa résidence principale ainsi que l’achat de son terrain,
  • l’achat sur plan,
  • l’achat d’un logement neuf achevé en vue de l’occuper,
  • l’acquisition d’un local non habitable (local commercial par exemple), en vue de sa transformation en habitation,
  • l’acquisition d’un logement ayant fait l’objet d’une lourde transformation visant à en faire un  logement répondant aux caractéristiques des logements neufs.

Bon à savoir

Pour bénéficier d'un prêt à taux zéro pour l’acquisition d’un logement ancien, il doit être situé en zone rurale et soumis à des travaux de rénovation afin d’améliorer ses performances énergétiques.

Comment savoir si vous êtes éligible au prêt à taux zéro ?

Afin de vérifier votre éligibilité au prêt à taux zéro, il existe de nombreux simulateurs en ligne. Ils vous permettent également, si vous êtes éligible, de connaître le montant du prêt qui vous sera accordé en fonction de la localité du bien convoité, du type de bien (neuf ou ancien) et de vos revenus. En parallèle, si vous projetez de devenir propriétaire, votre conseiller financier pourra vous apporter toute l’information nécessaire au sujet du PTZ et prendra même en charge la demande si vous y êtes éligible.