Publi-communiqué

ITE : est-ce le moment d'isoler votre maison ?

27 oct 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Même si elle a été parfaitement isolée à sa construction, une habitation ancienne n'offre plus forcément d'assez bonnes performances par rapport aux logements neufs. Cela aura une incidence au niveau du confort thermique, mais aussi de vos dépenses énergétiques. Il est donc utile de penser à renforcer l'isolation de votre logement par l'extérieur. 

Image
ITE : est-ce le moment d'isoler votre maison ?
L'isolation thermique par l'extérieur est plus coûteuse mais bénéficie d'aides gouvernementales permettant de financer une grande partie des travaux. © JPC-PROD

Sommaire

En quoi consiste une isolation thermique par l'extérieur (ITE) ?

L'isolation thermique par l'extérieur, ou ITE, est l'ensemble des techniques d'isolation visant à limiter les déperditions thermiques des murs, en les couvrant par l'extérieur d'un isolant spécifique, lui-même recouvert d'un revêtement de finition. Vous bénéficiez ainsi d'une température homogène et agréable dans le logement, en été comme en hiver.

Selon l'analyse de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), une déperdition de chaleur de 20 à 25 % en plus est constatée dans les maisons mal isolées. Vous pouvez alors utiliser l'ITE pour de renforcer l'inertie thermique de votre habitation. Celle-ci conservera mieux la fraîcheur à l'intérieur en été et la chaleur en hiver.

Pourquoi est-ce le bon moment de réaliser une isolation de votre maison ?

L'un des principaux freins pour réaliser une isolation de votre habitation reste le budget qu'elle requiert. Entre le prix de l'isolant au mètre carré, les divers accessoires à acheter et la main-d'œuvre, les coûts pour une isolation peuvent être particulièrement conséquents. Qui plus est, une ITE est plus chère qu'une isolation par l'intérieur : elle coûte de 100 à 200 € le m² contre 30 à 80 € le m², hors taxes.

Néanmoins, puisqu'une meilleure isolation permet l'amélioration de la performance énergétique de votre logement, elle permet de réduire vos dépenses d'énergie. De plus, cela permet de réduire votre impact sur l'environnement, sa valeur ajoutée est donc évidente. Vous pouvez également compter sur les différentes aides gouvernementales mises en place pour réaliser vos travaux.

MaPrimeRénov

Disponible depuis janvier 2020, cette aide de l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) vous permettra de financer une partie ou bien la totalité des travaux. Disponible pour tous les ménages, elle permet de faire financer une partie du montant des travaux en fonction de son niveau de revenus. Ainsi, pour les foyers à faibles revenus, jusqu'à 90 % du montant des travaux de rénovation énergétique peuvent être pris en charge. MaPrimeRénov' vous permet ainsi de bénéficier d'un montant allant de 15 à 75 € le m² pour votre projet. 

L'écoprêt à taux zéro

Ce prêt vous permet de lancer instantanément vos travaux pour faire des économies sur vos factures énergétiques. Vous pourrez ensuite entamer un remboursement plus sereinement, sans devoir payer d'intérêts. Il est disponible pour la rénovation de toute habitation dont la construction a été achevée avant janvier 1990.

« Habiter mieux » de l'ANAH

Cette autre aide de l'ANAH concerne particulièrement les ménages à revenus modestes et très modestes. Elle donne accès à une aide financière allant jusqu'à 15 000 €. Par contre, elle n'est accordée que pour les habitations ayant plus de 15 ans et aux ménages n'ayant pas contracté d'écoprêt à taux zéro depuis 5 ans.

Mais attention, les travaux doivent permettre une amélioration d'au moins 25 % des performances énergétiques de l'habitation.

La TVA à 5,5 %

Cette réduction du taux de la TVA est accordée pour certains travaux, incluant la pose et l'entretien de l'isolation thermique. Elle est toutefois soumise à différents critères d'éligibilité. À noter que pour avoir accès à ces aides, l'habitation doit généralement être votre résidence principale et l'intervenant réalisant les travaux doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Vérifier votre éligibilité aux différentes aides à la rénovation énergétique, comme MaPrimeRénov', car celles-ci peuvent vous permettre de financer une grande partie des travaux, quel que soit votre niveau de revenus !

Les avantages de l'ITE

Si les travaux d'isolation sont recommandés, c'est notamment parce qu'ils représentent une vraie plus-value pour l'habitation et ses occupants.

Une isolation plus confortable

Effectuer des travaux par l'intérieur n'est pas toujours évident, car cela peut réduire la surface habitable. Le recours à l'ITE permet donc de préserver vos espaces intérieurs. Qui plus est, elle occasionne moins de dépenses supplémentaires, car il n'est pas obligatoire de déménager lors des travaux. Elle permet également de préserver les particularités de votre intérieur, comme les poutres apparentes, etc.

Rénovation de la façade

Les travaux d'ITE sont une occasion pour effectuer simultanément la rénovation de la façade de votre habitation. Vous pourrez en effet en profiter pour effacer les irrégularités des murs et changer le look de votre maison. Pour cela, vous pourrez profiter des différentes techniques d'ITE : l'enduit ou le bardage isolant.

Une isolation plus performante

Plus onéreuse que l'isolation par l'intérieur, l'ITE permet néanmoins un meilleur rapport qualité-prix. Le fait qu'elle enveloppe l'extérieur de l'habitation permet de recouvrir une grande partie des potentiels ponts thermiques en une seule opération. Elle renforce également l'inertie thermique des murs. D'ailleurs, cette méthode est favorisée pour plus facilement se conformer aux normes concernant l'isolation, notamment les réglementations thermiques RT2012 et RE2020.

Ce qu'il faut savoir concernant les travaux d'ITE

Avant de vous lancer dans votre projet, il vous faudra néanmoins prendre en compte quelques points importants.

Les inconvénients

Outre son coût plus élevé, l'ITE peut également être plus compliquée à mettre en place si l'architecture de la maison est atypique. Les murs trop biscornus ou ayant trop de caractère sont en effet difficiles à recouvrir et laissent donc apparents trop de ponts thermiques. Certaines communes n'autorisent pas non plus la modification de la façade qu'elle entraîne. Un autre détail qui n'est pas toujours pris en compte est la potentielle perte de luminosité dans l'habitation. Les murs épaissis peuvent en effet réduire grandement les sources de lumière.

Les précautions à prendre

Pour effectuer des travaux d'ITE, vous devez effectuer certaines démarches, notamment auprès de votre commune. Vous ne pouvez pas non plus les réaliser vous-même, car la technique est plus complexe et nécessite une grande précision.

Quand réaliser les travaux ?

La saison idéale pour effectuer vos travaux reste le printemps, quand il ne fait ni trop chaud ni trop froid pour travailler confortablement. Avec les heures d'ensoleillement qui augmentent, vous bénéficierez également de plus de temps pour exécuter les travaux. Il est néanmoins possible de les faire en automne, au besoin. Il vous faudra idéalement terminer vos travaux avant l'hiver.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !