Nos conseils pour rénover, entretenir et valoriser votre bien immobilier à la montagne

Vincent Cuzon 01 déc 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez un chalet ou un appartement à la montagne mais il n’est plus au goût du jour ou souffre d’un défaut d’entretien ? Découvrez nos conseils et astuces pour rénover, réaménager, entretenir et réaménager votre bien immobilier dans une station de ski.

Image
Qu’il s’agisse d’un studio ou d’un chalet, votre logement à la montagne doit être entretenu régulièrement. © Olga_Gavrilova – Getty Images
Qu’il s’agisse d’un studio ou d’un chalet, votre logement à la montagne doit être entretenu régulièrement. © Olga_Gavrilova – Getty Images
Sommaire

Comment entretenir votre chalet ?

Si vous avez un chalet en bois à la montagne, sachez qu’il est continuellement exposé aux changements climatiques. Le bois est un matériau vivant qu’il est nécessaire d’entretenir régulièrement. Pour le maintenir en bon état et qu’il conserve son aspect d’origine, votre chalet a besoin d’être traité contre l’humidité, les champignons et les termites. Pour être efficaces, ces travaux d’entretien doivent être effectués lorsque l’humidité du bois est inférieure à 20 %, c’est-à-dire pendant le printemps ou l’été. Idéalement, il faut les réaliser lors d’une période de plusieurs jours ans intempéries. La première étape de ces travaux d’entretien consiste à nettoyer l’extérieur de votre bien immobilier, en utilisant un nettoyeur haute pression ou une aérogommeuse.

Ensuite, poncez la surface avec un papier abrasif à grain fin pour obtenir une surface propre et lisse. Cette étape terminée, vous pouvez poursuivre l’entretien du chalet avec l’application de la lasure, produit de finition à base de résine ou de matière grasse, pour protéger le bois contrer les agressions extérieures (lumière, humidité, champignons, insectes…). Il est nécessaire d’appliquer deux à trois couches de lasure sur toute la surface de bois, à l’aide d’un pinceau, d’une brosse, d’un rouleau ou d’un pistolet. En plus de l’application de la lasure, inspectez le toit pour vérifier qu’il est bien étanche et nettoyez les gouttières pour éviter qu’elles ne s’obstruent.

Si vous avez une cheminée ou un poêle, pensez à la faire ramoner par un professionnel avant la période de chauffe.

Comment bien réaménager votre logement à la montagne ?

Votre bien immobilier ancien à la montagne, vous l’aimez, mais il mériterait bien d’être remis au goût du jour et réaménagé selon les standards actuels. S’il s’agit d’un petit appartement ou d’un chalet dont l’aménagement n’a pas vraiment été pensé pour le confort de toute une famille ou d’un groupe d’amis, des aménagements sont tout à fait possibles pour optimiser l’espace. Concernant le rangement, une petite astuce consiste à exploiter au mieux la hauteur. Privilégiez également les rangements ouverts pour gagner de la place. Les équipements repliables (table escamotable, lits convertibles…) sont aussi parfaitement adaptés aux petits espaces.

Dans les pièces où la hauteur sous plafond dépasse 3 mètres, il est important d’exploiter cet espace en installant une mezzanine, avec un coin nuit surplombant un coin salon, à titre d’exemple. Côté électroménager, mieux vaut vous tourner vers des équipements multifonctions (four micro-onde combiné, machine lavante-séchante…) pour éviter les pertes d’espace. Niches de rangement pour les produits d’hygiène dans la douche, WC suspendu avec lave-mains intégré, portes à galandage… de nombreuses autres astuces existent pour optimiser l’espace et améliorer votre confort pendant vos séjours à la montagne.

Pour agrandir visuellement l’espace dans votre bien, miser sur des couleurs claires, installez des miroirs et multipliez les apports lumineux.

Quid de la rénovation énergétique ?

Pour améliorer votre confort tout en valorisant votre bien, vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique peut être une bonne idée. En effet, si votre bien à la montagne est mal isolé et peu performant au niveau énergétique, cela peut être préjudiciable dans l’optique d’une future revente. Selon une étude SeLoger-Opinionway réalisée il y a quelques mois, les passoires thermiques (F et G au DPE) n’ont plus trop la cote sur le marché, à tel point que leur prix est en moyenne 3,9 % moins élevés que ceux des autres logements. Des passoires thermiques dont le prix est également négocié de 5,6 % en moyenne, contre « seulement » 3,7 % pour les biens mieux notés. Dans ce contexte, il peut être tentant d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

S’il s’agit de votre résidence secondaire, vous pouvez ne pouvez pas bénéficier de toutes les aides à la rénovation thermique. Exit donc MaPrimeRénov’, réservée aux habitations principales. Vous avez toutefois accès à la TVA à 5,5 %, aux primes CEE et aux aides de certaines collectivités locales. Si votre budget est limité, il est nécessaire de vous concentrer sur les travaux qui seront les plus efficaces pour améliorer les performances énergétiques de votre bien. Il peut d’agir de l’installation d’un poêle à granulés, de l’isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur, ou encore de l’isolation des combles. Tournez-vous vers à un professionnel labélisé RGE, qui sera le plus à même de vous guider dans vos travaux.

Les travaux de rénovation énergétique permettent d’augmenter la valeur verte de votre logement

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !