C’est quoi, la valeur verte d’un logement ?

Vincent Cuzon 29 juin 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

En immobilier, nous entendons de plus en plus parler de valeur verte. A quoi correspond-t-elle exactement et quel est l'impact réel de la performance énergétique sur le prix de vente d'un appartement ou d'une maison ?

Image
Face à l’envolée des prix de l’énergie, la valeur verte est un critère de plus en plus important.
Face à l’envolée des prix de l’énergie, la valeur verte est un critère de plus en plus important. © 2mmedia – Adobe Stock
Sommaire

La valeur verte est devenue un véritable argument de vente

Depuis la réforme du DPE, il est devenu quasiment impossible d’acheter ou de louer un bien immobilier sans connaître ses performances énergétiques. Face à l’envolée des prix de l’énergie, mais aussi à la lutte contre les passoires thermiques menée par le gouvernement, ce critère est devenu primordial pour les porteurs de projets au moment de comparer deux biens aux caractéristiques similaires.

Par conséquent, les biens peu énergivores se vendent à un prix plus élevé que des logements équivalents mais peu performants au niveau énergétique. C’est à cette plus-value immobilière permettant de vendre un bien à un prix supérieur à celui du marché que correspond le terme de « valeur verte ». L’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) définit la valeur verte comme étant « la valeur nette additionnelle d'un bien immobilier dégagée grâce à une meilleure performance environnementale ».

Plus concrètement, moins un bien immobilier consomme d’énergie, plus sa valeur verte immobilière sera élevée. La valeur verte d’un bien est aujourd’hui un véritable argument de vente, au même titre que la superficie ou la localisation, puisqu’elle aura un impact direct sur le confort et les factures énergétiques des acquéreurs.

Depuis 2023, les biens immobiliers les plus énergivores (au dessus de 450 kWh/m²/an en énergie finale) ne peuvent plus être mis en location.

Valeur verte : une importance accrue avec le nouveau DPE

Attribuant au logement une note allant de A à G, le DPE est obligatoire pour toutes les ventes ou les locations immobilières. Or, depuis 1er juillet 2021, il est devenu pleinement opposable. Concrètement, l’acquéreur peut désormais se retourner contre le vendeur pour préjudice si le bien affiche une étiquette erronée. Ce nouveau DPE amène l’application d’une nouvelle méthode unique de calcul pour l’ensemble des logements. Il comporte également une étiquette « énergie », qui précise la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre du logement. Enfin, le nouveau DPE indique, désormais, l’estimation des coûts annuels d’énergie liés au bien, un indicateur du confort d’été et des préconisations sur les mesures les plus efficaces pour réaliser des économies d’énergie. Ainsi, ce nouveau DPE vient accroître l’importance de la valeur verte puisqu’il valorise les logements affichant de bonnes performances énergétiques.

Logements énergivores : un audit énergétique obligatoire

À partir du 1er avril 2023, la vente des logements les plus énergivores inclura, obligatoirement, la réalisation d'un audit énergétique à transmettre à l'acquéreur, en plus du DPE. Dans un premier temps, cette obligation concernera les biens classés F ou G. Ce nouvel audit énergétique s'appliquera ensuite aux biens classés E à partir du 1er janvier 2025. Le 1er janvier 2034, ce sera au tour des logements classés D d'être concernés.

L'audit énergétique obligatoire intégrera d'ailleurs un état des lieux général du bien, une estimation de sa performance énergétique et des recommandations sur les travaux à effectuer, en une seule fois ou par étapes, pour améliorer le classement du bien au DPE. Ces travaux ne devront pas être obligatoirement effectués pour conclure la vente mais l'acquéreur devra être informé sur leur nature, le montant prévisionnel, les aides financières accessibles pour les réaliser et l'estimation des économies d'énergie engendrées. Autant d'informations qui pourraient amener les acquéreurs potentiels à négocier le prix du bien ou à se tourner vers un logement similaire mais dont les performances énergétiques sont plus intéressantes. Comme le nouveau DPE, cet audit énergétique pourrait donc encore accroître l’importance de la valeur verte.

Le prix des passoires thermiques est impacté depuis l'entrée en vigueur du nouveau DPE.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !