À Lyon, le prix de l'immobilier gagne près de 3 % sur l’année et ce n'est pas fini !

À Lyon, le prix de l'immobilier gagne près de 3 % sur l’année et ce n'est pas fini !
partage(s)

Dans la « Ville aux Deux Collines » (Fourvière et Croix-Rousse), les prix des appartements anciens lyonnais passent la démultipliée (+ 1,3 % sur 3 mois / + 2,9 % sur l’année) ! Quels sont les quartiers où la hausse est la plus forte ? Et les autres ? Découvrez-le en lisant ce qui suit…

+ 5,7 % sur les prix de l'immobilier dans le « Vieux Lyon »

S’il est un arrondissement qui symbolise parfaitement l’accélération que connaît actuellement l’immobilier lyonnais, c’est bien le VIe (Vieux Lyon, Fourvière, Le Point du Jour). Du quai des Étroits à la rue du panorama, en passant par l’impasse de la Garde et la montée du Gourguillon, les prix dans l’ancien ont ainsi augmenté de 5,7 % en l’espace de douze mois. Signalons au passage qu’avec un gain de 5,3 % sur la même période, le VIe lyonnais (Les Brotteaux, Cité-Internationale) n’est pas en reste… Un bémol tout de même pour le IIe arrondissement (Cordeliers, Ainay) où les prix des appartements perdent 1,8 % sur l’année. 

prix immobiliers Lyon baromètre LPI SeLoger novembre 2016

Bon à savoir

  • Dans la capitale des Gaules, le m² vaut en moyenne 4 029 €. 
  • En France, un appartement se monnaye aux environs de 3 202 € du m².

Gorge-de-Loup, Vaise, La Duchère : le m² vaut 3 059 € dans le IXe lyonnais

À fin septembre, c’est une nouvelle fois dans le IXe arrondissement de Lyon que les prix immobiliers étaient les plus bas. Rue Ernest Fabregue, chemin de Montpellas ou encore avenue Douaumont, comptez aux alentours de 3 059 € du m². Avec des prix au m² avoisinant 3 449 € et 3 255 €, les VIIe et VIIIe offrent aussi de belles opportunités d’achat. S’ils disposent d’un budget plus conséquent, les futurs acquéreurs pourront toutefois leur préférer le toujours très prisé IIe lyonnais où les prix immobiliers atteignent 5 157 €.

indicateurs immobiliers Lyon baromètre LPI SeLoger novembre 2016

Les points clés à retenir

  • À Lyon, la tendance est haussière (+ 1,3 % en 3 mois / + 2,9 % sur douze mois). 
  • C’est dans le Ve lyonnais que les prix immobiliers augmentent le plus fortement (+ 5,7 %). 
  • Les prix au m² les plus élevés (5 157 €) se trouvent dans le IIe arrondissement.