42 % des jeunes de 25 à 34 ans sont déjà propriétaires

En France, l’âge moyen de l’accession est de 26 ans seulement.©Photononstop
partage(s)

Selon le baromètre Ifop/Fnaim, 42 % des jeunes de 25 à 34 ans sont déjà propriétaires et les autres envisagent de le devenir à plus ou moins long terme. Avoir son toit bien à soi semble prévaloir sur l’insouciance.

Longues études, recherche d’un contrat à durée indéterminée, s’installer seul ou en couple…des facteurs qui peuvent freiner l’achat d’un bien immobilier pour des jeunes qui ont entre 24 et 35 ans. Mais manifestement non, puisque selon le baromètre Ifop/Fnaim sur « Le moral des français face à l’immobilier », réalisé mi juin 2014, les moins de 35 ans plébiscitent la propriété, sachant que l’âge moyen de l’accession est de 26 ans seulement. Les autres sont locataires (49 %) ou logés à titre gratuit (9 %). Mais qu’ils soient propriétaires ou locataires, 47 % de ces jeunes de moins de 35 ans consacrent entre 30 et 39 % de leurs revenus au budget logement.

Les prix à la baisse favorisent l’accession à la propriété

La stabilisation des prix  voire le repli dans certaines régions n’échappe pas aux jeunes, pas plus que les taux attractifs. Et ils sont 38 % à penser que le moment est propice à l’achat même si cette tendance fléchit puisqu’il était 46 % l’année précédente. Parmi les freins, souligne Jean François Buet, président de la Fnaim, « des revenus insuffisants face aux prix élevés, des difficultés d’accès aux crédits pour constituer de solides dossiers, la crainte de s’endetter trop longtemps et le manque d’aide financière. Et sur ce dernier point, le retour du PTZ avec travaux est une bonne chose sous réserve d’être encadré pour éviter les dérives ». Ceux qui veulent franchir le pas, disposent selon le baromètre, d’un budget moyen  de 100 000  à 149 000 €  pour 33 % d’entre eux et de150 000 à 199 000 €  pour 37 %, avec 25 000 € d’apport personnel.