La France reléguée à la 3e place des destinations mondiales de ski !

La France reléguée à la 3e place des destinations mondiales de ski !
partage(s)

La perte d’une place sur le podium des destinations modiales de ski trouve l’une de ses causes dans le vieillissement du parc immobilier qui impacte négativement la fréquentation des massifs.

En France, les stations de ski séduisent de moins en moins

La nouvelle a créé une onde de choc dans le milieu des stations de ski françaises. La France vient de perdre une place au classement des destinations mondiales pour le ski, passant de la seconde à la troisième place derrière les États-Unis et l’Autriche. Si les trois derniers hivers ont été caractérisés par un faible enneigement, la météo n’est pas seule responsable de la désaffection des stations. Depuis des années, les maires des stations de montagne le crient haut et fort : les lits non occupés sont un fléau qui retentit sur toute la chaine économique montagnarde.

Bon à savoir

  • 75 % des résidences construites avant 1990.
  • 30 à 40 % des lits touristiques sont froids, occupés moins de 4 semaines/an.
  • 1,5 à 3 % des lits touristiques deviennent froids chaque année.

Des logements de vacances pénalisant pour l’essor touristique

Les trois quart des logements des stations de montagne ont été construits dans les années 60,70 ou 80. Or, en 2017, les attentes des touristes ne sont plus les mêmes, en termes d’architecture des résidences, de surfaces des appartements, de prestations..La progression des lits froids dans la plupart des stations françaises entraine une chute des retombées économiques, à commencer par celui des remontées mécaniques, qui, totalisant moins de skieurs, investissent moins. Et inévitablement, des remontées moins performantes et des espaces skiables mal enneigés rebutent les passionnés de la glisse qui vont voir ailleurs si la neige est meilleure… Par ailleurs, le foncier en montagne étant de plus en plus rare et coûteux à aménager, il devient nécessaire de reconstruire la station sur la station pour offrir une plus large palette d’offre.

Nous avons à reconquérir des lits touristiques par le retour sur le marché locatif des lits froids et par la construction de nouveaux lits dans un objectif de diversification des modes d’hébergement pour garder une clientèle française et attirer et fidéliser une clientèle internationale ».

Michel Bouvard, Vice- président du Conseil départemental de la Savoie et PDG de Savoie Stations Ingenierie Touristique.

L'objectif : accompagner les propriétaires dans leur projet de rénovation

Les propriétaires des vieux appartements délaissent leurs biens. Ils ne viennent plus dans la station, ne louent plus et souvent habitent loin de la montagne, ne se préoccupant plus de l’appartement. Affiniski accompagne gratuitement les propriétaires dans leur projet de rénovation mais aussi pour tout ce qui concerne la mise ou la remise en location du bien : la fiscalité, l’ameublement, la décoration, le financement, le mode de gestion, l’achat ou la vente d’un bien. Pour bénéficier de ces prestations, le bien doit être situé dans une des 33 stations qui adhère à ce dispositif et qui s’acquitte d’une cotisation annuelle de 5 000 à 15 000 € selon le nombre de lits, ce qui permet alors aux stations de toute taille de se doter d’une politique d’hébergement sans mobiliser des capitaux et par ricochet aux propriétaires de biens dans de petites stations de profiter de ces prestations.

Bon à savoir

171 biens représentant près de 900 lits ont profité de ce dispositif et ont été rénovés en un an. Fin 2017, l’offre Affiniski s’étend aux professionnels, promoteurs, gestionnaires de résidences de tourisme ou de gîtes, hôteliers… proposant lors d’une rénovation, la présentation de deux projets visuels en 3D, la proposition d’un financement et une prestation de maîtrise d’œuvre.