Logement : plus d’un jeune sur 3 préfèrerait vivre chez ses parents

Logement : plus d’un jeune sur 3 préfèrerait vivre chez ses parents
partage(s)

Une étude récente s’est intéressée aux idéaux de vie immobilière des jeunes Français. Mobilité, départ du foyer parental, désir d’achat, vie citadine ou rurale... à quoi aspirent vraiment les 18-34 ans ?

Les études : principale motivation pour quitter le « nid familial »  

D’après cette enquête réalisée par BVA pour le Groupe Foncia, pour plus de la moitié des jeunes Français (57 %), l’autonomie et la liberté est un idéal de vie en termes de logement. Néanmoins, 31 % des 18-34 ans indiquent qu’ils préfèreraient rester chez leurs parents, en particulier pour le confort que cette situation apporte. Par ailleurs, selon cette étude, le départ du foyer parental s’effectue en moyenne à 21 ans : un âge qui ne change pas au fil des années. En revanche, les raisons, elles, évoluent. Ainsi, alors que pour les anciennes générations, le fait de vivre avec son conjoint était la première motivation pour s’installer, pour les générations actuelles, le départ du domicile familial coïncide davantage avec à la nécessité de se rapprocher de son lieu d’études.

Infographie Jeunes Immobilier

L’accession à la propriété toujours plébiscitée par les jeunes

Chez les 18-24 ans, le premier logement est généralement loué à un particulier (48 %), même s’ils sont de plus en plus nombreux à recourir aux agences immobilières (33 %) et résidences universitaires (12 %). Pour payer leur loyer, 54 % des jeunes travaillent, tandis qu’une partie significative d’entre eux bénéficient d’aides (familiale, APL, minima social, etc.). D’autre part, le fait de devenir propriétaire reste un enjeu important pour 70 % des 18-24 ans. De plus, 31 % de ceux-ci et 42 % des 25-34 ans franchissent le pas en devenant propriétaires ou copropriétaires. Enfin, selon l’étude BVA-Foncia, habiter une maison reste un idéal de vie pour 78 % des Français, toutes générations confondues, alors que pour 56 % des 18-24 ans et 45 % des 25-34 ans, les villes restent particulièrement attractives.

Chiffres clés

Près de 8 jeunes sur 10 (79 %) sont sédentaires et aspirent à s’installer dans un endroit définitivement. Dans les faits, le premier logement est, en moyenne, acheté à l’âge de 31 ans.