Loyer : la plus faible hausse depuis 2010

Loyer : la plus faible hausse depuis 2010
partage(s)

Si les loyers du privé restent orientés à la hausse, cette dernière est de moins en moins marquée. Une bonne nouvelle pour les locataires.

Les locataires peuvent s’en réjouir. L’indice de référence des loyers (IRL), établi par l’Insee, n’a progressé que de 0,15 % sur un an, au premier trimestre 2015, soit sa plus faible croissance depuis le premier trimestre 2010 (+0,09 %). L’IRL a pour mission d’encadrer les variations de loyer en cours de bail dans le secteur privé. L’indicateur stagne aujourd'hui à 125,19. Cette décélération colle à celle de l’inflation . Depuis 2008, l’IRL est en effet indexé sur les prix à la consommation hors tabac et loyers, lesquels, toujours selon l’Insee, n'ont progressé que de 0,5 %.

La loi Alur permet un ajustement annuel du loyer

L’IRL a été créé pour fixer réglementairement la hausse maximale d’un loyer qu’un propriétaire est en droit d’exiger de la part de son locataire et ce, chaque année. Cette révision, précise la loi Alur, « intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat ». Sauf clause contractuelle particulière fixant la date de référence, on se réfère à « celle du dernier indice publié à la date de signature du contrat de location », est-il écrit noir sur blanc dans la loi.

Réévaluez votre loyer

Pour ce faire, l’opération suivante doit être réalisée :

  • Loyer en cours x (IRL du trimestre / IRL du même trimestre un an plus tôt)
  • En se référant à un loyer mensuel initial de 1 000 €, la valeur maximale du nouveau loyer ne dépassera pas le calcul suivant : 1 000 x (125,19 / 125**) = 1001,52 €. A savoir 18 € supplémentaires par an.