Partez en vacances tranquille : 5 astuces anti-cambriolages

Pendant vos vacances, demandez à la gendarmerie de surveiller votre maison. © mauritius images
partage(s)

Les cambrioleurs ne prennent pas de vacances. Ils sévissent surtout l’été : deux tiers des cambriolages ont lieu entre juin et fin août. Pour vous aider à vous protéger, SeLoger vous propose des solutions anti-cambriolages qui ne vos coûteront pas un euro.

1. Entre voisins, jouez la carte de l’entraide

Ne sous-estimez pas l’effet dissuasif de vos voisins, car leur surveillance pourrait bien s’avérer être l’un de vos meilleurs alliés contre les intrus. D’ailleurs, l’opération « voisin vigilant » le démontre parfaitement, puisque les zones de protection qui affichent la mise en place de celle-ci, présentent en moyenne une diminution de 40 % du nombre de cambriolages. De plus, la surveillance opérée entre voisins durant les périodes de congés relève de l’entraide, ce qui donne tout son sens à cette méthode : il vous suffit de leur signaler vos dates de congés pour qu’ils veillent sur votre logement, et vous en faites de même lorsqu’ils s’absentent. Alors si vous ne connaissez pas encore vos voisins, c’est le moment de les inviter pour un apéro !

Chiffre clés

7 français sur 10 sont victimes de cambriolage au moins une fois dans leur vie. (Source : rapport de l'ONRDP)

2. Confiez la surveillance de votre logement aux forces de l’ordre

© Eric Teissedre/Photononstop

Rien de tel qu’une patrouille de police ou de gendarmerie pour garder un œil sur votre résidence ! Alors si vous vous absentez durant des périodes de vacances scolaires, n’attendez pas pour bénéficier de « l’Opération Tranquillité Vacances ». Ce service gratuit a été mis en place en 1974, et vous en bénéficierez en remplissant un formulaire dans lequel vous signalerez vos dates de congés et tous les éléments utiles concernant votre logement. Vous pouvez vous procurer ce formulaire en le téléchargeant, en vous rendant à la mairie ou encore dans le commissariat le plus proche. Une fois la demande transmise, une patrouille se présentera régulièrement devant votre résidence afin de dissuader les intrus mais également pour s’assurer de l’absence d’éléments suspects.

Bon à savoir

L’opération tranquillité vacances doit être demandée au minimun 48 h avant votre départ.

3. Simulez votre présence dans votre habitation

Selon un rapport de l’ONRDP, la plupart des cambriolages ont lieu en l’absence des occupants du logement, rares sont donc les cambrioleurs qui oseront entrer dans une habitation qu’ils pensent occupée. L’une des règles d’or consiste donc à simuler votre présence, et pour ce faire, plusieurs solutions s’offrent à vous. Pour cela, il existe par exemple des minuteurs qui permettent de programmer l’allumage et l’extinction des lumières de votre logement automatiquement. Cette solution nécessite une dépense (très) limitée, car ces appareils se vendent à un prix raisonnable.

Et si vous ne souhaitez vraiment pas dépenser un euro, sachez que de nombreux appareils tels que les postes de radio et télévisions, comportent une fonction de mise en route programmée, pensez donc à vous pencher sur vos appareils.

Vous pouvez également demander à une personne de confiance de venir de temps en temps chez vous afin de remuer un peu ce qui est visible de l’extérieur : ouvrir et fermer les volets, ouvrir le garage, sortir une poubelle devant chez vous ou relever le courrier. Bref, faire vivre son logement pendant son absence permet d’éloigner les intrus.

Conseils SeLoger

Avant votre départ, relisez attentivement votre contrat d’assurance habitation. Certaines compagnies imposent en effet un certain nombre de précautions à prendre en matière de sécurité, sous peine de vous refuser toute indemnité en cas de cambriolage. 

4. Restez discret(e) sur les réseaux sociaux

© Maridav

Restez toujours discret(e) : ne claironnez pas à tout va le nom de votre destination et la durée de votre absence, et attendez votre retour pour poster, sur Facebook, des photos ou des messages qui ont trait à vos vacances. A l’ère des réseaux sociaux, n’importe qui peut avoir accès à vos publications, savoir que vous êtes loin et obtenir votre adresse. Pensez également à désactiver la géolocalisation de votre mobile, car même si vous postez des messages et photos « neutres », votre situation géographique apparaîtra. Dans le même ordre d’idée, n’enregistrez pas de message pour votre répondeur téléphonique qui divulguerait vos dates d’absence. Enfin, on reconnaît facilement une maison vide lorsque les courriers débordent de la boite aux lettres. Demandez donc à une personne de venir relever le courrier, ou optez pour le service de réexpédition temporaire proposé par La Poste.

Facebook est le meilleur ami des cambrioleurs. Attendez votre retour pour poster des messages, mais si vous ne pouvez pas attendre, désactiver la géolocalisation ».   

Jonathan F., community manager chez SeLoger

5. Protégez vos objets de valeur

Malgré toutes ces précautions, vous n’aurez jamais la garantie infaillible que personne ne s’introduira chez vous. Jouez donc la carte de la prévention : emportez avec vous un maximum d’objets de valeur non volumineux tels que les bijoux, mais pensez aussi à confier tout ou partie de ces objets à des proches qui ne comptent pas s’absenter en même temps que vous. Quoiqu’il en soit, si vous vivez par exemple au rez-de-chaussée d’un immeuble, dans une maison donnant sur la rue ou accessible facilement, cachez absolument tout ce qui pourrait être trop alléchant et que l’on pourrait observer à travers vos fenêtres. Dans la mesure du possible, prenez des photos de vos objets de valeur avant de partir, et mettez les factures et preuves d’achat à l’abri. Dans le cas où une intrusion aurait quand même lieu, vous pourrez prouver rapidement à votre assureur l’existence de ces biens. 

Chiffre clés

Près de 75 % des objets dérobés ne sont jamais retrouvés et les bijoux sont les biens les plus recherchés. (Source : rapport de l'ONRDP)

La rédaction vous conseille :

Quelle alarme choisir pour protéger votre maison des cambriolages ?