Un village d’Alaska menacé de disparition

Un village d’Alaska menacé de disparition
partage(s)

En Alaska, les habitants d’une petite bourgade assistent impuissants à la montée inexorable de l’eau. Par trois fois, ils ont su trouver des solutions pour endiguer les flots. Jusqu’à quand ?

Le Figaro relaie une information dont la presse américaine s’émeut ces derniers temps : Kivalina, en Alaska, est, pour la quatrième fois, encerclé par les eaux glaciales de l’Arctique. Situé à 130 kilomètres du cercle arctique, à l'extrémité d'une langue de terre, Kivalina est menacé par le réchauffement climatique. Les dérèglements du climat apparaissent donc de plus en plus comme des réalités concrètes, comme l’a évoqué François Hollande, lors de son « appel de Manille », en compagnie de Marion Cotillard et de Mélanie Laurent, à quelques mois de la Conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris.

Déplacer un village, c’est possible mais cher

Pour Kivalina, les dés sont jetés : si rien n’est fait dans les dix années à venir, la bourgade de 400 habitants sera engloutie sous les eaux, pour cause de la fonte de la banquise. En effet, la banquise, naguère protectrice du village, ne joue plus ce rôle que trois mois par an, ce qui laisse le village dans une situation de vulnérabilité face aux caprices de l’océan. Jusqu'à présent, les habitants ont fait face aux furies de l’océan, en érigeant une barrière artificielle de rochers. Mais le sol s’érode et les digues n’ont plus la solidité requise. Pour sauver le village, il faudrait le déplacer ! Une solution déjà mise en œuvre l’an dernier pour le village fidjien Vunidogoloa, lui aussi grignoté par le Pacifique dans le sud. Mais la facture annoncée est salée : il en coûtera plus de 100 millions de dollars pour déplacer Kivalina. Le prix de l’irresponsabilité des hommes.

Chiffre clés

100 millions de dollars. C'est ce que coûtera le déplacement du village  Kivalina.

La rédaction vous conseille :