Grand Paris : Le supermétro fait exploser les prix immobiliers !

Grand Paris : Le supermétro fait exploser les prix immobiliers !

Alors que les premières gares seront inaugurées en 2019, le Grand Paris Express a déjà un impact sur le marché immobilier. Pour mesurer l’ampleur du phénomène, 6 villes, qui accueilleront le supermétro, ont été passées au crible.

Prix immobilier : une augmentation pouvant atteindre 12 %

Le réseau immobilier Guy Hoquet s’est penché sur l’impact du Grand Paris Express sur le marché immobilier des villes de Saint-Ouen, de Villejuif, de Bagneux, de Cachan, de Villiers-sur-Marne et du Kremlin Bicêtre. Pour rappel, le Grand Paris Express, c’est 200 kilomètres de lignes automatiques et 68 nouvelles gares, dont certaines seront implantées sur le territoire des 6 villes étudiées, entre 2019 et 2023. Premier constat : un peu plus d’un an avant l’ouverture de la première station de métro (à Saint-Ouen), on constate globalement une augmentation des prix immobiliers allant de 2 % à plus de 12 % et une augmentation de l’activité sur les 6 villes concernées. Selon Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet, « même s’il est destiné en premier lieu à faciliter le transport de millions de franciliens, le projet du Grand Paris Express permettra de vaincre les inégalités historiques des prix de l’immobilier entre l’est et l’ouest parisien ».

Grand Paris Express Ligne

Bagneux, Villejuif et Villiers-sur-Marne offrent les prix les plus attractifs

Très dynamiques, Villiers-sur-Marne, Villejuif et Bagneux offrent des prix moyens parmi les plus attractifs du Grand Paris : 3 500 €, 3 984 €, et 4 200 € du m². A Bagneux, l'offre des biens devrait s’élargir dans les années à venir avec la livraison de nombreux programmes neufs. Le quartier pavillonnaire proche de Montrouge est déjà très prisé, en raison de l’arrivée prochaine de la station du Grand Paris Express. Non loin de Bagneux, Villejuif est également très intéressante avec une rentabilité locative nette située entre 5,5 % et 6,5 %. De son côté, Villiers-sur-Marne, marché de report de Nogent-sur-Marne et Bry-sur-Marne, attire de nombreux investisseurs (25 % du marché). « Villiers-sur-Marne est une ville d’avenir où les prix sont encore accessibles et où il faut bon vivre. La valeur d’un bien ne pourra que croître sur les prochaines années, c’est donc actuellement un bon secteur pour investir », déclare Michaël Niddam, Agent immobilier à Villiers-sur-Marne.

Chiffres clés GPE

Saint-Ouen : l’investissement Pinel représente 40 % du marché

A Saint-Ouen, au Kremlin-Bicêtre et à Cachan, les prix ont fortement augmenté au cours des derniers mois. Cependant, ces communes restent très intéressantes pour les investisseurs, avec l’arrivée prochaine des gares du Grand Paris Express. Première ville à accueillir une nouvelle station de métro, en 2019, Saint-Ouen, est un véritable marché de report du 18e arrondissement de Paris, où il reste possible de réaliser de bonnes affaires. En effet, si le prix moyen est de 4 900 € au m², les prix varient sensiblement en fonction du quartier, avec une fourchette allant de 3 900 € à 6 000 €. Les investisseurs entrant dans le cadre de la loi Pinel, qui représentent 40 % des acquéreurs sur le secteur, apprécient particulièrement les studios et 2 pièces. A Cachan, les prix pratiqués sont assez élevés (4 500 € le m² en moyenne), mais la rentabilité locative l’est tout autant (entre 3.5 % et 5 %). Enfin, au Kremlin Bicêtre, si le prix moyen au m² est de 4 800 €, il reste de nombreux bons quartiers, abordables ou en devenir, pour investir.

Investisseurs Grand Paris