Immobilier : avez-vous bien acheté ?

Immobilier : avez-vous bien acheté ?
partage(s)

Vous êtes heureux, vous venez d'acheter votre logement. Mais vous êtes-vous déjà demandé si votre acquisition était une bonne affaire ? Pour le savoir, osez lire la suite...

Avez-vous acheté à un bon prix votre logement ?

Un bon achat est évidemment conditionné par un bon prix. Pour savoir si vous n'avez pas payé le prix fort, plusieurs critères sont à analyser et à comparer par rapport aux biens équivalents sur le marché local :

  • l'emplacement ;
  • la surface habitable ;
  • l'agencement ;
  • l'état général.

Conseils SeLoger

Pour connaître avec précision les prix de l’immobilier en France et savoir si vous avez acheté au bon prix, vous pouvez vous rendre sur le site LaCoteImmo.com.

Avez-vous eu des dépenses imprévues ?

Pour savoir si votre achat immobilier n’engendre pas de frais « cachés », vous devez y vivre depuis quelques temps déjà. En effet, les « frais cachés » sont les éventuelles dépenses non prévues au moment de l’achat de votre logement et qui s'imposent à vous. Il peut, par exemple, s’agir d’équipements à changer ou d'une isolation à renforcer (facture d'énergie trop élevée)...

Bon à savoir

Les frais cachés sont à distinguer des vices cachés qui sont des défauts découverts après l’achat, et qu’il était impossible de déceler lors des visites effectuées.

Avez-vous obtenu un super taux pour votre crédit immobilier ?

Un achat réussi est également synonyme de crédit obtenu au meilleur taux d’intérêt du marché et d'une assurance emprunteur avantageuse. Souvent, les acheteurs qui décrochent les meilleurs contrats sont ceux qui passent par un courtier en crédit immobilier et un courtier en assurance. En effet, ces professionnels peuvent vous faire bénéficier de leurs réseaux et sont à l'aise en négociation. Solliciter leurs services restent donc le meilleur réflexe à adopter pour obtenir les contrats les plus avantageux sans avoir à comparer les milliers d'offres sur le marché.

Bon à savoir

Depuis 2010, la délégation d’assurance vous offre la possibilité de souscrire à un contrat d’assurance autre que celui proposé par la banque.

Etes-vous victime de nuisances insoupçonnées ?

Un coup de cœur pour un logement ne doit pas vous avoir dispenser d'identifier les éventuelles nuisances provenant de l’extérieur ? En effet, un achat réussi implique que vous ne subissiez pas de troubles non constatés au moment des visites. Par exemple :

  • des odeurs provenant du restaurant en bas de l’immeuble ;
  • des bruits provenant de la discothèque de la rue ;
  • le passage intempestif d’engins agricoles devant chez vous ;
  • des passages de trains à quelques dizaines de mètres, perçus dès l'ouverture des fenêtres.

Bon à savoir

Certaines nuisances sonores provenant du logement lui-même peuvent relever des vices cachés. C'est par exemple le cas si vous constatez que la chaudière fait un bruit épouvantable.

Avez-vous consulté le PLU ?

Autre réflexe à adopter avant d’acheter un logement, c’est de vérifier dans le PLU (plan local d’urbanisme) de la ville, qu’aucun des projets prévus ne pourrait venir vous causer des troubles. Lorsque c'est le cas, vous ne pouvez pas vous y opposer car le document était à votre disposition en mairie et que vous étiez en mesure de le consulter. Il peut s’agir de plusieurs types de projets :

  • construction d’une autoroute à proximité, ce qui induit des nuisances sonores ;
  • construction d’un bâtiment qui vous impose un vis-à-vis ;
  • modification de la circulation de votre rue : rue à sens unique devenant à double-sens, par exemple, ce qui engendre des nuisances sonores plus importantes.

Les points clés à retenir

Pour savoir si vous avez réussi votre achat immobilier, vous pouvez vérifier que vous avez payé le bon prix au bon taux, que vous n’avez aucune dépense imprévue, que vous n’êtes pas victime de nuisances insoupçonnées et que le PLU de votre ville ne prévoit aucun projet pouvant engendrer des troubles.

La rédaction vous conseille :