Comment renégocier votre prêt immobilier ?

Comment renégocier votre prêt immobilier ?
partage(s)

Dans un contexte de taux particulièrement bas, il peut être intéressant de renégocier son prêt immobilier. SeLoger vous propose plusieurs conseils pour une renégociation de prêt réussie.

Votre check-list pour ne rien oublier

Si vous avez acheté il y a plus de 2 ans, il peut être avantageux de renégocier votre crédit immobilier, mais cette opération nécessite de constituer un dossier solide et de prendre en compte certains critères. Prenez connaissance de notre check-list afin de savoir si vous devez envisager une renégociation et comment entreprendre cette opération :

  1. Sachez si la renégociation de votre prêt est rentable.
  2. Montrez que vous êtes un bon payeur.
  3. Faites jouer la concurrence.
  4. Négociez les frais et pénalités.
  5. Optimisez le gain en optant pour une délégation d’assurance.

1. Sachez si la renégociation de votre prêt immobilier est rentable

Si vous souhaitez renégocier votre prêt immobilier, sachez que vous devez vous assurer que cette renégociation sera rentable pour vous. Pour ce faire, vous pouvez vous baser sur quelques règles simples :

  • Il est préférable que le taux d’origine et le taux actuel présentent un écart d’au moins 1 point. Les conditions actuelles sont donc généralement favorables, puisque rien qu'entre décembre 2013 et avril 2016, les taux moyens des prêts immobiliers ont reculé de 1,28 point dans l’immobilier ancien.
  • Les spécialistes estiment qu’une renégociation devient particulièrement rentable lorsque le capital restant dû est de minimum 50 000 à 70 000 €.
  • Dans la mesure du possible, la durée restante de remboursement doit être importante, puisqu’il faut que le gain du rachat soit supérieur aux frais que vont engendré cette renégociation. Entamez donc une renégociation si la durée restante du prêt en cours est supérieure à la durée écoulée.

Bon à savoir

Avant même de contacter votre banque, vous pouvez faire appel à un courtier en prêt immobilier qui établira une simulation afin de savoir s’il sera intéressant pour vous de renégocier votre prêt en prenant en compte tous les éléments de votre profil emprunteur, sans oublier les frais et pénalités.

2. Montrez que vous êtes un bon payeur

Il est généralement plus aisé d’obtenir une renégociation de son prêt immobilier qu’un premier prêt, puisque les banques vous ont déjà fait confiance une première fois. Cependant, vous devrez constituer un dossier solide, notamment pour démontrer à votre banque que vous êtes un bon payeur. Présentez donc à votre banquier l’historique bancaire, en soulignant l’absence d’impayés, mettez en avant une éventuelle évolution de revenus, mais également votre capacité d’épargne ainsi que le train de vie que vous menez : si vous dépensez peu et que vous parvenez à mettre régulièrement certaines sommes de côté, la banque y sera sensible. Tous ces arguments contribuent à démontrer que vous êtes un bon payeur et vous aideront à voir votre négociation aboutir.

3. Faites jouer la concurrence

Si votre banque se montre hostile à une renégociation de votre prêt immobilier, n’hésitez pas à frapper à la porte de la concurrence, mandatez un courtier en crédit immobilier qui vous aidera à obtenir un rachat de votre prêt pour un taux plus intéressant. Il n’est pas toujours indispensable de changer d’établissement bancaire, mais sachez que les rachats de crédit sont relativement fréquents et que l’assistance et les conseils d’un courtier vous permettront d’entamer ces démarches dans les meilleures conditions.

Négociation banque
Un courtier en immobilier se chargera de négocier un taux de crédit plus bas pour vous. © sylv1rob1

4. Négociez les frais et pénalités

La renégociation d’un prêt immobilier entraîne systématiquement l’application de frais et de pénalités et il ne s’agirait pas que ces frais viennent annuler l’intérêt financier de l’opération de renégociation. C’est pourquoi, outre la renégociation de votre taux d’intérêt, vous devez également entamer la négociation du montant des frais et pénalités. Faites vos calculs, assurez-vous que vous ne perdrez pas plus que vous n’allez gagner, et mettez ces arguments en avant pour trouver un accord avec votre banque.

5. Optimisez le gain en optant pour une délégation d’assurance

La renégociation d’un prêt nécessite d’effectuer un certain nombre de démarches et mobilise pas mal d’énergie. Profitez de cette étape de votre crédit immobilier pour demander une délégation d’assurance : les assurances emprunteurs proposées par les établissements bancaires sont standardisées et vous n’avez pas le choix de l’assurance en question, ce qui peut vous coûter plus cher que vous ne devriez débourser. Profitez-en donc pour faire appel à un courtier en assurance qui va se charger de vous trouver une assurance emprunteur au meilleur prix et qui vous apportera les mêmes garanties et la même couverture.

Conseil SeLoger

Faites en sorte de continuer à payer les mêmes mensualités après la renégociation de votre taux de crédit immobilier : cela vous permettra d’amortir votre crédit plus rapidement.