PTZ dans l'ancien : habitez-vous dans une ville éligible ?

PTZ dans l'ancien : habitez-vous dans une ville éligible ?

Le prêt à taux zéro (PTZ) est de nouveau accessible aux propriétaires détenant des biens anciens. Son obtention est conditionnée à son lieu d'habitation et à la nécessité de réaliser des travaux de rénovation.

Les primo-accédants peuvent retrouver le sourire. Un décret publié au Journal officiel (J.O) le 31 décembre 2014 officialise le retour du prêt à taux zéro dans l’ancien, sous certaines conditions d’éligibilité. Depuis 2012, le PTZ avait été recentré sur les logements neufs. Mais cette « fleur » pose une contrepartie : l’emprunteur s’engage, au moment de signer son PTZ, à réaliser des travaux de rénovation dans un délai de trois ans. Dernier point, la vocation « écolo » du PTZ disparaît, la performance énergétique n’étant plus un critère absolu pour son obtention.

6 000 communes éligibles au prêt à taux zéro

Pour bénéficier du PTZ, tout dépend du lieu de son habitation. En effet, seules certaines zones sont concernées, celles où est constaté un niveau de vacance de logements mentionné au premier alinéa de l’article L. 31-10-2, apprécié au sens de l’Institut national de la statistique et des études économiques, supérieur ou égal à 8 %, ainsi qu’un nombre minimal d’équipements mentionné au même alinéa correspondant à un nombre d’équipements et de services intermédiaires et de proximité de types différents supérieur ou égal à 8 (base Insee).

Chiffre clés

5 % de la population française peut prétendre au PTZ dans l'ancien.

Ci-dessous, découvrez la liste des communes :