Comment Bruno a transformé ses combles en une suite parentale de 50 m² !

Comment Bruno a transformé ses combles en une suite parentale de 50 m² !

La famille s'agrandissant, Bruno, qui travaille chez SeLoger, a eu besoin de plus d'espace et même s'il est très fort, il n'a pas pu pousser les murs. Du coup, il a aménagé les combles de sa maison et comme Véronique Sanson, il n'a eu « besoin de personne ».   

Aménager 50 m² sous les toits d'une maison en meulière

Si Thomas Pesquet a tourné autour de la Terre pendant 200 jours, Bruno, notre collègue chez SeLoger, lui, est carrément parti à la conquête de l'espace... Enfin, plus précisément de 50 m² (dont 25 en loi Carrez) et c'est sous les toits de sa maison, à Soisy-Sous-Montmorency (95), qu'il est allé les dénicher. Même si ses travaux lui ont pris du temps (entre avril 2016 et octobre 2017, Bruno a consacré tout son temps libre à l'aménagement de ses combles), en termes de budget, il aura réalisé de substantielles économies. Pourquoi ?

  • Primo, parce qu'à Soisy-Sous-Montmorency, avec des prix avoisinant les 3 200 €/m², il aurait dû payer plus de 70 000 € si Bruno avait décidé d'acheter une maison plus grande.
  • Deuxio, parce que Bruno, c'est un peu comme qui dirait le fils spirituel de MacGyver, genre tu lui donnes un vieux slip, un cintre, et du chewing gum, le gars, il te fabrique un deltaplane ou plutôt une suite parentale sous les toits.

1. « Toi, toi, mon toit ! »

C’est un menuisier qui s’est chargé de modifier la charpente. Passer par un pro a, en effet, permis à Bruno de bénéficier d’une garantie décennale mais aussi de s’assurer que son toit ne lui tombe pas sur la tête. Et pour cause, des calculs précis doivent être effectués pour veiller à ce que les rapports de charge soient conservés et mieux vaut éviter de se tromper… Des cloisons, un plancher ainsi que des fenêtres de toit ont ainsi été créés.

Combles avant travaux

Bon à savoir

Bruno a fait l'impasse sur un artisan pour transformer les combles (pour refaire son escalier et sa toiture, il a tout de même préféré faire appel à des pros) de sa maison en meulière en suite parentale, ce qui lui a permis de réaliser une économie de 20 000 €.

2. Des combles qu’il a fallu isoler

Entre le chanvre et la laine de verre, ce sont 20 cm d’épaisseur d’isolation (le tout soigneusement fixé grâce à des suspentes métalliques) que Bruno a réalisés. De quoi limiter considérablement les déperditions thermiques dans ses combles aménagés.

materiaux travaux combles

3. Une remise à niveau s’imposait

De l’avis même de Bruno, remettre le plancher à niveau aura été la « partie la plus pénible » de son chantier. Sur une longueur de 8 mètres, ce sont ainsi 7 cm de dénivelé qu'il a dû compenser ! Et cela, sans l’aide de personne…

combles plancher maison

Bon à savoir

Comme l'a rappelé la Cour de cassation dans un arrêt du 26 octobre 2017, tout « bricoleur qui aménage lui-même les combles de sa maison réalise un ouvrage qui le rend responsable des défauts durant dix ans en cas de revente ». En l'espèce, l'affaissement consécutif à l'aménagement des combles de son pavillon avait contraint le propriétaire - qui avait réalisé les travaux lui-même sans souscrire d'assurance spéciale - à indemniser les acheteurs. Il avait alors dû leur verser 100 000 € à titre de dédommagement.

4. Optimiser les sous-pentes

Lorsqu’il a aménagé les combles de sa maison, Bruno a su tirer parti des rampants. Opter pour des portes ajourées lui a ainsi permis de laisser passer un maximum de lumière et de faire en sorte que l’espace sous-pente paraisse plus grand qu’il ne l’est en réalité.

amenagement combles maison

5. Des rangements sur-mesure

Maximiser l’espace sous-pente de ses combles implique bien souvent d’aménager des rangements qui soient sur-mesure. Bruno a donc veillé à ce que ses rangements, situés sous les toits de sa maison,  s’adaptent parfaitement à l'inclinaison. Mission réussie !

amenagement placard combles

Bon à savoir

Pour tirer le meilleur profit de l'espace disponible, veillez à ce que vos espaces de rangement soient adaptés non seulement à votre style d'intérieur mais aussi à l'aménagement des pièces (hautes ou basses de plafond, mansardées, murs irréguliers, etc.) de votre logement.

6. Et une pièce en plus, une !

Aménager ses combles aura permis à Bruno de générer de précieux m² et de pouvoir profiter d’une charmante pièce à vivre supplémentaire. En exploitant rationnellement le volume mis à sa disposition et en composant avec la pente de toit, il est parvenu à créer un petit salon cosy au cachet indéniable.

combles apres travaux

7. Une chambre douillette sous les toits

En investissant ses combles, Bruno a pu aménager une ravissante chambre parentale en soupente. Et pour booster la luminosité naturelle de cette pièce fraîchement créée, il a fait procéder à la pose d’une fenêtre de toit.

combles maison apres travaux

Bon à savoir

Procéder à la pose d’une fenêtre de toit implique d’effectuer une déclaration préalable auprès de la mairie de votre commune. Si la pose de la fenêtre de toit s’accompagne de la création d’une pièce supplémentaire d’une superficie de plus de 20 m², c’est alors un permis de construire qui devra être demandé. Enfin, pensez à consulter le plan local d’urbanisme (PLU) au cas où celui-ci imposerait ou interdirait certaines couleurs ou certains matériaux pour vos fenêtres de toit.