Fissures : peut-on les réparer… et comment les éviter ?

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Selon leur taille et leur évolution, les fissures affectant votre maison peuvent être plus ou moins graves. Ne les prenez donc pas à la légère, et découvrez ici nos conseils pour vous prémunir des risques de fissures et bien réagir le cas échéant.

Image
Les fissures dont l’épaisseur est supérieure à 2 millimètres peuvent être dangereuses. © gemadrun – Getty Images
Les fissures dont l’épaisseur est supérieure à 2 millimètres peuvent être dangereuses. ©Getty
Sommaire

Quelles sont les causes d’une fissure ?

Une fissure est une fente qui apparaît sur une surface intérieure ou extérieure de votre maison (plafond, mur, carrelage). L’apparition d’une fissure peut être due à un défaut de construction (malfaçons, matériaux de mauvaise qualité…) ou une catastrophe naturelle (séisme, sécheresse, inondations, etc.). Si elles peuvent être bénignes, les fissures ne doivent jamais être prises à la légère. Les risques encourus peuvent être très différents selon la taille, l’épaisseur et l’emplacement des fissures.

Nous pouvons distinguer plusieurs types de fissures. Les microfissures, qui ne dépassent pas 0,2 millimètre de largeur, sont bien souvent inoffensives. Il est toutefois nécessaire de surveiller régulièrement leur évolution. Les microfissures ne doivent pas être confondues avec les fissures légères, qui rassemblent les fissures faisant entre 0,2 et 2 millimètres de largeur. Si elles ne sont pas dangereuses, elles doivent être traitées afin d'éviter qu’elles ne s’élargissent et fragilisent votre logement. Enfin, les fissures profondes, aussi appelées « fissures lézardes », sont celles supérieures à 2 millimètres. Souvent dues à un problème de sol ou à un défaut au niveau des fondations, ces fissures sont dangereuses et doivent être réparées au plus vite.

Selon l’origine des fissures, vous pouvez bénéficier d’aides de l’État ou de la couverture de votre assurance habitation pour financer les réparations.

Comment réparer une fissure ?

Comme nous venons de le voir, une fissure peut être plus ou moins dangereuse. Les microfissures peuvent être traitées facilement, avec du plâtre, du mastic et un produit imperméabilisant. Pour que cela soit suffisant, elles doivent être rapidement prises en charge. Au moindre doute sur une ou plusieurs fissures, nous vous recommandons donc de vous tourner vers un expert pour connaître l’ampleur du problème et trouver une solution adaptée. En effet, reboucher l’enduit de façade d’une fissure ayant atteint les matériaux de construction ne changera rien au problème. Un expert en fissures, comme un bureau d’études géotechniques ou un bureau d’études structure, est le plus à même d’identifier l’origine du problème et son étendue. Pour réaliser un diagnostic précis et proposer des travaux adaptés, il prend notamment en compte la nature du terrain et les matériaux utilisés pour construire votre maison. Si les fissures profondes sont dues à des mouvements de maçonnerie, des travaux devront être réalisés au niveau de la structure de votre maison. Si elles résultent d’un affaissement du terrain, les travaux porteront en priorité sur la stabilisation de votre maison, avec une technique de reprise en sous-œuvre. Les travaux d’embellissement seront effectués dans un second temps.

Comment prévenir les risques de fissures ?

Pour éviter de vous retrouver dans une situation nécessitant des travaux urgents, sachez qu’il est possible de prévenir le risque de fissures. Le premier réflexe à avoir est d’identifier si votre maison est installée sur un sol instable. Il peut notamment s’agir d’un sol argileux, d’un terrain en pente, d’une ancienne carrière ou encore d’un terrain inondable. Si votre maison est construite dans une zone à risques (séismes, miniers…) ou dans un secteur d'information sur les sols (ou SIS, qui sont des terrains où l'État a connaissance d'une pollution des sols justifiant, en cas de changement d’usage, la réalisation d’études de sols), le vendeur ou le promoteur (s’il s’agit d’une maison neuve) vous a obligatoirement transmis un diagnostic obligatoire ERP (Etat des Risques et Pollutions). Depuis janvier 2023, l’ERP doit également être mentionné dans l’annonce immobilière. Dans le cas d’une maison neuve, sa construction doit être réalisée avec des matériaux et des techniques adaptées à la typologie du terrain pour prévenir les fissures. C’est l’étude de sol G2, réalisée au préalable, qui permettra au constructeur de prendre les décisions adaptées (fondations, chaînages…). Si vous avez une maison ancienne construite sur un terrain argileux, faites particulièrement attention aux fuites d’eau souterraine, entretenez correctement vos canalisations et veillez au bon fonctionnement des systèmes de drainage, pour éviter les mouvements de sol pouvant conduire à des fissures. Surveillez les végétaux proches de votre maison, plus particulièrement les arbres au système racinaire traçant, qui peuvent réduire la teneur en eau du sol et engendrer des fissures.

Les variations du taux d’humidité du sol d’un terrain argileux augmentent le retrait-gonflement des argiles, et donc le risque de fissures.

Cet article vous a été utile ?
36
5

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Vous pouvez mettre en place plusieurs installations et travaux pour économiser l'eau chez vous. © onurdongel - Getty images
Travaux
De nombreux foyers souhaitent agir pour la transition écologique, et pour ce faire, il est recommandé de commencer par les économies d’eau. Cet aspect incontournable représente un enjeu majeur, c’est...