Le prix de l’immobilier à Paris n’en finit pas de monter et il n'est pas près de redescendre !

Sur l’année, la hausse du prix de l'immobilier atteint 7 % et c'est 100 % des arrondissements qui affichent des prix en hausse. Résultat, le m² coûte plus de 10 000 € dans la moitié de la capitale.

Plus de 9 % sur les prix immobiliers dans 30 % des arrondissements

Si 100 % des arrondissements parisiens enregistrent une hausse annuelle du prix de leur immobilier, force est toutefois de constater que certains d’entre eux sortent du lot. C’est le cas, notamment, du IVe arrondissement car sur l’année, les prix des appartements y progressent de plus de 12 %. De la rue des Archives à la rue Vieille-du-Temple, en passant par la rue des Hospitalières-Saint-Gervais et la rue de Lutèce, faire l’acquisition d’un appartement ancien vous reviendra 12,8 % plus cher qu’à la même époque, en 2017. Les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent que 30 % des arrondissement parisiens affichent une progression du prix de leur immobilier qui atteint, voire qui dépasse les 9 %.

  • Les arrondissements parisiens qui montent, qui montent...

Outre le IVe, ce sont ainsi les Ve (rue Buffon, rue Jussieu, boulevard de Port-Royal / + 10 %), VIIe (boulevard Saint-Germain, avenue de Saxe, rue Saint-Guillaume / + 9 %), IXe (rue Cadet, rue de La Rochefoucauld, boulevard des Capucines / + 9,8 %), XIe (rue de la  Fontaine-au-Roi, rue Amelot, avenue Ledru-Rollin / + 9 %), XVIe (avenue Albert de Mun, rue de Passy, rue des Vignes / + 9,5 %) et XVIIIe (place Charles-Dullin, rue des Abbesses, rue des Saules / + 9,2 %) qui totalisent un minimum de 9 % de hausse annuelle du prix de leur immobilier ancien.

Prix immobilier arrondissement paris septembre

Bon à savoir

  • Pour un appartement parisien, comptez 9 857 €/m².

À Paris : 50 % des arrondissements à plus de 10 000 € du m²

Devenir propriétaire d’un appartement à Paris coûte cher… Très cher, même ! En effet, la moitié des 20 arrondissement qui composent la Ville Lumière affiche plus de 10 000 € du m² ! Il s’agit des IIe (10 267 € du m²), IIIe (10 979 €), IVe (12 946 €), Ve (11 654 €), VIe (13 154 €), VIIe (13 402 €), VIIIe (10 982 €), IXe (10 137 €), XVIe (11 366 €) et XVIIe (10 010 €) arrondissements. Il est d’ailleurs intéressant de constater que c’est dans celui dont les prix augmentent le plus sur les douze derniers mois - soit dans le IVe - que le m² coûte le plus cher. Quant aux XIXe (place Armand-Carrel, boulevard Sérurier, rue du Plateau / 7 339 €) et XXe (avenue Gambetta, rue Achille, rue de Charonne / 7 571 €), le prix de l’immobilier, malgré une hausse de plus en plus pressante, n'y dépasse pas la barre de 7 600 € au m².

Indicateur immobilier paris septembre

La marge de négociation se limite à 2,8 % du prix de vente affiché

La forte tension qui caractérise le marché immobilier parisien impacte non seulement les prix - élevés - qui y sont pratiqués mais aussi les marges de négociation qui y ont été relevées. Dans la capitale, la réduction pouvant être obtenue lors de l’acquisition d’un appartement avoisine 2,8 % du prix indiqué dans l’annonce. À titre de comparaison, sur l’ensemble du territoire, la négociation la plus fréquemment relevée pour un appartement atteint 3,3 %. En clair, la convoitise que suscitent les biens parisiens encourage d’une part, les propriétaires à ne pas revoir leurs exigences à la baisse et d’autre part, les acheteurs à acheter, le plus souvent, au prix demandé.

Le top 5 des arrondissements parisiens les moins chers

Arrondissement Prix au m²
XIXe 7 339 €
XXe 7 571 €
XIIIe 8 482 €
XVIIIe 8 719 €
XIIe 8 943 €