À Lyon, les prix immobiliers n'en finissent pas d'augmenter !

Dans la capitale des Gaules, les prix des appartements dans l’ancien dépassent les 4 000 € du m²... et ils continuent de grimper ! Sur les douze derniers mois, les prix immobiliers à Lyon augmentent ainsi de plus de 9 %. Éléments d’explication.

Sur l’année, les prix immobiliers lyonnais flambent : + 9,2 %

Comme c’est le cas dans la plupart des grandes villes françaises, les prix immobiliers à Lyon augmentent toujours plus rapidement. Michel Mouillart, professeur d’économie et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger remarque d’ailleurs que « les tensions sur les prix se renforcent encore à Lyon ». De plus, il est incessant de constater qu’avec Bordeaux et Nice, Lyon constitue l’une des trois métropoles - à l’exclusion de Paris, définitivement « hors catégories » - dont les prix avoisinent les 4 000 € du m². Intramuros, c’est le Ier arrondissement qui enregistre la plus forte hausse des prix de son immobilier ancien. Dans les quartiers, Presqu’Île, Croix-Paquet et Saint-Vincent, le m² coûte 22,4 % plus cher qu’en mai 2017 ! Avec des progressions qui s’échelonnent entre 9,1 % et 15,1 %, les IIe, Ve, VIIe et VIIIe lyonnais sont également touchés par cette fièvre haussière. Seul le IVe arrondissement lyonnais connaît une hausse modérée des prix de son parc immobilier ancien. Du quartier du Gros Caillou au plateau de la Croix-Rousse, en passant par le quartier de Serin-Gillet, la hausse annuelle des prix immobiliers se limite à 0,3 %.

Prix immobilier lyon LPI SeLoger Mai 2018

Bon à savoir

  • À Lyon, pour un appartement dans l’ancien, les prix se montent à 4 551 €.

Plus de 5 700 € du m² dans le VIe lyonnais

C’est du côté des Brotteaux de Cité Internationale, de Bellecombe et de Masséna que devenir propriétaire de son appartement - dans l’ancien - coûte le plus cher. Dans ces secteurs, les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent que du boulevard des Belges au cours Lafayette, en passant par la place Edgar-Quinet, les prix avoisinent les 5 702 € du m². Sur la deuxième marche du podium des arrondissements de Lyon où la vie - immobilière - est plus chère, on retrouve le (très chic !) IIe lyonnais. De la place Bellecour au cours Charlemagne, en passant par la rue Édouard-Herriot et la place des Jacobins, le m² dans l’ancien se monnaye aux alentours de 5 550 €. Pour acheter à moindre prix, privilégiez les VIIIe (le Bachut, Monplaisir / 3 570 €) et IXe (Vaise, Gorge-de-Loup, la Duchère / 3 260 €) lyonnais.

Indicateurs immobilier Lyon Mai 2018

À Lyon, la marge de négociation tourne autour de 2,7 %

En raison de la forte demande dont ils font l’objet, les prix des appartements lyonnais sont globalement moins négociés qu’ailleurs. À titre de comparaison, pour un appartement lyonnais, la ristourne que pourra obtenir l’acheteur avoisinera les 2,7 % du prix de vente indiqué dans l’annonce, alors qu’en France, la marge de négociation moyenne se monte à 3 % du prix de vente affiché.

Negociation prix immobilier Lyon Mai 2018

TOP 5 des quartiers les plus chers de Lyon

Quartier lyonnais Prix au m²
6e arrondissement 5 702 €
2e arrondissement 5 550 €
1er arrondissement  5 163 €
4e arrondissement 4 588 €
3e arrondissement 4 377 €