À Valence, le prix de l'immobilier est en perte de vitesse...

17 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Ici commence le Sud. Entre Provence et Vercors, la préfecture de la Drôme allie charme historique et nature généreuse. Après l’effervescence immobilière et une croissance à deux chiffres du prix de sa pierre, Valence ralentit nettement la cadence mais reste très courtisée par de nombreux actifs lyonnais ou parisiens, en quête d’un cadre de vie idéal à prix soft.

Image
La ville de Valence
En termes de prix immobiliers, la pression retombe à Valence. ©BearFotos

Sommaire

Les prix des logements reculent (- 1,2 % sur 1 an) à Valence

Après deux années marquées par la crise sanitaire, les confinements et la démocratisation du télétravail, le paysage immobilier hexagonal a été profondément remodelé, avec l’afflux des candidats à l’achat vers les villes de province possédant les avantages des métropoles, sans les inconvénients ! À la clé, plus de calme, d’espace, d’extérieur et, surtout, une valeur pierre autrement plus abordable... 

Située à une centaine de kilomètres de Lyon et à tout juste une heure de train, Valence s’inscrit pleinement dans cette mouvance. Preuve en est que sa cote immobilière n’a cessé de grimper tout au long de l’année 2021 pour culminer à 18,3 % de hausse en juin dernier. Une crue exceptionnelle due à la montée en flèche de la demande, avec pour conséquence le tarissement des biens disponibles à la vente puis, par ricochet, une répercussion sur les prix de son marché immobilier. 

Mais voilà que le prix de la pierre valentinoise recule ! Il accuse 1,2 % de baisse alors qu'il progressait de 3 % en mars (et de 5,9 % en février). La pression immobilière semble donc être retombée à Valence. Michel Mouillart, porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger, note d'ailleurs que: « dans le contexte d’une dégradation notable de la demande, une augmentation des prix de plus de 10 % ne se constate que dans 27 % des grandes villes, contre 30 % jusqu’en février dernier.. ».

Le prix du m² à Valence (2 153 € dans l'ancien) recule de 1,2 % sur 1 an.

Le prix de la pierre valentinoise 2,5 fois moins élevé qu’à Lyon 

Selon les données du baromètre LPI-SeLoger, le prix au m² à Valence se stabilise à 2 153 € au terme de 1,2 % de baisse annuelle. Le compte est (très) bon face aux tarifs pratiqués dans la capitale des Gaules et dans sa métropole. De fait, le prix au mètre carré à Lyon progresse de 0,5 % sur 1 an pour atteindre 5 589 €. Un écart substantiel qui ouvre la voie à nombre de futurs acquéreurs en quête de plus d’espace, d’extérieur et d’un environnement privilégié, entre Provence et massif du Vercors. 

Incursion dans les quartiers valentinois et à leurs prix affichés. Le plus prisé est et reste le centre-ville et sa fameuse avenue Maurice-Faure, qui s’affiche à 2 338 €/m2. Viennent ensuite Valensolles (2 292 €/m2), Calvaire-Hugo et Châteauvert (2 237 €/m2) et les quartiers Grand Charran-Faventines et Polygone-Chamberlière, où les biens s’échangent en moyenne à un peu plus de 2 000/m2. Enfin, les secteurs de Briffaut, Rousset-Laprat et Fontlozier, au Sud de la ville - à dominante pavillonnaire - séduisent les acquéreurs en quête d’une maison un peu à l’écart du centre, avec des prix s’échelonnant entre 2 398 et 2 678 €/m2.

Où acheter une maison (et à quel prix *) autour de Valence ?

Ville Prix/ m²
Mours-Saint-Eusèbe  2 536 €
Étoile-sur-Rhône 2 497 €
Montmeyran 2 341 €
Romans-sur-Isère  2 149 €
Tain-l'Hermitage  1 944 €

(*) affiché

Sources : Baromètre LPI-SeLoger (prix signés) / SeLoger (prix affichés).

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !