Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Crédit immobilier : les taux baissent pour le 5e mois consécutif !

En novembre, les taux d’emprunt ont encore baissé, atteignant 1,20 % en moyenne, contre 1,21 % le mois précédent. C’est le 5e mois consécutif que les établissements prêteurs améliorent les conditions des crédits immobiliers pour soutenir la demande.

En cours de chargement...

Sommaire

Les taux de crédit immobilier atteignent 1,20 % en moyenne

Au mois de novembre, les taux de crédit immobilier ont encore baissé, atteignant 1,20 % en moyenne, contre 1,21 % en octobre 2020, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Ils atteignent respectivement 1,28 % pour l’accession dans le neuf et 1,21 % pour l’accession dans l’ancien. Dans le détail, les taux d’emprunt s’établissent à 0,99 % sur 15 ans, 1,12 % sur 20 ans et 1,38 % sur 25 ans. Précisons que c’est le cinquième mois consécutif que le taux moyen des nouveaux crédits recule. En effet, en dépit du renforcement de la crise économique et sociale et de la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les établissements prêteurs continuent à améliorer les conditions des crédits octroyés, pour soutenir la demande de crédits sur des marchés fragilisés par deux périodes de confinement.

Les taux d'emprunt moyens en novembre

Durée d'emprunt Taux moyen
15 ans 0,99 %
20 ans 1,12 %
25 ans 1,38 %

Les durées d’emprunt diminuent légèrement en novembre

La durée moyenne des prêts immobiliers s’est établie à 233 mois en novembre, contre 235 mois en octobre 2020, soit sur un niveau élevé jamais constaté. En novembre, la durée d’emprunt moyenne a atteint 252 mois pour l’accession dans le neuf et 247 mois pour l’accession dans l’ancien. La durée moyenne est particulièrement élevée depuis le début de crise sanitaire et s’est encore allongée depuis le début de l’été, de l’ordre de 5 mois. L’allongement des durées d’emprunt a permis d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements et de contenir le taux d’effort sous le seuil de 33 %, comme le recommande le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF). En novembre, 50,5 % des prêts à l’accession ont été accordés avec sur une durée comprise entre plus de 20 ans et 25 ans. Du côté des prêts immobiliers les plus courts (15 ans et moins), ils ne représentaient plus que 16,8 % de la production, soit moitié moins que dans la première moitié des années 2010.

Le coût des opérations réalisées augmentent 2 fois plus vite

Le coût relatif des opérations réalisées par les emprunteurs représentait 4,6 années de revenus en novembre 2020, soit un niveau particulièrement élevé. Le coût des opérations réalisées progresse deux fois plus vite qu’en 2019 : + 4,7 % sur les 11 premiers mois de 2020, après « seulement » + 2,2 % en 2019. Cela s’explique principalement par le déplacement de la production de crédits vers les clientèles plus aisées. Parallèlement, le niveau de l’apport personnel s’élève aussi très rapidement depuis la fin de l’année dernière (+ 11 %, après - 5,2 % en 2019). Jusqu’à maintenant, les taux d’apport personnel des emprunteurs étaient descendus à des niveaux très bas car les banques souhaitaient répondre à la demande des ménages jeunes et modestes, faiblement dotés en apport personnel, qui n’auraient pu sans cela réaliser leurs projets immobiliers, même dans un contexte de taux bas.

Chiffres Clés

Les revenus des emprunteurs augmentent plus vite que par le passé : + 2,6 % sur les 11 premiers mois de 2020 contre + 0,4 % en 2019.