Rechercher un article

DPE : quelles sont les villes françaises les plus énergétiquement performantes ?

DPE : quelles sont les villes françaises les plus énergétiquement performantes ?

En matière de performance énergétique, les logements hexagonaux présentent-ils de réelles disparités selon leur localisation ? Dans quelles villes les habitations sont-elles les plus (et les moins) énergivores ? SeLoger a mené l’enquête.

DPE : quelles sont les villes françaises les plus énergétiquement performantes ?

Quelle est l'utilité du DPE ?

Alors que le gouvernement part en guerre contre les « passoires thermiques » et qu'une loi incitant les Français à rénover énergétiquement leurs logements - la fameuse loi Énergie-Climat - entrera bientôt en vigueur, le Diagnostic de Performance énergétique (DPE) est au centre de toutes les attentions. Rappelons que ce document - obligatoire si vous désirez vendre ou faire de la location - vise à estimer la consommation en énergie de votre logement et ainsi à renseigner vos futurs acquéreurs/locataires sur le montant des factures (électricité, gaz) dont ils devront s'acquitter. « Mais ce que l'on sait moins, c'est que le DPE contient également des recommandations qui, si elles sont suivies, contribueront à améliorer l'efficacité énergétique/thermique de votre bien » précise Bertrand Gstalder, Président du Groupe SeLoger.

Le DPE : méconnu, décrié mais incontontournable

Parmi les reproches adressés au DPE, ce sont son manque de fiabilité et de cohérence qui reviennent le plus souvent. Face au désamour des Français pour ce diagnostic, le gouvernement a réagi. « La performance énergétique, c’est l'un des premiers critères pris en compte pour l’achat ou la location d’un bien immobilier » explique le député du Gard Anthony Cellier. « C’est pour cela que le DPE est primordial ! Dans la loi ÉLAN, j’avais porté un amendement pour que le DPE, aujourd’hui obligatoire, devienne opposable. Il le sera dès 2021 ! Un grand travail de fiabilisation et d’harmonisation des DPE a également été engagé par le gouvernement et sera finalisé très prochainement ».

Les logements les moins énergivores se trouvent à Toulon

Il ressort de l’analyse des classements énergétiques des logements proposés sur SeLoger que c’est à Toulon que les habitations sont les moins énergivores. En effet, dans la préfecture du Var, la data qu’a récoltée SeLoger fait état d’une consommation annuelle se limitant à 145 kWh/m² et permettant aux logements toulonnais d’être classés C. Pour information, la moyenne nationale du DPE est de 250 kWh/m², ce qui correspond à un classement énergétique de catégorie E. Classées D, Montpellier et Toulouse se hissent, quant à elles, sur les 2e et 3e marches du podium avec des scores respectifs de 161 et 166 kWh consommés par an et par mètre carré d’habitation.

Les 5 villes aux meilleures performances énergétiques 

Ville Consommation (en kWh/m²)
Toulon 145
Montpellier 161
Toulouse 166
Bordeaux 171
Marseille 171
Bon à savoir

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui fournit au futur acheteur/locataire d'un logement une estimation de sa consommation énergétique ainsi que de son taux d'émission de gaz à effet de serre.

À Paris, les habitations consomment plus qu’ailleurs

Au vu des chiffres qu’a recueillis SeLoger, il semble que ce soit dans la capitale que l’isolation et la consommation énergétique des logements laissent le plus à désirer. En effet, avec une consommation annuelle de 242 kWh/m², Paris décroche la médaille d’or au classement (pourtant peu enviable !) des villes dont les parcs immobiliers sont les plus énergivores, ceux-ci écopant au passage d’une étiquette énergie E (de 231 à 330 kWh/m²/an).

Lille et Reims échappent de peu à la relégation

L’étude réalisée par SeLoger, à partir des étiquettes énergie renseignées sur les annonces immobilières, révèle qu’avec une consommation moyenne de 226 kWh par an, Lille et Reims font mieux que la moyenne nationale, laquelle se situe – rappelons-le – à 250 kWh/m². Mais ce score ne leur permet que d’éviter (à 5 points près !) de devoir troquer leur classement DPE D contre une étiquette énergie E !

Les 5 villes dont les performances thermiques laissent le plus à désirer

Ville Consommation (en kWh/m²)
Paris 242
Reims 226
Lille 226
Rouen 223
Amiens 223
Bon à savoir
  • Si son DPE indique qu'il est peu gourmand en énergie, un logement pourra se vendre de 15 à 25 % plus cher qu'une autre habitation moins performante, énergétiquement parlant. C'est ce qu'on appelle la « valeur verte » d'un bien.
  • A l'inverse, un logement classé F ou G est une véritable passoire thermique. 

DPE : le Sud de la France plus performant que le Nord ?

Alors que Toulon, Montpellier et Toulouse squattent les 3 plus hautes marches du podium, les lanternes rouges de notre classement ne sont autres que Paris (242 kWh/m²), Reims (226 kWh/m²), Lille (226 kWh/m²), Rouen (223 kWh/m²) et Amiens (223 kWh/m²), soit des villes situées dans la moitié nord (voire carrément dans le Nooord !) du pays. De là à dire que si les logements méridionaux consomment moins d’énergie que leurs homologues parisiens, lillois ou encore amiénois, c'est parce qu'il y fait beau, il n’y a qu’un pas que certains n’hésiteraient pas à franchir. Pour autant, il est important de rappeler que le score attribué par le DPE tient compte de plusieurs facteurs : localisation géographique et rigueur climatique mais aussi date de construction du logement, superficie, isolation, exposition, nombre d’occupants, énergie utilisée pour le chauffage... « À Paris, les petites surfaces (studios, T2) sont largement représentées. Or, le fait que ces logements soient bien souvent chauffés à l’électricité impacte inévitablement leur consommation énergétique et fait grimper la facture de leurs occupants » fait remarquer Bertrand Gstalder. Bref, la rudesse du climat ne saurait expliquer, à elle seule, les disparités qu’a relevées l’étude de SeLoger.

Quelles aides financières pour « éco-rénover » ?

Rénover énergétiquement votre logement est intéressant à plus d'un titre. «Vous pourrez non seulement faire baisser votre facture d'énergie (électricité, gaz) mais aussi gagner en confort de vie » explique Bertrand Gstalder. Les travaux que vous réaliserez seront également profitables à la planète car vous limiterez l'empreinte de votre habitation. La rénovation énergétique de votre appartement ou de votre maison contribuera aussi à booster sa valeur sur le marché immobilier. Enfin, plus votre bien sera énergétiquement performant, moins vous serez dépendant(e) d'éventuelles hausses du prix de l'énergie. Seulement voilà, une éco-rénovation a un coût… No stress, vous avez la possibilité de bénéficier d'aides financières : 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter gratuitement un conseiller FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique) au 0 808 800 700. « De nombreuses aides, ouvertes au plus grand nombre, existent » explique le député du Gard Anthony Cellier. « Mais c’est parfois un véritable casse tête pour s’y retrouver. Avec le gouvernement, et notamment avec Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, nous travaillons actuellement à simplifier ces aides. Cette simplification pourrait, par exemple, revêtir la forme d'un guichet unique ? ».

Bon à savoir

En application de la loi ELAN, le DPE sera « opposable », c'est-à-dire contestable, à partir du 1er janvier 2021. Que vous soyez propriétaire ou locataire d'un bien, vous pourrez alors obtenir réparation en cas de manquement du diagnostiqueur (erreur, faute) à ses obligations.

Plus de conseils :