Maison Gainsbourg : l’hôtel particulier qui valait des millions

Cynthia Dubray
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Depuis le 20 septembre dernier, tout Paris est en ébullition : et pour cause ! La Maison Gainsbourg, située au 5 bis rue de Verneuil dans le 7e arrondissement de Paris, a enfin ouvert ses portes. La demeure familiale, et tous les trésors qu’elle renferme, est restée intacte depuis la disparition de Serge Gainsbourg en 1991. Bien plus qu’un musée, un sanctuaire immuable qui réunit (déjà) les foules. SeLoger s’est demandé quel serait le prix de cet hôtel particulier sur le marché. Spoiler alert : très cher. On vous dit tout !

Image
Paris / 7e arr.
Les caractéristiques de la Maison Gainsbourg la situent dans la fourchette haute du 7ème arrondissement de Paris. ©Getty
Sommaire

Maison Gainsbourg, un projet familial

C’est Charlotte, sa fille, qui avait à cœur de partager cette vie. Leur vie. Une manière de « faire son deuil » explique-t-elle. Cette maison, elle y a vécu, tout comme sa demi-sœur Kate et son demi-frère Lulu. La visite dure 30 minutes. 30 minutes durant lesquelles on a l’impression d’entendre le british accent de Jane et de sentir les gitanes de Serge.

Les visiteurs, équipés de casques audio et par petits groupes, déambulent dans ce lieu culte avec Charlotte comme guide. Elle dévoile avec émotion des bribes de son histoire et des anecdotes personnelles, accompagnée en fond sonore d’archives et des sons collectés dans l’intimité du lieu. 

Ce projet, Charlotte l’a en tête depuis 2018. Grâce au label « Patrimoine d’intérêt général » attribué par la région en novembre 2021, la maison a pu obtenir des aides pour sa restauration et être adaptée aux visites.

Un lieu iconique

Serge Gainsbourg fait l’acquisition de cette maison en 1967, et s’y installe avec Jane Birkin en 1969. Un refuge de 130 m2 réparti sur deux étages. À l’intérieur, rien n'a bougé. Tout est resté figé dans le temps. Les reliques sont encore là : les gitanes, fumées à la chaîne, sont toujours dans le cendrier, ses Repettos blanches ou ses jeans délavés encore rangés. Tout est réel et pourtant, tout semble surréaliste. Près de 25 000 objets nous font voyager dans les années yéyé et dans l’intimité de la famille Gainsbourg. On aperçoit le portrait de Bardot, le disque d’or d’Isabelle Adjani pour Pull marine ou le manuscrit original de La Marseillaise de Rouget de l’Isle. Sans compter les photos et documents personnels. Une visite envoûtante, à l’image de l’artiste.

Cette résidence était aussi son lieu de travail. Elle lui inspira la chanson L’Hôtel Particulier présente sur l’album Histoire de Melody Nelson sorti en 1971. D’ailleurs, son piano à queue est toujours ouvert, prêt à accueillir de nouvelles mélodies… 

Un parcours qui se déroule dans une ambiance feutrée, dominée par des couleurs sombres et des murs noirs. Allez pousser les portes de cette demeure hors du temps pour une expérience exceptionnelle*.

Une maison inestimable… ou presque !

Au cœur du très chic quartier Saint-Germain, la façade graffée du 5 bis fait mouche. 

Mais avant de devenir l’antre de l’Homme à la tête de chou, la maison a eu plusieurs vies, dont celle des écuries d’un hôtel particulier. Et aujourd’hui, ça donnerait quoi en termes de prix une maison comme celle-ci sur le marché ? Les équipes data science de Meilleurs Agents se sont prêtées à l'exercice. Leur conclusion : il faudrait débourser la coquette somme de 2 321 700 € ! Un prix au m2 qui a fait +22,7 %** en 10 ans pour atteindre les 17 859 €. Ses caractéristiques (emplacement, surface, nombre de pièces, balcon/terrasse donnant sur la rue) la situent dans la fourchette haute du 7e arrondissement, dont le prix moyen au m2 atteint les 14 422 € au 1er septembre 2023.  

Évidemment, cette estimation ne prend pas en compte la portée symbolique et la valeur culturelle de ces murs. 30 ans de souvenirs habitent les lieux. Un patrimoine qui n’a pas de prix pour Charlotte Gainsbourg et ses proches, ainsi que pour les fans qui, après cette visite, ressortent secoués et émus avec le sentiment d’avoir côtoyé Monsieur Gainsbourg. 

 

 

*Le prix de la visite (musée + maison) est de 25 €. Tout est complet jusqu’en janvier. 

** Évolution des prix dans le quartier Saint-Thomas-d’Aquin sur 10 ans.

L’estimation du bien a été réalisée par nos services sur la base des Indices de Prix de l'Immobilier (IPI) et Prix SeLoger au 1er septembre 2023. Cette estimation ne préjuge pas de la valeur réelle du bien. La valorisation des caractéristiques des biens (surface de 130 m², nombre de pièces, nombre d’étages, présence d’un balcon/terrasse donnant sur la rue) se base par ailleurs sur trois sources de données : la base Demande des Valeurs Foncières du Fisc et la base BIEN des Notaires d’Île-de-France, pour leur exhaustivité et leurs historiques ; ainsi que les biens vendus remontés en temps réel par nos agences partenaires.

Cet article vous a été utile ?
25
16

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Cannes ne connaît pas la crise : ses prix immobiliers sont en augmentation et la ville abrite la 2e rue la plus chère de France, le Boulevard de la Croisette. © bwzenith - Getty images
Villes
Le Festival de Cannes se déroulera du mardi 14 mai au samedi 25 mai 2024. L’occasion de revenir sur le marché et les prix immobiliers de cette ville qui se pare chaque année d’une atmosphère pleine de...
Image
Les prix se stabilisent depuis le 1er mars 2024 à +0,1 % avec une baisse des prix de -3,2 % sur un an. © Kevin LEBRE - Getty images
Villes
Bien qu’ayant connu une baisse de prix immobiliers notoire mais maîtrisée depuis deux ans, Rennes semble afficher des signaux d’embellie. Avec des prix immobiliers qui stagnent désormais à +0,1 %, on...
Image
vue sur Rouen
Villes
Rouen est une ville dynamique de 110 171 habitants environ, dont 70 % opte pour la location de leur logement. Les jeunes de 20 à 24 ans représentent 14 % de cette même population. Pour réussir à faire...