Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Reconfinement : est-ce que je peux visiter un appartement ou une maison ?

Après avoir été interdites, les visites immobilières sont de nouveau autorisées depuis le 28 novembre. Vous devez toutefois visiter virtuellement les biens qui vous intéressent avant de les visiter physiquement. Un protocole sanitaire renforcé doit également être respecté. Enfin, vous pouvez toujours accueillir chez vous un agent immobilier pour qu'il prenne des photos de votre bien ou signer un mandat. 

Reconfinement : est-ce que je peux visiter un appartement ou une maison ?

Sommaire

C'est officiel : les visites ont repris !

La ministre du logement Emmanuelle Wargon l’avait clairement réaffirmé sur l'antenne de Radio-Immo : « Les visites de logements s'arrêtent. À ce stade, il n’y a pas de dérogation prévue pour les visites, même urgentes, elles restent interdites. » Une lueur d’espoir subsistait tout de même. En effet, les visites qui « ne seraint plus que virtuelles » pourraient reprendre - dans le strict respect du protocole sanitaire - s'il apparaissait, à l'issue du prochain point d'étape, que l'épidémie avait régressé. Et c'est le cas ! En effet, Emmanuel Macron avait déclaré, au cours de son allocution télévisée, que, le 28 novembre, les « commerces non essentiels pourraient rouvrir et les services à domicile reprendre ». Et dans sa conférence de presse du 26 novembre, le Premier ministre Jean Castex avait confirné que les « visites immobilières pourraient reprendre dès le 28 novembre (…) dans le respect de protocoles sanitaires renforcés ». Et c'est le cas ! Depuis le 28 novembre, il est possible de visiter un bien que l'on envisage d'acheter ou de louer pour en faire sa résidence principale.

Réouverture des agences immobilières

Le coup aura été dur pour les professionnels du secteur, les agences immobilières ayant été contraintes, une nouvelle fois, de baisser le rideau. Les agents immobiliers ont ainsi dû s'adapter et travailler à distance, sans rentrer en contact avec leurs clients ni leurs prospects… ou presque. En effet, si les particuliers devaient rester chez eux et ne pouvaient pas visiter les biens, les agents immobiliers pouvaient, quant à eux, se rendre chez les particuliers, si les circonstances l'exigeaient (sihnature de mandats, estimations…).

Mais la réouverture des commerces jugés non essentiels s'est accompagnée de la reprise des visites immobilières

Des conditions sanitaires plus strictes

Les visites seront certes de nouveau autorisées mais elles doivent se dérouler dans le respect de protocoles sanitaires draconiens. Les visites doivent ainsi être :

  • prises en amont, sur rendez-vous et leurs dates déterminées à l'avance,
  • limitées (une visite par bien par demi-journée, pas plus de 30 minutes et deux participants maximum (l'agent immobilier et le futur acheteur ou locataire),
  • qualifiées (le logement devra avoir été visio-visité en amont et une sélection des acheteurs/locataires potentiels sera réalisée afin de limiter le « tourisme immobilier »).

Un logement occupé ne pourra être visité que si son occupant donne son accord, et cela à chaque visite. Cet accord - obligatoirement écrit - pourra être envoyé par courrier électronique à l'agent immobilier. De même, le locataire potentiel ou le futur acheteur du bien ainsi que, le cas échéant, son occupant, devront avoir été informés des mesures prévues par le protocole. De plus, l'agent immobilier devra transmettre, une fois le rendez-vous pris, un « bon pour visite » à son client afin de lui permettre de justifier de son déplacement. D'autre part, en prévision de la visite, il sera demandé au professionnel d'inviter l'acheteur ou le locataire potentiel à télécharger l'application TousAntiCovid.

Visites physiques et virtuelles vont coexister

Le gouvernement ayant pour double objectif de protéger les Français tout en assurant la continuité de l'activité économique du pays et, par conséquent, la rotation de la chaîne immobilière, un agent immobilier est autorisé à se rendre chez un particulier pour prendre des photos en vue de mettre son logement sur le marché de l’achat ou de la location. Il peut également se déplacer pour filmer le bien et créer une visite en visio. Si peu de personnes sont encore prêtes à faire leur choix après une visite par écran interposé, « ces visites peuvent déjà permettre de préselectionner des biens », suggère la ministre du logement. Une étude Seloger montre toutefois que 3 futurs locataires sur 10 ont eu recours à la visio durant - et même après - le premier confinement mais aussi que près de 20 % des candidats à la location sont prêts à signer le bail d’un bien qu’ils n’auraient visité qu’à distance.

De la même manière, les agents immobiliers peuvent toujours signer un mandat chez un particulier si la signature ne peut se faire de façon dématérialisée.  

Les points-clés à retenir
  • Les visites sont réautorisées depuis le 28 novembre.
  • Un protocole sanitaire renforcé (visites individuelles, sur rendez-vous, visio-visite préalable…) a été mis en place.
  • Les agences immobilières ont rouvert.
Plus de conseils :