Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Les taux des crédits immobiliers ont de nouveau baissé !

Les taux des crédits immobiliers ont de nouveau baissé !

Pour soutenir la demande de crédits immobiliers suite au confinement, les établissements ont plutôt tendance à baisser leurs taux depuis le début de l’été. En août, le taux moyen des emprunts a atteint 1,24 %, contre 1,25 % en juillet.  

Les taux des crédits immobiliers ont de nouveau baissé !

Sommaire

Crédit immobilier : un taux moyen de 1,24 % en août

Après une nette remontée au début de la crise sanitaire, puis lors du déconfinement, les taux d’emprunt sont plutôt à la baisse depuis le début de l’été. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis le mois de juin, tandis qu’en août, il atteint 1,24 % en moyenne, contre 1,25 % en juillet, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Cela confirme donc une pause dans la tendance à la hausse des taux des crédits immobiliers français depuis le début de la crise du Covid-19. Dans le détail, le taux moyen s’élève à 1,05 % sur 15 ans, 1,20 % sur 20 ans et 1,47 % sur 25 ans. Les banques souhaitent soutenir la demande des crédits immobiliers, sur des marchés toujours à la peine, malgré le rebond constaté avec la sortie du confinement. Celui-ci était surtout dû à la concrétisation des transactions mises sur pause pendant la crise sanitaire.

Les taux des crédits immobiliers en août

Durée d'emprunt Taux moyen
15 ans 1,05 %
20 ans 1,20 %
25 ans 1,47 %

Les durées d’emprunt des prêts s’allongent

En plus de la légère baisse des taux, le mois d'août a également enregistré des conditions de crédits moins strictes au niveau de la durée moyenne. Alors qu’elle s’était nettement raccourcie en juillet, elle s'est de nouveau allongée de 6 mois en aout, atteignant 230 mois (224 mois le mois précédent), soit un peu plus de 19 ans. La durée moyenne atteint 251 mois pour l’accession dans le neuf et 245 mois pour l’accession dans l’ancien. Elle retrouve donc un niveau proche de ses records. Pour rappel, la durée moyenne des emprunts était restée globalement stable durant toute l’année 2019, s’établissement à 228 mois en moyenne lors du premier trimestre 2020. Alors que le poids des durées d’emprunt les plus courtes (15 ans et moins) se maintient à bas niveau depuis plusieurs mois, les prêts immobiliers aux durées moyennes (de 15 ans à 20 ans) bénéficient d’une embellie dans le marché.

En cours de chargement...

Le coût des opérations réalisées par les emprunteurs progresse vite

Actuellement, le coût des opérations réalisées par les ménages progresse plus vite que par le passé : + 5 % sur les 8 premiers mois de 2020, après + 2,5 % en 2019. De son côté, le coût relatif des opérations se maintient sur les niveaux les plus élevés constatés jusqu’à présent : 4,4 années de revenus en août 2020, contre 4,2 années de revenus, un an plus tôt à la même époque. Pourtant, les revenus des ménages qui réalisent ces opérations augmentent plus vite que par le passé (+ 2,6 % sur les 8 premiers mois de 2020, contre + 0,5 % en 2019). Une situation principalement due au recul de la part des emprunteurs jeunes et modestes. Ces derniers étaient rentrés sur le marché en 2019 grâce à des taux d’apport personnel particulièrement bas, les banques souhaitant faciliter leur accès au crédit. Depuis, elles ont fortement resserré leurs conditions d’octroi. Conséquence, le niveau de l’apport personnel des acquéreurs s’élève très rapidement depuis la fin de l’année dernière : + 9,5 %, après - 5,2 % en 2019.  

Bon à savoir

La production de crédits a chuté de mars à mai. La reprise observée depuis juin n’a pas permis de retrouver le niveau d’activité de février.