Pour 1 500 € de loyer, quel gain en m² espérer à ½ heure, 1 heure et 1h30 de Paris ?

12 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La possibilité de télétravailler a incontestablement redessiné les contours du marché immobilier, tant à la vente qu’à la location. En consentant à s’éloigner de la capitale, un locataire parisien pourra, en contrepartie d’un loyer mensuel de 1 500 €, s’offrir de précieux m² supplémentaires et compenser ainsi le temps passé dans les transports (30 minutes, 1 heure, 1h30) par un gain conséquent en espace. Où déménager ? Quelles sont les villes qui permettent de louer plus grand pour le même prix ?

Image
La ville de Poissy
À Poissy, pour 1 500 €, on peut louer, en moyenne, 32 m² de plus qu'à Paris. ©Pack shot

Sommaire

Être locataire à moins d’½ heure de Paris permet de gagner 21 m² 

C’est peu dire que la généralisation du télétravail aura rebattu les cartes du marché de l’immobilier hexagonal. En ayant la possibilité de télétravailler deux, voire trois jours par semaine, il devient envisageable de s’éloigner de son lieu de travail pour profiter d’un meilleur cadre de vie. Or, le niveau qu’ont atteint les loyers dans la capitale (29 €/m², Ndlr) fait qu’en déménageant, ne serait-ce qu’à moins de 30 minutes en transports en commun de la Ville-Lumière, un locataire parisien profitera d’un gain non négligeable en termes de surface. Jugez plutôt, alors qu’à Paris, en contrepartie d’un loyer de 1 500 € (hors charges, Ndlr), on ne peut louer que 52 m², en moyenne, la culbute que l’on peut réaliser en franchissant est alléchante car pour un loyer équivalent (1 500 €/mois), un locataire parisien qui consentirait à s’éloigner, ne serait-ce que de 30 minutes en transport en commun  gagnera, en moyenne, 21 m².

C’est d’ailleurs la quasi-totalité des villes situées à proximité de la capitale (un peu plus de 80, dans l’Oise, le Val-d’Oise, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, les Yvelines et la Seine-et-Marne, Ndlr) qui permettent, pour 1 500 € de loyer, de louer plus grand que dans la capitale, avec des gains qui vont de 2 m² (à Levallois-Perret) à 41 m² (à Sarcelles) de plus que dans Paris intra-muros ! Il n’y a guère qu’à Neuilly-sur-Seine qu’un locataire parisien verra sa surface louable diminuer (- 3 m²). Partout ailleurs, il aura plus grand pour le même prix, avec des augmentations de surface  allant d’une pièce (à Montrouge, à Joinville-le-Pont) à deux pièces en plus (à Villejuif, à Bagneux, à Saint-Ouen). À Sarcelles où la culbute culmine à 41 m², c’est même de l’équivalent de quatre pièces supplémentaires dont il est possible de profiter !

5 villes* à moins de 30 minutes de Paris où, avec 1 500 € de loyer, vous aurez plus grand que dans la capitale

Ville (CP) Gain en surface
Sarcelles (95) + 41 m²
Garges-lès-Gonesse (95) + 39 m²
Neuilly-sur-Marne (93) + 36 m²
Villeneuve-Saint-Georges (77) + 35 m²
Noisy-le-Grand (93) + 32 m²
  • 90 % des villes situées à moins de 30 minutes de Paris permettent, pour un loyer identique, de louer l’équivalent - en m² - d’une pièce supplémentaire.
  • 57 % des villes proches de la capitale offrent - en superficie - un gain locatif de deux pièces.

Une maison en banlieue pour le loyer d'un appartement parisien

Depuis le premier confinement, les maisons sont plus convoitées que ne le sont les appartements. Quant aux biens disposant d’un espace extérieur (balcon, terrasse, jardin), ils se vendent et se louent comme des petits pains ! À tel point qu’il n’est pas rare que, dans les secteurs les plus recherchés, les candidats à l’achat ou à la location d’un seul et même bien se bousculent… Or, il ressort de notre étude qu’en prenant soin de cibler certaines villes, le locataire d’un appartement parisien pourra, s’il le souhaite, troquer son 52  m² contre une maison avec jardin, à quelques dizaines de minutes à pied d’une gare qui relie Paris. En s’éloignant de 30 minutes à 1 heure en transports collectifs de la capitale, un locataire parisien pourra, moyennant 1 500 € par mois, louer 36 m² supplémentaires.

En surface, les augmentations dont il est possible de profiter oscillent entre 12 m² à Garches (dans les Hauts-de-Seine) à 72 m² à Chennevières-lès-Louvres (dans le Val-d’Oise). Enfin, avis aux locataires parisiens qui rêvent de troquer les quatre murs de leur appartement contre une maison en banlieue, sachez que les départements, sur les marchés locatifs desquels les gains plus importants pourront être réalisés, sont certes les plus éloignés de la capitale mais aussi ceux où l’on recense la plus forte proportion de maisons. En clair, que ce soit dans l’Oise ou en Seine-et-Marne, il est possible de s’offrir une maison pour le loyer d'un appartement à Paris !

9 villes* à 30 minutes-1 heure de Paris où, avec 1 500 € de loyer, vous aurez plus de m² que dans la capitale

Ville (CP) Gain en suface
Melun (77) + 49 m²
Évry (91) + 48 m²
Franconville (95) + 38 m²
Sevran (93) + 36 m²
Villepinte (93) + 36 m²
Conflans-Sainte-Honorine (78) + 35 m²
Chelles (77) + 33 m²
Poissy (78) + 32 m²
Palaiseau (91) + 31 m²

À plus d’1 heure, on a presque deux fois plus grand qu’à Paris

Les prix au m² à la location à Paris sont plus élevés qu’en grande banlieue, en l'occurrence à 1 heure-1h30 de Paris. En conséquence, un locataire parisien boostera, considérablement, son pouvoir locatif. En moyenne, et pour un loyer identique (1 500 €/mois, Ndlr), nous avons calculé que la surface de son logement passerait de 52 m² (à Paris) à… 100 m² ! et il ne s’agit là que d’une moyenne ! Bref, on peut dire que les efforts auxquels consentirait un locataire parisien  (à savoir, passer entre 1 heure et 1h30 dans les transports pour se rendre de son domicile à son travail) seraient (plus que !) largement récompensés, à tout le moins sur le plan du gain en surface louable, avec une hausse de 48 m², en moyenne.

Selon nos calculs, la multiplication des m² varie entre un gain en surface louable de 12 m² pour 1 500 € par mois (à Feucherolles dans le département des Yvelines) à un gain de 106 m² (dans la commune de Mesnil-Saint-Firmin, dans l’Oise.) C’est d’ailleurs dans le département de l’Oise que les locataires parisiens, qui seraient prêts à « s’expatrier », profiteraient de la plus forte hausse de leur pouvoir locatif. En effet, en contrepartie d’un loyer de 1 500 €, la moitié des communes situées à 1 heure-1h30 de Paris permet de gagner 50 m² et dans 15 % des communes de ce même rayon, le gain obtenu (+ 65 m²) correspond non seulement à l’ajout de trois pièces mais aussi d’un plus grand séjour !

5 grandes villes* à 1h-1h30 de Paris, où, avec 1 500 € de loyer, vous aurez plus de m² que dans la capitale

Ville (CP) Gain en surface
Évreux (27) + 78 m²
Compiègne (60) + 65 m²
Corbeil-Essonne (91) + 47 m²
Meaux (77) + 46 m²
Plaisir (78) + 34 m²

À Paris, 1 500 € de loyer = 52 m²

(*) Pour sélectionner les villes à cibler à moins de 30 minutes et celles à ½ heure-1 heure de Paris, nous avons retenu trois critères cumulatifs :

  • plus de 30 000 habitants,
  • offrir une surface supérieure à 75 m² pour un loyer de 1 500 €,
  • justifier d’un marché dynamique (hausse de prix enregistrée depuis 3 ans).

Notre méthodologie : Les loyers sont ceux qu’a relevés SeLoger au 1er avril 2022. La surface pour un loyer de 1 500 € représente la surface que l’on peut espérer avoir pour un loyer de 1 500 € hors charges. Pour la calculer, nous avons divisé 1 500 € par le loyer moyen au m²  dans la ville concernée. La surface parisienne que l’on peut espérer pour 1 500 € de loyer (hc) est de 52 m².

À l’aide du plugin Travel Time Platform de QGis (outil de cartographie), nous avons tracé les isochrones à 30 min, 1 heure et 1h30 en transports en commun de Paris et plus précisément de Châtelet. Puis, nous avons listé toutes les villes présentes dans chacun des isochrones afin de développer notre étude. Pour rappel, une courbe isochrone est une courbe reliant les points accessibles à un véhicule (terrestre ou aérien) en un temps donné. Dans le cadre de l’analyse qui nous intéresse ici, en transport collectif.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !